Fate/Apocrypha Vol.5 - Actualité manga

Fate/Apocrypha Vol.5

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 25 June 2019

Allant à l'encontre de son Maître Gordes qui s'apprêtait à punir Astolfo et l'homoncule qu'il a libéré, Siegfried a choisi de se sacrifier et d'offrir son coeur à ce dernier pour le sauver. Un acte offrant alors à l'homoncule une existence propre, pour laquelle il choisit de reprendre le nom de son sauveur, tandis que Jeanne d'Arc choisit de le surveiller de près. Une situation qui ne manquera pas d'attirer sur Astolfo le courroux de sa très dominatrice Maîtresse... Mais l'heure est-elle vraiment à ce type de querelles entre alliés ? En effet, à Sighisoara la situation devient critique à cause de l'Assassin des Noirs, Jack l'Eventreur, qui en compagnie de son Maître Reika Rikudô a entamé un véritable massacre de mages pour récupérer à sa faon du mana...

C'est en prenant en compte cette donne que se déroule un volume plutôt riche en action, et où plusieurs personnages vont être amenés à se croiser, à commencer par Mordred et Chiron, poussés à l'encontre de Jack l'Eventreur. Au bout de cinq volumes, une chose se confirme: l'Assassin des Noirs est en roue libre, semble bien faire bande à part, et à côté de ça les Noirs commencent donc sérieusement à envisager de tenter de rallier quelqu'un qui n'est à l'origine pas dans leur camp... On commencer à deviner de futures trahisons a seins des deux camps, et on a envie de dire pourquoi pas... Mais le problème, c'est qu'à ce niveau de la série, on s'en fiche un peu, dans la mesure où la plupart des personnages n'ont pas encore montré grand intérêt. On en voit encore un peu plus en action ici, en tête Jack, mais hormis quelques figures comme Mordred, Chiron ou Astolfo, dans l'ensemble la majeure partie des personnages, Maîtres comme Servants, n'ont pas encore été suffisamment installés pour qu'on puisse vraiment s'intéresser à ce qu'ils font.

On suit donc tout ça sans qu'il y ait vraiment de déplaisir car le dessin conserve ses qualités et quelques visages parviennent quand même à sortir du lot, mais après 5 volumes il est encore difficile de se passionner pour Fate/Apocrypha. Les personnages sont si nombreux qu'ils peinent à être tous bien installés, le récit laisse déjà envisager des questions de trahisons et de nouvelles alliances alors que les enjeux globaux peinent à décoller et à montrer une réelle ampleur... On a envie de laisser sa chance à cette oeuvre qui, sur le papier, a tout pour offrir un bon divertissement tout en sortant un peu des habitudes de la saga Fate, mais après cinq volumes il serait vraiment temps qu'Apocrypha se secoue un peu plus !
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

12 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News