Divine Meteor Vol.5 - Actualité manga

Divine Meteor Vol.5

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 26 November 2020

""Dieu" était le moyen le plus judicieux pour fuir la réalité... mais aussi mon dernier recours..."

Le problème de l'énigmatique médecin a enfin pu être réglé grâce notamment aux amis d'Ariyuki... ce qui permet à cet homme mystérieux de pouvoir "partir" avec le sentiment d'avoir accompli sa tâche, notre héros étant désormais suffisamment bien entouré pour affronter la cruelle réalité. Mais quelle réalité exactement ? Avant de disparaître, le médecin demande à notre héros de prendre soin de Kei. Et c'est précisément la jeune fille qui se retrouve avec la lourde tâche de lui avouer, après des années douloureuses, pourquoi il a ressenti le besoin de faire appel à Dieu...

Nous voici donc au grand final de Divine Meteor, série certes maladroite mais ayant un certain intérêt dans son propos... propos que Mikihisa Konishi est résolue à mener à bien jusqu'au bout, non sans offrir quelques surprises particulièrement bien senties. Et la principale de ces surprises, celle dont tout découle, il s'agit bien sûr des révélations faites en début de volume sur le passé tragique d'Ariyuki, et pas uniquement de lui. Un passé sur lequel il est difficile de parler sans trop en dire, mais dont on peut tout de même signaler la part très dramatique, où la mangaka joue sur certains maux de société venus frapper deux enfants innocents jusqu'à les briser, et jusqu'à pousser chacun des deux principaux concernés à faire des choix qui ont ensuite eu un impacts sur les années de vie qui ont suivi. Et c'est là qu'on se rend compte que, mine de rien, l'autrice a bien joué son coup, tant ses principaux personnages ont tous un rôle essentiel dans l'évolution d'Ariyuki (que ce soit Kei et Darmir bien sûr, mais aussi les proches de notre héros en tant qu'amis pouvant l'aider à enfin surmonter le pire), et tant le déroulement des choses a suivi une certaine logique depuis le début, preuve que la mangaka avait bien pensé les idées directrices de son histoire depuis le départ. Quand bien même certains éléments, finalement, restent un peu sous exploités.

Mais l'essentiel de Divine Meteor se situe donc bel et bien das sa thématique du rapport de l'humain à la religion et à Dieu, aux raisons pouvant pousser à faire appel à celui-ci, à ce que la croyance envers un dieu peut apporter de salvateur dans des moments critiques, quand bien même il ne faut pas oublier qu'il s'agit peut-être d'une simple illusion. Bien sûr, chacun se fera son avis, le but de Konishi n'est pas de dire si croire en Dieu est bon ou mauvais, mais d'aborder des raisons pouvant pousser à se réfugier dans la croyance. Et à ce titre, la mangaka va plutôt bien au bout de son idée, en parvenant même à facilement émouvoir dans son final mélancolique, qui ne pouvait être autrement.

"A présent... as-tu toujours besoin de Dieu, Ariyuki ?"

Alors, même si Divine Meteor fut une série parfois maladroite dans ses aspects visuels et narratifs (mais il ne faut pas oublie que ce fut la toute première série de son autrice), il semble difficile de ne pas saluer ce dernier tome pour certaines surprises, pour sa part d'émotion et, surtout, pour la manière dont Mikihisa Konishi a su mener à terme son sujet et ses principales idées, en nous laissant ainsi sur une impression finale satisfaisante.
   

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

14.75 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News