Good Morning Little Briar-Rose Vol.6 - Actualité manga

Good Morning Little Briar-Rose Vol.6

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 26 October 2018

Au cours de l'été, autant du côté de Tetsu que de Shizu, bien des problèmes familiaux ont pu se résoudre, notamment au fil de discussions et de mises au point nécessaires. Shizu a notamment pu se réconcilier avec sa mère, cette dernière ayant enfin décidé d'assumer un rôle qu'elle rêvait pourtant d'avoir. Si bien que la jeune fille, désormais, habite même dans la demeure principale des Karasawa. Mais surtout, depuis que Tetsu est entré dans sa vie, Shizu a pu déjà beaucoup évoluer, prendre conscience de son moi, de sa propre existence... et des différents sentiments qui peuvent l'habiter et sur lesquels elle doit parfois encore mettre un nom. Son âme existe enfin. Et bientôt, elle sera sans doute pleine au point de ne plus pouvoir accueillir ses hôtes spectraux. Shinobu est le premier à l'affirmer: l'heure des adieux est sans doute proche... Mais que se passera-t-il quand ils auront lieu ? Shizu pourra-t-elle l'accepter si facilement, elle qui a toujours vécu avec ces présences en elle ? Tetsu saura-t-il la soutenir comme il se doit ?

Avant même tout cela, c'est autre chose que Megumi Morino va développer, à travers l'irruption d'une jeune inconnue leur faisant une étonnante demande. Demande qui pourrait avoir des conséquences inattendue... Elle nous l'a déjà montré, la mangaka ne néglige aucun de ses personnages, et ici l'heure est d'abord venue d'approfondir l'un des fantômes en particulier: Haru, un homme qui a peut-être laissé derrière lui des êtres meurtris ainsi que des regrets. Pourra-t-il enfin apaiser tout ceci, pour eut-être disparaître le coeur en paix ? En nous invitant à découvrir un peu le passé de Haru et la situation familiale qu'il a laissée derrière lui, Megumi Morino, via des dialogues toujours aussi fins, livre un propos assez poignant sans être larmoyant, qui prépare surtout très bien pour la dernière ligne droite de l'oeuvre... car oui, l'heure des adieux est beaucoup plus proche qu'on ne le pense.

S'en suit alors une dernière partie de série tout bonnement excellente, tant l'autrice jauge à merveille ses avancées et sa narration, où chaque parole a son sens et où les dessins régalent par la finesse des expressions ainsi que par l'ambiance assez douce et mélancolique qu'elles instaurent. Au fil des pages, alors que des adieux se profilent, la véritable Shizu continue de naître littéralement et de découvrir bien des sentiments comme la jalousie, ce qui esquisse toujours mieux ce qu'elle peut ressentir exactement pour le garçon qui a changé sa vie et qui a toujours été là pour elle ces derniers mois. Dans ce final, la mangaka n'oublie aucun de ses principaux personnages, y compris les différents fantômes qui ont encore quelque chose à transmettre à leur protégée jusqu'au bout. En plus du sujet de l'identité naissante de Shizu, Morino esquisse alors, aussi un brillant et doux portrait du deuil. L'épilogue, lui, est impeccable, très appliqué, laisse le temps de dire au revoir à ces personnages tout en offrant des toutes dernières pages pleines d'espoir.

Au final, Good Morning, Little-Briar Rose touche et captive d'un bout à l'autre, et se place comme l'un des plus jolis shôjo de ces derniers mois. Appliquée d'un bout à l'autre, Megumi Morino offre à son oeuvre un final riche, intelligent et poignant qui laisse sur une excellente impression.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

17.5 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News