Fire Force Vol.17 - Actualité manga

Fire Force Vol.17

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 21 January 2021

Alors que le combat fait rage entre la 8e brigade et les membres du centre Hajima, les sbires du Grand prédicateur viennent s'en mêler et les affrontements redoublent d'intensité: l'enjeu est le sixième pilier, un jeune garçon qui vient à peine de s'éveiller à l'Adora Burst...

L'action est toujours au centre du récit, c'est un peu le leitmotiv de Atsushi Ohkubo qui la place bien avant tout le reste, son scénario, voire même les personnages qui ne sont que des prétextes à mettre en scène des séquences d'action endiablées, et le plus souvent ça marche...mais sur le long terme cela ne suffit plus...

On reprend donc en plein milieu d'un affrontement dantesque qui va aller en s'amplifiant au fil des chapitres, on tombe de plus en plus dans la démesure, ce qui en soit n'est pas un problème, c'est plutôt bien fait, agréable à suivre, joli visuellement...mais à ce stade on se demande quelle place il va pouvoir rester pour certains personnages si l'auteur continue sur cette lancée, laissant les personnages sans pouvoirs sur le coté.
Le personnage qui va le plus séduire et marquer le lecteur de toute cette partie sera sans aucun doute Kurono qui va se montrer terrifiant de supériorité et de froideur...un personnage qu'on est pressé de revoir au plus vite!

Toute la séquence se lit avec un certain plaisir, d'autant que l'auteur va essayer de mettre en avant plusieurs personnages, ne laissant pas systématiquement la résolution à Shinra; ainsi Arthur va tenir un rôle essentiel...mais pourquoi le faire passer à ce point pour un demeuré? C'est censé le rendre plus intéressant, plus attachant? Vulcan est obligé de lui inventer une histoire sans queue ni tête pour que ce dernier intervienne et sauve la situation...mais c'est d'une débilité sans nom! Arthur n'est il pas un pompier? A t-il vraiment besoin d'un prétexte pour intervenir lorsque sa fonction l'exige? Lorsque ses amis sont en danger?
Je pinaille sans doute, mais j'ai trouvé ça tellement stupide que ça m'a totalement sorti de ma lecture... Je pense qu'il est possible de faire de l'humour sans ridiculiser un personnage important et sans prendre le lecteur pour un abruti! A moins que ce titre vise essentiellement les moins de 12 ans...mais j'en doute.

Suite à ceci on assiste à une confrontation avec le président de Hajima qui dévoile son jeu...encore un adversaire à prendre en compte pour la suite...

Et le tome se termine sur une histoire de transition s'attardant sur Iris, un personnage qu'on a peu vu depuis quelques temps...un passage vraiment rafraîchissant permettant au personnage de se dévoiler quelque peu.

Un volume agréable, qui permet à l'intrigue de progresser (peu), qui redistribue quelques cartes, mais qui démontre les limites de l'auteur en dehors de la mise en scène de l'action...   


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Erkael

14 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News