Gokicha Vol.2 - Actualité manga
Gokicha Vol.2 - Manga

Gokicha Vol.2

Rédaction

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 07 Janvier 2016

Gokicha, l'adorable cafard humanisé sous les traits d'une minuscule et candide jeune fille, est partie pour Hokkaidô, une île où il n'y aurait sois-disant pas de cafards, dans l'espoir de lier amitié avec les humains et de devenir aussi populaire qu'un scarabée-rhinocéros. Mais quand on est né cafard, même avec toute la bonne volonté du monde, rien n'est facile ! Entre les humains qui se demandent ce qu'elle est et préfèrent tenter de la tuer, les chats et les oiseaux qui veulent la manger, et bon nombre d'autres dangers, sa vie ne tient souvent qu'à un fil, parfois sans qu'elle s'en aperçoive...

Dans ce deuxième volume, la petite blatte connaît donc encore bon nombre d'aventures. Elle découvre certaines joies de la vie humaine comme les anniversaires, les feux d'artifice ou les fleurs, mais c'est très souvent à ses risques et périls. Et quand elle cherche à voler du haut d'un toit ou qu'elle se retrouve enfermée dans une bouteille, elle semble plus que jamais en danger... Et pourtant, pas question pour elle de se laisser démoraliser ! Elle a beau être repoussée par quasiment tout le monde (quand on n'essaie pas de la tuer), Gokicha ne se laisse jamais décourager.

Dans ce deuxième tome, Rui Tamachi continue de proposer des petites mésaventures qu'elle croque avec talent, grâce à son coup de crayon mignon tout plein. Et l'auteur parvient pour l'instant sans mal à se renouveler grâce à son exploitation de petits événements du quotidien (humain ou non) et à la variété des aventures que sa petite héroïne est amenée à vivre.

Et cela fonctionne d'autant mieux que deux autres personnages viennent prendre de l'importance à ses côtés, mais avec des desseins plutôt différents.
La première n'est autre que sa congénère Chaba, tout juste rencontrée, et qui voit plutôt d'un mauvais oeil l'arrivée de notre héroïne sur son territoire. Ainsi, sous couvert de se rapprocher de Gokicha, tente-t-elle régulièrement de l'amocher... pour un résultat qui se veut avant tout comique. Dans le genre "pire amie", Chaba s'y pose donc, et le résultat apporte pas mal de choses au tome tant cette dernière a un caractère radicalement différent de la gentille et candide Gokicha.
Le deuxième est plus étonnant, car il s'agit de l'un des prédateurs habituels de Gokicha : un gros matou un peu pataud, qui semble se prendre d'affection pour elle. Il lui vient en aide, la protège un peu d'autres chats... Gokicha se serait-elle trouvée son premier ami ? On l'espère pour elle ! En tout cas, me^me si côté amitié humaine Gokicha semble encore très très loin de son rêve, cette figure féline est plus que bienvenue pour apporter un peu de positif dans le quotidien souvent dur et triste de la courageuse blatte.

Attachante dans son côté mignon, dans sa candeur et dans son optimisme, touchante dans sa façon de se relever des nombreuses mésaventures qui lui tombent dessus, Gokicha continue de séduire dans un deuxième tome aussi sympathique que le premier.

L'édition reste plaisante, notamment avec à nouveau des premières pages en couleur.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai
14.5 20
Note de la rédaction