Gambling School Vol.5 - Actualité manga

Gambling School Vol.5

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 23 March 2018

Yumeko vient de remporter les jeux d'idol face à Yumemi et d'offrir une belle leçon à celle-ci, qui redécouvre sous un jour nouveau son statut de starlette et la passion que ses fans lui vouent. Mais il reste un problème: qui avait envoyé la lettre à Yumeko afin de faire tomber Yumemi ? Notre héroïne, qui ne supporte pas ce coup bas, ainsi que Saori, ont leur petite idée sur la question, et c'est un nouveau jeu qui se prépare alors. Un jeu où Yumeko, pour obtenir le duel qu'elle veut, est prête à utiliser son unique droit de bête. Quelle sera la réaction d'Itsuki Sumeragi, qui comptait sur le droit de bête de Yumeko pour retrouver ses galons au conseil ? Et, surtout, notre héroïne pourra-t-elle battre le trésorier du conseil, Kaede Manyûda, dont la puissance financière est énorme ?


Gambling School ne change pas sa recette en offrant, pendant la quasi-totalité de cet épais volume de 250 pages, un nouveau jeu riche en tension, et qui oppose cette fois-ci Yumeko à un autre membre du conseil, l'ambitieux Manyûda, trésorier ne cachant plus son ambition de devenir le prochain président du conseil. Au programme, une partie de "Choice Poker", variante du poker où les règles de ce jeu de cartes se voient revisitées de manière suffisamment intéressante pour entretenir un certain suspense tout du long, même si concrètement le jeu n'est finalement pas le plus passionnant de la série puisqu'il repose surtout sur la capacité des joueurs à étaler l'argent. Une situation qui est donc à l'avantage de Manyûda qui, en tant que trésorier du conseil, a de très fortes sommes entre les mains...


Cela dit, si le "Choice Poker" reste un jeu finalement assez simple, sans triche ni grosses stratégies, il reste très intéressant pour ses quelques coups de bluff, et pour ce qu'il a à véhiculer sur trois personnages en particulier, à commencer par Yumeko bien sûr. On le sait déjà, la demoiselle est tellement mordue de jeux que le résultat final, pour elle, importe limite moins que le déroulement, le goût du risque, le danger qui provoque en elle l'extase et l'excitation. Elle va encore le prouver ici en repoussant de nouvelles limites, en allant jusqu'à mettre en jeu sa vie, et ainsi le côté excessif du personnage reste un pur régal. En face, on est amené à découvrir un petit peu plus Manyûda et son ambition débordante, qui trouvent des origines dans les pressions exercées sur lui par son père depuis l'enfance. Il fait alors partie de ceux qui pensent que l'argent contrôle tout, et est déterminé à le montrer dans le jeu... mais y parviendra-t-il ? Il faut dire qu'une troisième figure, dans ce duel, revêt assez vite une importance capitale: Itsuki Sumeragi, l'ambitieuse demoiselle déchue du conseil depuis sa défaite face à Yumeko au début de la série. Prise entre Manyûda qu'elle voyait comme un mentor aux mêmes ambitions qu'elle au sein du conseil,et Yumeko qui lui ouvre de nouvelles perspectives autant dans le jeu que dans son avenir, où elle pourrait tout gagner comme tout perdre, quels choix fera-t-elle ?


Portée par la patte visuelle toujours pleine de verve de Naomura, notamment ses expressions faciales régulièrement excessives, la lecture reste donc très prenante, mais semble avant tout nous préparer à une suite encore plus forte, avec les prémisses d'une confrontation longtemps attendue. Cela dit, la figure de Momobami, intrigante de par son rôle dans ce tome, prend encore en dernière page une nouvelle tournure un poil prévisible (au vu de ce qui se déroulait dans ce volume), mais prometteuse.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

15.5 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News