Cigarette and Cherry Vol.3

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 06 January 2021

Chronique 2 :

La relation entre le kôhai et la belle "Cigarette" ne cesse d'aller de l'avant. Tous deux s'ouvrent l'un à l'autre, et le jeune étudiant est même parvenu à se faire embaucher dans le café où l'élue de son cœur travail. Le patron, vieil homme bien taquin, fait lui aussi son possible pour pousser le potentiel couple dans le bon sens. Seulement, une ombre s'immisce au sein du duo : L'ex petit-ami de la jeune femme, qui l'a abandonnée autrefois, et qui semble déterminer à raviver leur couple.

Comédie romantique élégante par son héroïne, Cigarette and Cherry a su proposer des débuts réussis grâce à sa relation centrale, tournant autour de deux individus bien différents, mais qui ont déjà développé une jolie petite alchimie qui oscille entre moments touchants et instants d'humour. Et avec l'entrée en scène de la figure de l'ex petit-ami, on pouvait être curieux de découvrir les traitements qu'apporterait Daishirô Kawakami à son récit, notamment vis à vis des enjeux implantés, chose qu'il parvient à développer de manière habile dans ce troisième opus.

On pourrait donc résumer cette suite à l'aboutissement (du moins... pour l'instant) de la confrontation avec le fameux ex, dont on en apprend bien plus ici. Le mangaka a ainsi recours au flashback, procédé bien utile et qui lui permet de déconstruire certain a priori du volet précédent. Car si l'ancien compagnon de "Cigarette" apportait une intéressante réflexion sur l'opposition entre le rêve et l'amour, la thématique est balayée de manière à ce que le lecteur ait bien moins de scrupule pour le concerné. Ca peut paraître dommage, mais ce sursaut amène des développements bien trouvés concernant les deux protagonistes, notamment la jeune femme dont on peut largement apprécier l'évolution, et la perception qu'elle se fait aujourd'hui d'un vrai amour.

De la sorte, la potentielle idylle entre le kôhai et sa senpai évolue dans le bon sens. L'auteur utilise donc cette histoire de l'ex pour certes amener quelques moments d'intensité dramatique d'une part, mais aussi montrer comment l'évolution centrale pourrait aboutir. Cette idée d'une romance atypique mais saine est donc une nouvelle fois particulièrement en avant, et aboutit même à quelques jolies instants de sincérité où les larmes fusent, et où l'humour se fait désamorceur du mélodrame pour mieux montrer la bonne humeur et la fraîcheur de ce rapport très particulier qu'entretiennent les deux têtes d'affiche, l'une envers l'autre. Vue de loin, cette intrigue peut sembler surfaite, et maintes fois revues peut-être, mais la formule continue de fonctionner grâce à ce décalage permanent entre "Cigarette" et son cadet, une manière pour l'artiste de montrer que l'Amour peut passer outre certains codes, la présente romance parvenant ainsi à déconstruire quelques aspects du genre, ne serait-ce pour le décalage entre un kôhai immature et une "Cigarette" aussi raffinée que mure, pour un binôme qu'on jugerait improbable à première vue.

Un troisième tome qui confirme une nouvelle fois la bonne impression des deux volumes, et qui ne se laisse jamais vraiment aller à la facilité malgré quelques drames qui, lorsqu'ils pointent le bout de leur nez, peuvent sembler fallacieux. Cigarette and Cherry demeure un récit drôle, frais et plus subtile qu'il n'y paraît. Ainsi, le manga de Daishirô Kawakami continue se faire son effet, et en devient même addictif.


Chronique 1 :

En laissant notre jeune étudiant puceau rentrer seul en taxi avec Cigarette, le patron ne lui aurait-il pas ouvert une brèche pour que ses deux employés se rapprochent ? Pour cela, encore faudrait-il que l'étudiant trouve comment tirer parti de la situation, et c'est pendant qu'il s'interroge que la jeune femme prend elle-même la parole pour lui avouer quelque chose: elle a beau l'avoir repoussé, son ex l'a embrassé. Ainsi Cigarette, en disant si clairement la chose, montre-telle bien à quel point elle déteste qu'on ne soit pas franc avec elle voire qu'on lui mente, une détestation dont on a déjà cerné que son origine provient de son ex. Mais en tout cas, voila notre héros prévenu: l'ex sera bel et bien un rival, et il ne tardera même pas à faire sa déclaration de guerre à l'étudiant, lui qui veut à tout pris se remettre avec Cigarette et l'emmener avec elle à Tokyo...

"Reste comme tu es... et passe ta vie à espérer."

On le sentait bien venir avec le retour de l'ex dans le tome 2, et cela ne manque pas de se confirmer dans ce troisième opus: la déclaration de guerre pour la conquête de Cigarette est bel et bien déclarée, et un triangle amoureux semble alors se former ! Et pourtant, ne compter pas sur Daishirô Kawakami pour s'enfoncer dans un triangle lambda tel qu'on en voit souvent, avec son lot d'hésitations, car ce n'est pas ce qui l'intéresse. Le mangaka, en effet, profite surtout de cette situation pour continuer de peaufiner ses personnages, pour enrichir le background de son héroïne, pour continuer d'expliquer sa personnalité actuelle, et, bien sûr, pour permettre à notre cher étudiant inexpérimenté la poursuite de son difficile, hésitante mais sincère évolution.

