Echoes Vol.7 - Actualité manga

Echoes Vol.7

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 08 November 2021

Chronique 2 :

Senri part à la recherche de Enan qui a été enlevée par l'homme à la cicatrice, également connu sous le pseudonyme du "Rat"...mais rapidement il va se rendre compte qu'il est face à un double qui tente de le piéger... Il va interroger cet homme dont la famille était menacée et va en apprendre davantage sur son frère. Peu à peu il se rapproche de la vérité...mais il reste encore du chemin!

La couverture nous montre les deux frères dans un moment de félicité, une période qui semble bien loin de ce que vivent Senri et son frère, un moment qui contraste grandement avec le présent violent et malsain des jumeaux... Mais ce sont bien ces petits rappels qui poussent Senri à continuer son combat et qui donnent aux lecteurs toujours plus envie d'en découvrir davantage!

On retrouve donc notre jeune héros face à l'imposteur qui menaçait la vie de Enan et de celles de ses grands parents...mais on comprend que lui aussi est un outil qui a été manipulé par le Rat et qu'il est plus victime que coupable.
Mais ce dernier va donner des informations intéressantes à Senri qui recoupe de plus en plus d’éléments et pense se rapprocher de son frère...
Une simple note, un simple mot va redonner de l'espoir à Senri sur le fait que son frère peut encore être sauvé...
Après une belle preuve d'amitié de ses camarades, notre héros va faire le tour de ses contacts, des deux cotés de la loi pour en apprendre encore davantage en partageant les quelques infos qu'il a glané avec l'imposteur. Mais quelque chose ne colle pas, le comportement de Kazuto a changé il y a un an et Senri ne comprend pas pourquoi!
Quel meilleur moment pour Kei Sanbe pour nous proposer un flash-back revenant sur les débuts d'assassins de Kazuto et son apprentissage de la vie en société avec le peu de codes sociaux qui sont les siens.
Un flash-back certes court (on aurait évidemment préféré que l'auteur s'attarde encore un peu plus...mais cela viendra peut être) mais en tous points passionnant qui nous permet de découvrir une autre facette de Kazuto, car avant d'être un assassin impitoyable c'est un enfant perdu ignorant tous des codes de la société et des relations entre les gens...l'histoire d'un jeune inadapté social qui découvre que le monde peut proposer autre chose que violence et souffrance.
Tout ceci va nous conduire à une conclusion pur le moins inattendue qui a le mérite d'être diablement efficace et qui va là encore bouleverser la série et ce qu'on peut en attendre!

Kei Sanbe ne cesse de nous surprendre avec sa narration intelligente et maîtrisée, se gardant toujours des atouts dans sa manche qu'il distille avec parcimonie.
Une série passionnante d'un auteur génial!


Chronique 1 :

Senri a désormais bien compris que l'homme à la cicatrice, dit le Rat, est le frère jumeau de son père, et que la signature de Kazuto n'était pas un "A" mais un pylône servant de signal à son intention. Mais à peine a-t-il le temps d'engranger ces informations qu'il apprend qu'Enan a été enlevée par l'homme à la cicatrice ! Hors de lui, notre héros est à deux doigts de péter un câble face à cet homme masqué qui s'en est pris à l'une des personnes en qui il tient... mais il parvient à se contenir, et comprend dans la foulée que cet homme n'est qu'un imposteur, piégé par le Rat lui-même... mais à quelles fins ? Alors que la fille et l'épouse de l'imposteur débarquent sur les lieux en affirmant avoir été libérées par Kazuto lui-même, Senri va avoir l'occasion de converser avec ces trois personnes, afin de progresser encore un peu plus dans sa quête. Sans savoir qu'il est surveillé, depuis un toit, par une tête bien connue qui avait visiblement une ambition précise pour lui...

S'ensuit un tout début de volume apportant, via l'imposteur et sa famille, quelques informations supplémentaires à Senri, que ce soit sur le vrai Rat, sur sa façon d'agir faussement charitable, sur pourquoi il voulait sûrement le pousser à tuer... mais aussi sur Kazuto et sur la part profondément gentille qui reste peut-être en lui malgré tout.

Par la suite, ce septième tome va suivre un déroulement assez simple, et pourtant bien souvent addictif, de par les nombreuses choses qu'il amène. En retrouvant Masa puis Kato pour discuter avec eux et partager des informations, les pistes continuent d'avancer à leur rythme mais avec cohésion pour notre héros, que ce soit autour de l'homme mystérieux se faisant visiblement passer pour Trois-Yeux/Kazuto, du probable déroulement exact du meurtre des parents des jumeaux 13 ans auparavant, des raisons faisant que Kazuto agit tel qu'il le fait sans s'approcher directement de son frère... Si des éléments de mystère sont bien entretenus, d'autres éléments se rejoignent bel et bien pour, enfin, éclaircir un peu plus certains points, à commencer par le cas de Kazuto, qui aurait visiblement changé il y a environ un an en ne tuant plus systématiquement ses adversaires. Que cache le frère jumeau de Senri ? Pourquoi les visions de notre héros le liant à son frère ont-elles repris après des années d'absence ? Sa vie est-elle bel et bien comptée ? Qu'est-ce qui a pu tant le changer un an auparavant ?

Ces interrogations, elles vont en partie trouver leurs réponses dans la dernière partie du tome, dès lors que Kei Sanbe enclenche un assez long focus sur Kazuto, en nous plongeant directement dans son passé à travers ses souvenirs. En plus de remonter jusqu'à l'époque de la mort de ses parents en confirmant dès lors certaines hypothèses, ce focus aux fortes allures de flashback revient dans les grandes lignes sur le parcours du jeune homme, que ce soit le rôle que le Rat lui a donné, la planche de salut qu'il voit en Senri qui est sa source de lumière lui permettant de tenir pendant que lui est dans les ténèbres... et, surtout, une rencontre qui a tout changé, et qui explique de la plus jolie des manières pourquoi il est plus indulgent envers ses cibles depuis un an, de par une révélation qui conclut le tome et qui lui fait mieux ressentir la valeur que peut avoir une vie.

Ajoutons à tout ceci les nouvelles petites avancées personnelles de Senri lui-même: clairement, notre héros confirme encore qu'il change tout doucement, qu'il est moins solitaire, rustre et avide de vengeance brutale qu'avant. Il est désormais bien entouré, peut toujours compter sur Enan et sur ses grands-parents, a conscience qu'il a des amis en or en Akira et sa bande, parvient même à dire "merci" ou "s'il te plaît" au grand étonnement de certains personnages...

Résultat, un volume addictif, efficacement mené dans ses différentes avancées, et qui confirme bien les qualités de ce thriller toujours aussi prenant.
  

Critique 2 : L'avis du chroniqueur
Erkael

16.5 20
Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

16 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News