Gouttes de Dieu (les) Vol.23 - Actualité manga

Gouttes de Dieu (les) Vol.23

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 16 May 2012

Le septième apôtre est un vin issu du Nouveau Monde ! Se basant sur cette déduction, nos deux rivaux sont partis explorer les quatre coins du globe à la recherche du précieux breuvage. Si Issei a opté pour les Etats-Unis, Shizuku finit par se rendre en Australie après un tri de différents pays candidats. Mais il y trouvera avant tout un accueil assez glacial des habitants, reprochant beaucoup de choses aux japonais...

Après les recherches d'Issei maladroitement mises en évidence, Shizuku suit le canevas habituel de ses "investigations", guidées par les rencontres plus ou moins heureuses. Ici, il devra tout d'abord s'attirer la confiance du gérant d'un éco-village, détestant le Japon pour son défrichage massif des forêts australiennes. Après quelques rebondissements un peu téléphonés où il prouve qu'il a plus de fair que Rintintin, le jeune homme finit par arriver sur une piste intéressante le menant sur les traces de son propre père... Aussi, plutôt que de s'embourber dans d'hasardeuses coïncidences, le récit présente ici une véritable notion d'héritage assez plaisante. De son côté, Issei ne se fera pas oublier pour autant, en faisant également une rencontre capitale, l'amenant à relativiser la valeur du travail des hommes autour du vin.

Par la suite, les auteurs font monter la tension autour de la nouvelle dégustation croisée, cette septième étape s'annonçant véritablement décisive.... et leurs promesses sont admirablement tenues ! Le verdict final viendra déjouer tous les pronostics, amenant une défaite très amère pour l'un des deux adversaires. Ce dernier verra remise en cause toute sa manière d'aborder la science vinicole, jusqu'à le hésiter quant à la poursuite du concours. Jamais nous n'aurons vu ce protagoniste aussi abattu, signe d'une profonde reconstruction qui s'annonce passionnante !

Si la qualité des Gouttes de Dieu est en dents de scie, cette série parvient encore à nous surprendre au bout de 23 volumes, et d'une bien belle manière. Si les auteurs restent sur un canevas habituel, ils parviennent néanmoins à modifier suffisamment leurs habitudes pour rendre le récit plus imprévisible et plus profond. La quête de nos héros est à un tournant décisif, et l'on ne peut que saliver d'avance sur ses nouvelles prétentions. Espérons à présent qu'il ne s'agisse pas d'un pic gustatif isolé !


Tianjun


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Tianjun

17 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News