Chef de Nobunaga (le) Vol.21 - Manga

Chef de Nobunaga (le) Vol.21

Rédaction

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 30 Juillet 2019

L'affrontement entre les troupes de Nobunaga Oda et celles du seigneur de guerre Kenshin Uesugi semble inévitable, et si la bataille reste fidèle aux grandes lignes de l'Histoire elle sera d'une ampleur inimaginable... Pourtant, Nobunaga fait part d'une demande on ne peut plus étonnante à Ken et Katsuie Shibata: il veut que le cuisinier trouve un moyen de s'approcher secrètement de Kenshin afin de lui demander des pourparlers secrets ! Une telle chose est-elle seulement possible ?


La tâche demandée par Nobunaga à Ken s'annonce donc complexe, d'autant plus qu'Oda y pose une conditions claires: absolument personne d'autre que Kenshin ne doit être mis au courant de cette possible entrevue, et il va donc falloir ruser pour trouver un moyen de s'approcher de Kenshin en un temps limité, c'est-à-dire avant que ses troupes n'atteignent celles d'Oda.


Alors que l'on s'attendait à voir démarrer le dantesque affrontement entre les deux armées, il n'en est donc rien ici. Et à vrai dire, le possible entretient entre Oda et Uesugi n'est pas encore arrivé à terme, car ici tout le volume se consacre à la manière dont Ken pourrait bien parvenir à s'approcher de sa cible sans éveiller els soupçons des autres. Il lui faudra exploiter habilement des personnages déjà croisés précédemment, en tête desquels Katsuyori Takeda, ou encore Nobutada et Matsuhime... mais évidemment, ce sont une nouvelle fois les talents culinaires de Ken, que ce soit pour concocter des plats, recréer un parfum ou mettre au point des astuces, qui lui seront les plus utiles pour accomplir (ou non) sa quête... et à la clé, cela donne un rendu toujours aussi efficace dans le mélange entre éléments historiques, éléments culinaires et éléments stratégiques.


On pourrait certes trouver le tome un peu plus mou, voire un peu longuet ais en réalité Takuro Kajikawa reste surtout, comme toujours, très méticuleux et précis dans les avancées de son récit, y compris quand il évoque en parallèle les agissements d'autres personnages comme Matsunaga ou Hashiba. En résulte un tome qui fait bien son office, et qui, surtout, annonce un 22e opus très prometteur au vu des toutes dernières pages.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai
15 20
Note de la rédaction