Cyborg 009 Vol.6

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 30 March 2011

Poursuivant Van Voght, le président de Matsumoto Technology, les cyborgs se lancent dans un grand voyage qui les mèneront dans les entrailles de la Terre ! A leur grande surprise, l'odyssée vers le centre de notre planète leur révèlera un lieu méconnu de la surface : le royaume de Yomi, abritant une faune et une flore insoupçonnée, et dont les habitants sont justement asservis par Black Ghost. Nos héros toucheraient-ils au but ?

Après un cinquième tome à la narration particulièrement épuisante, et laissant un gout amer du fait de l'augmentation de prix, la série Cyborg 009 nous revient avec un sixième tome autrement plus clair et plus plaisant, tant le récit s'annonce en ligne droite. Les nombreux évènements du tome précédents s'emboitent enfin maintenant que l'ennemi est clairement identifié, et si la transition vers le monde souterrain est un peu brutale, on se délecte de la découverte d'un univers inédit. D'autres révélations sont autrement plus inattendues, notamment celle concernant l'identité de Black Ghost, arrivant comme un cheveu sur la soupe, au point qu'il faudra relire le passage pour s'en rendre réellement compte... d'autant que sa position hiérarchique dans le royaume aura de quoi laisser perplexe.

Si la ligne scénaristique se veut plus claire, on risque en revanche de se perdre bien plus facilement dans le royaume de Yomi, se voulant très riche... mais aussi un peu fourre-tout : des hommes-primitifs coexistent avec un civilisation plus avancée constituée de jumeaux, des robots sont créés pour lutter contre des dragons aux regard hypnotique, des créatures issues du jurassique côtoient des croisements mutants entre tigres, taureaux et serpents... En un volume, bien des dangers apparaissent et il sera bien difficile de distinguer le vrai du faux, d'autant que dans le même temps, certains de nos héros passeront à l'ennemi contre leur gré. Pour en rajouter, la séparation de la bande en plusieurs petits groupes viendra apporter des aventures parallèles, rajoutant de la confusion dans une narration aux codes dépassés.

Néanmoins, la situation se clarifie en fin de tome, alors que nos héros touchent enfin au but. On arrivera enfin à suivre leur aventure, et même à les soutenir face à certains évènements marquants. même si le jeu des relations peut paraitre désuet aujourd'hui par son caractère naïf et direct. La tension montera même en fin de volume en apportant une conclusion encore plus folle que ce que l'on espérait, bien que traitée un peu trop rapidement.

Au final, nous assistons donc, de manière presque ébahie, à la fin de la première partie de la saga Cyborg 009, tant et si bien qu'on se demande comment Ishinomori va rebondir par la suite... à moins que l'on ne juge le moment propice pour arrêter la série et stopper l'hémorragie financière. A suivre ou non, donc, la balle est dans le camp des derniers lecteurs qui risquent d'être de plus en plus rares....


Tianjun


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Tianjun

15 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News