Fool's Paradise Vol.4 - Actualité manga

Fool's Paradise Vol.4

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 05 June 2019

Sous l'impulsion des récents événements et des manigances de Sela, le traitement SRTP est désormais vu par la majeure partie de la population japonaise comme essentiel voire indispensable, si bien que beaucoup y ont recours afin d'annihiler en eux toute possibilité de commettre un crime. Et tandis que que celles et ceux ne prenant pas le traitement son d'emblée considérés comme des criminels par les autres voire son conspués, les mouvements de résistance anti-SRTP sont très mal vus autant par le peuple que par les hautes instances... Est-ce vraiment comme ça que la paix éternelle sera installée ? Une chose est sûre: certains sont toujours aussi déterminés à empêcher la loi prônant le SRTP pour tous de passer, et pour cela il faudrait prouver que le traitement n'empêche pas forcément les crimes. Et là où le naïf Kudô aimerait trouver un moyen de montrer cela dans le calme, Juzô Ugajin, lui, a une idée beaucoup plus radicale: refaire des protégés de Kudô des criminels, eux qui tentent pourtant de retrouver une vie normale. Quel sort attend alors Okada, Sana et les autres ? A qui profite réellement la secte emmenée par Kasumi Michiura ? Quel double-jeu joue Kamada ? Et, surtout, quel est l'objectif exact de Kazutaka Nichiya, alias Sela, à travers tout ceci ?

Commençons par évoquer l'unique problème de ce dernier tome de Fool's Paradise: certains personnages sont un peu trop transparents, voire absent sou inutiles. Ainsi, Hongô et Segawa, deux des protégés de Kudô, sont-ils ici totalement occultés. On regrette aussi que les rôles d'Ôtsubo, de Juzô, de Sana et d'Okada soient si vite passés en revue, mais dans leur cas ils ont quand même tous quelque chose à véhiculer. Juzô incarne une parfaite opposition à Kudô dans sa manière radicale de vouloir contrer le SRTP. Le cas de Sana permet d'aborder avec force la difficulté à se réinsérer quand on est une criminelle repentie, ainsi que la cruauté, elle aussi criminelle, dont peuvent aussi faire preuve les "innocents" qui s'en prennent à elle. Et le choix d'Okada est également sujet à réflexion...

Au final, même si c'est parfois un peu rapide, chacun des personnages prend des décisions fait des choix qui bien souvent n'apparaissent ni vraiment bons ni vraiment mauvais, et plus que jamais le scénariste Ninjyamu brouille totalement les pistes entre ce qui est bien et ce qui est mal dans tout ça, absolument aucune solution ne semblant parfaite. Après tout, sans doute est-ce dans la nature humaine d'être ainsi... et le résultat n'en est que plus dérangeant, encore plus après les derniers chapitres, portés par la découverte complète du passé de Kazutaka/Sela, de toutes les horreurs qui l'ont conditionné, et de son choix final aussi poignant que déstabilisant.

Au final, malgré quelques éléments un brin rapides, la dernière ligne droite de Fool's Paradise fait forte impression. En poussant assez loin leurs idées et en brouillant toujours plus les pistes entre le bien et le mal, les auteurs proposent un portrait dérangeant de la nature humaine, et sans aucun doute aussi le thriller le plus troublant de ces derniers mois.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

16.25 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News