Cette évolution, pour qu'elle soit sentimentale, doit d'abord passer par le travail. Pour se rapprocher de Cigarette, le jeune garçon a effectivement décidé de devenir employé du café où elle travaille, et comprend vite qu'il ne doit aucunement négliger ce job qui fera partie intégrante de sa formation en tant qu'homme. Ici, on le suit en train de travailler avec application, en faisant beaucoup d'efforts, en essayant même d'anticiper le travail en arrivant plus tôt pour tout bien préparer, à tel point qu'il pense vite que sa formation auprès de Blondinette n'a plus lieu d'être et qu'il n'a plus rien à apprendre... mais est-ce vraiment le cas ? Le volume nous montrera bien que malgré ses efforts et sa progression, il lui reste forcément beaucoup à apprendre (ne serait-ce que faire un bon café), sa jeunesse faisant qu'il commettra forcément des erreurs, parfois vraiment de débutant. Néanmoins, même Blondinette ne peut que reconnaître ses efforts au travail ainsi que sa sincérité dans ses sentiments. L'étudiant cherche à être honnête, veut éviter de raconter n'importe quoi à celle qu'il aime, mais d'un autre côté son inexpérience fait qu'il a toujours des doutes et des hésitation, le poussant à se demander ce qui lui manque. Mais ne serait-il pas en train de beaucoup trop se prendre la tête avant même d'avoir essayé quoi que ce soit ? Là-dessus, on adorera particulièrement la réaction de Blondinette, qui devient en quelque sorte pour lui un soutien... encore plus quand l'ex, cet ex qu'elle-même connaît et qu'elle n'aime pas, est dans les parages !

"De quoi as-tu peur, alors que tu n'as encore rien fait ?"

Car comme déjà dit, l'ex est donc omniprésent, car bien décidé à rentrer à Tokyo avec Cigarette. En cela, le musicien et ancien fumeur n'hésite pas à faire jouer son expérience et sa maturité acquise ces dernières années, pour mieux rabaisser, parfois inconsciemment, son jeune rival amoureux qui semble n'avoir pour lui que la fougue de la jeunesse, en tant que jeune vierge n'étant jamais sorti avec une fille. En cela, le côté un peu imbu de lui-même et hautain de l'ex le rend quelque peu détestable, d'autant plus que bien souvent son comportement trop assuré et presque dominateur envers Cigarette a de quoi faire un brin hérisser les poils. Mais Cigarette, elle, que pense-t-elle de cette situation où deux hommes lui courent désormais après ?

C'est alors, peut-être plus encore que le reste, le travail effectué sur la superbe doctorante qui séduit beaucoup ici, tant la situation permet de mieux la découvrir dans une logique totale. Elle le dit elle-même assez vite dans le volume, elle ne supporte pas la manière dont l'ex croit qu'il peut prendre des décisions à la place des autres. Mais cet homme, son premier véritable amour, reste forcément spécial pour elle, et c'est un fait que l'on comprendra encore mieux au travers d'un flashback nous plongeant enfin un peu plus dans sa psyché, à la découverte de la manière dont est né et dont a été vécu ce premier amour. Et sans étirer inutilement la chose, Kawakami parvient particulièrement bien à exposer tout ce qu'il faut, en prenant même grand soin de toute la symbolique autour de la cigarette (et aussi de comment la jeune femme a commencé à fumer), jusqu'à une promesse bafouée expliquant parfaitement son dégoût du manque de sincérité et du mensonge, le tout passant même par quelques planches très bien mises en scène, notamment celle où on voit la jeune femme de plus en plus éloigné de son copain par les fans du musicien.

"Je ne suis pas ta cigarette."

Le volume s'avère alors très limpide et riche, autant dans ses informations que dans les évolutions des personnages et de la situation, jusqu'à une dernière partie de tome marquant déjà une étape-charnière voire une conclusion dans cette affaire de rivalité amoureuse. Il était évident que Cigarette devrait faire rapidement un choix, mais quel sera-t-il ? Une chose est sûre, on adorera la façon dont elle ne se laisse pas manipuler et, forte de ce qu'elle a vécu, sait prendre les décisions qui s'imposent. Et face à ce musicien plus expérimenté et mûr que lui, face à qui il ne sait même pas quoi rétorquer, que pourra faire notre héros ? Porté par sa jeunesse et surtout par ce que son entourage (Cigarette comprise) ont pu lui dire voire lui apprendre en essayant parfois de le pousser vers l'avant, saura-t-il, à sa manière, même maladroitement, affirmer ce qu'il a au fond de lui ?

"Je préfère un garçon qui cherche à connaître celle que je suis devenue, à un homme qui connaît celle que j'étais."

Après être allée crescendo au fil de ses deux premiers volumes, la série confirme alors totalement ses qualités dans un troisième opus très bien mené. Sans jamais beaucoup s'écarter d'une bonne part de légèreté et d'humour, Daishirô Kawakami sait vraiment bien amener ses évolutions, tirer parti de ses personnages même secondaires, développer la personnalité de son héroïne avec logique, et poursuivre les avancées et le gain de maturité de son héros inexpérimenté en ne brûlant aucune étape.
  

Critique 2 : L'avis du chroniqueur
Takato

15 20
Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

16.75 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News