Demon Slayer Vol.7 - Actualité manga

Demon Slayer Vol.7

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 06 March 2020

Tanjiro, Zenitsu et Inosuke ont pu se remettre de leurs blessures chez Shinobu, l'un des neuf piliers de l'ordre, mais aussi apprendre à maîtriser leur souffle. Pas le temps de se reposer pour autant, puisqu'une nouvelle mission est confiée au trio une fois celui-ci remis sur pied. Aux côtés de Kyojuro Rengoku, le pilier de la flamme, les trois compères vont devoir monter à bord du train de l'infini pour y dénicher un démon. Ils ne s'y attendent pas, mais l'ennemi est sur le point de les attaquer de manière fourbe et surprenante, à travers leurs rêves...

Avec ce septième volume, ceux qui se sont lancés dans Demon Slayer par le biais de l'anime peuvent apprécier du neuf, puisque c'est dans cet opus que démarre l'arc du train de l'infini, qui fera l'objet du futur film d'animation de l'adaptation.

Derrière cet intitulé ambitieux semble se cacher une nouvelle aventure finalement classique dans la forme, puisque nos héros vont se trouver confrontés à un nouveau démon. L'originalité, une fois encore, proviendra des pouvoirs de celui-ci, mais aussi de la présence de Kyojuro Rengoku, le pilier de la flamme, un personne aussi drôle que charismatique, auquel on s'attache tant le puissant guerrier se voit déjà développé, dans son passé comme dans sa psychologie de grand-frère enthousiaste à chaque instant.

Pourtant, malgré sa présence qui crève la lecture sur les premiers chapitres, Rengoku n'est pas la figure centrale de ce tome. C'est bien Tanjiro et ses deux compères qui sont les plus mis en avant, face à la difficulté incarnée par un démon capable d'attaquer dans leurs rêves. Une énigme à résoudre au sein de ce combat dont les enjeux grandissent page après page, pour un résultat plus que satisfaisant.

C'est quelque chose qu'on ne peut donc nier : Koyoharu Gotôge se montre de plus en plus inventif dans les combats proposés. La série a beau être assez classique dans sa construction, malgré son univers captivant et ses personnages bien marqués, l'originalité des affrontements est de plus en plus palpable, tandis que le style du mangaka s'affine à chaque fois un peu plus.

Ainsi, si beaucoup pourront trouver l'aventure assez classique au finale, la lecture se révèle à chaque fois un peu plus plaisante. On sent aussi une volonté de l'auteur d'aller plus loin, ici avec la présence plus que marquée des piliers, ce qui pourrait aboutir à d'excellents développements à l'avenir. On n'en demande pas vraiment plus pour passer un bon moment, aussi ce septième volume prouve que Demon Slayer constitue un nekketsu vraiment efficace, qui n'invente rien certes, mais qui s'assume dans ce qu'il est tout en jouissant de la patte très appréciable de l'artiste, et de son univers fort.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

15.5 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News