Game - Entre nos corps Vol.4

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 11 January 2019

Kiriyama se montre de plus en plus attentionné envers Sayo. Pourtant, à ses yeux, elle n'est qu'un « jouet », un corps idéal et dont il raffole pour nourrir ses envies de sexe. Mais n'est-ce que ça ?
De son côté, la jeune femme sent aussi quelques changements, et un week-end entre collègues pourrait bien être l'occasion pour mettre le doigt sur ce qu'elle ressent.

Un quatrième volume où la relation entre Sayo et Kiriyama s'avère toujours aussi marquée par de nombreux ébats, mais aussi quelques moments intimistes. Mai Nishikata a bien préparé l'évolution des deux personnages, aussi leurs doutes ambigus ne cessent de mettre un peu de piment dans le récit. En particulière du côté de Kiriyama, ses aveux en début de volume pourraient nous outrer à première vue, mais impossible de ne pas soupçonner quelque chose de plus complexe chez le personnage. La mangaka rend alors ses deux protagonistes toujours aussi difficiles à cerner. Et, en ce sens, les voir de plus en plus évoluer hors de leur cadre de travail les rend plus humain, accentuant leur ambiguïté.

Toutefois, ce quatrième tome donne l'impression d'un certain surplace dans la série. Les doutes sont là et ils persistent, donnant à la série une aura de mystère, mais l'évolution se fait beaucoup plus lente. C'est même un aveu de l'autrice, en fin de tome, qui déclare que les choses « évoluent lentement ». Pourtant, un chamboulement va bien avoir lieu en guise de conclusion, et celui-ci a de quoi secouer, à l'échelle de la série évidemment. Assez habilement, Mai Nishikata bouscule tous les enjeux de sa série qui, pour le coup, pourrait se diriger vers sa fin. Mais qu'en sera-t-il vraiment ? Les règles pourraient-elles changer, afin de permettre davantage d'évolution chez les deux protagonistes ? En ce sens, la curiosité de lire la suite, qui demeurait jusqu'à présent, se transforme en impatience !

Cette conclusion de tome fait alors office de jolie récompense pour le rythme plutôt lent de ce tome. Car les ébats sexuels entre Sayo et Kiriyama sont devenue une routine pour le lecteurs, et ne servent désormais qu'à appuyer les sentiments des deux personnages. Pour le reste, la mise en avant d'autres personnages aux côtés du binôme a un intérêt plus limité, la mangaka n'ayant pas forcément l'envie d'en faire des figures importantes et développées dans le récit. L'épisode du voyage amène alors quelques lenteurs, bien que le tome reste divertissant dans sa globalité, et la série toujours intéressante dans ses subtilités.

Néanmoins, difficile de totalement rejeter cette lenteur étant donné la fin de tome proposé. Voilà qui brise un peu la routine de Game – Entre nos corps, et laisse croire à une suite beaucoup plus mouvementée.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

15 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News