Granblue Fantasy Vol.3

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 02 April 2019

Chronique 2
  
Avec Rackam, le timonier, qui les a rejoint, nos héros peuvent désormais naviguer en toute quiétude et sont désormais en mesure d'accepter des missions qui leur permettront de subvenir à leurs besoins. La première d'entre elles va consister à retrouver un disparu, mais celui ci n'est pas n'importe qui puisqu'il s'agit du Duc de Valtz!
Gran et ses camarades vont alors s'associer à sa jeune disciple pour le retrouver.

Suite à des débuts agréables mais très clichés, nous étions curieux de découvrir la suite de ce titre afin de suivre son évolution...et force est de constater que le titre se veut toujours aussi cliché et rempli de raccourcis!

En effet dès les premières pages nous voyons Rackam râler parce qu'il aurait besoin d'un technicien à bord du vaisseau pour pouvoir piloter sereinement... On se doute que la prochaine étape leur permettra d'en recruter un.
Ensuite nos héros retrouvent celle qui leur avait confié la mission et les rencontres vont alors se succéder à une vitesse assez impressionnante jusqu'à ce qu'il tombe par le plus grand des hasards sur la disciple de l'homme qu'ils recherchent, qui, toujours par le plus grand des hasards est une technicienne, et qui va leur permettre de savoir où chercher...et tout ça en seulement quelques pages...
Alors certes il faut bien faire avancer le récit mais trop de facilités et de raccourcis nuisent tout de même à l'immersion et à la crédibilité du titre. Ce genre de procédé n'est pas réservé à ce titre, mais ici c'est fait avec tellement peu de subtilité que cela en est navrant!

Une nouvelle phase de l'aventure commence alors et là encore de nouveaux personnages vont entrer en scène! Et s'il y a bien quelques chose qu'on ne peut pas retirer à ce titre c'est bien la classe et le charisme de ses personnages!
On découvre le "Chevalier Noir" (là encore difficile de faire plus cliché, même si j'ai le sentiment qu'il y a un chevalier noir dans tous les titres de fantasy...c'est donc un peu un passage obligé) et il déborde de charisme! Le Duc possède également une grande classe! Clairement le dessin de Cocho, bien que se basant sur le design des personnages du jeu, fait des merveilles!

Pour le reste, le contenu de ce tome, bien que pas inintéressant, n'a rien de bien passionnant non plus, la trop grande facilité dans l’enchaînement des événements venant nous sortir du récit, tout comme la trop grande ressemblance à un jeu: rencontre - exploration d'une grotte - point sur l'aventure - déplacement - exploration d'un donjon... Ce coté RPG à certes son charme, mais un récit doit aussi nous faire oublier que nous lisons une adaptation de jeu, ce qui n'est clairement pas le cas ici!

Un troisième opus plutôt décevant alors qu'on espérait justement que l'aventure allait réellement débuter...
  
  
Chronique 1
  
Gran, Lyria et Katalina, en plus de s'être trouvés une impressionnante nouvelle embarcation pour voguer d'île céleste en île céleste, peuvent désormais compter sur un nouveau compagnon d'aventure: le timonier Rackam, qui a lui-me^me retapé le navire pendant des années afin de vivre son rêve ! Le quatuor reprend donc sa route en recevant une nouvelle offre de travail de la marchande Siero, consistant à retrouve un souverain mystérieux disparu sur l'île du duché de Valtz, le brûlant pays des fournaises. Sur place, ils ne soient pas au bout de leurs surprises en faisant très vite connaissance d'Io, une jeune fille de 11 ans exerçant la magie et désespérée depuis la disparition de son maître... qui n'est autre que le Duc du pays, Zaka, celui-là même que Gran et les autres doivent retrouver. C'est donc en compagnie de cette enfant que la recherche du Duc démarre, promettant de vite amener le petit groupe de contrée en contrée, et de découvertes en surprises parfois sombres...

Aucune surprise dans le déroulement de ce troisième tome de Granblue Fantasy, avec une nouvelle partie adoptant exactement le même schéma que la précédente liée à Rackam. Cette fois-ci, l'un des principaux enjeux est d'installer la nouvelle tête qu'est Io, une fillette magicienne cachant derrière son adorable minois et ses longues couettes un petit caractère plaisant qui occasionnera notamment quelques rixes avec "le vieux schnock" Rackam, mais surtout un passé un peu difficile qui lui offre vite et bien son petit background et qui permet essentiellement de cerner rapidement toute l'importance que le Duc Zaka, son maître, a pour elle.

Mais Zaka est-il toujours celui qu'il a été, c'est-à-dire un homme robuste, fiable et bienveillant qui a tant apporté à la petite magicienne ? Que lui est-il arrivé ? Dans quel état nos héros le retrouveront-ils ? Les réponses se dessinant au fil du tome mettront évidemment à l'épreuve Io et les autres, tout en permettant quelques voyages et découvertes entretenant le parfum d'aventure, ainsi que des éléments supplémentaires concernant le background global de l'univers, son passé, l'impact des astraux et des cristaux originels, le rôle que l'Empire (entre autres) veut donner à la pauvre Lyria... Là aussi on n'a que du très classique pour l'instant, mais le mangaka cocho fait assez bien ressortir certains éléments, comme la gentillesse de Lyria, sa confiance envers ses compagnons, ou son lien désormais indéfectible avec Gran qui est une part d'elle-même.

Le classicisme, il touche aussi les dialogues: certaines avancées dans les textes sont vraiment très simplistes, comme quand Katalina expose limite tout le CV du "Chevalier Noir" quand il apparaît, ce qui n'est pas très naturel. De même, on regrettera un peu le côté très bref et basique des quelques moments d'action, et le manque d'approfondissement de certaines contrées qu'on aurait bien aimé explorer un petit peu plus. Mais hormis ce genre de limites qui sont plus ou moins de l'ordre du détail, on reste sur une lecture assez rythmée, que le mangaka, dans l'ensemble, parvient à rendre assez jolie sous son dessin riche de quelques très beaux designs fidèles au jeu d'origine.

Avec ce tome 3, tout comme pour les 2 premiers volumes, on reste donc sur du 100% classique des J-RPG, avec un déroulement cousu de fil blanc et sans réelle surprise, mais cela n'empêche pas la lecture de rester divertissante et de continuer à poser assez efficacement son aventure et ses personnages. Qui plus est, au vu des dernières pages, l'arc autour d'Io et de Zaka devrait sans nul doute rapidement gagner en intensité dans le prochain tome !
  

Critique 2 : L'avis du chroniqueur
Erkael

12.5 20
Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

13.75 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News