Candy & Cigarettes Vol.3

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 24 October 2019

Devant se rendre au tribunal pour comparaître, Saburô Musô est bien obligé de sortir de sa tanière, et l'occasion est idéale pour que Raizô et Miharu accomplissent la plus importante mission d'assassinat de leur carrière... Seulement, tout va-t-il se passer comme prévu ? Raizô devant accourir auprès, de Shôta dont l'état se serait aggravé, la fillette-tueuse doit agir seule. Ca ne lui fait aucunement peur, car le meurtre, elle a ça dans le sang. Mais au-delà des plus redoutables sbires de Musô, c'est surtout un parfum de trahison qui risque d'envenimer les choses...

Comme on pouvait s'en douter, le projet d'assassinat de Saburô Musô et même sa comparution au tribunal ne vont pas du tout se dérouler comme espéré, ça aurait été trop beau ! Bien au contraire, la situation se complique dès lors que la traîtrise éclate aux yeux de notre duo de choc, avec un parfum de sang dans l'air. Cette traîtrise a beau être une ficelle habituelle de ce genre de récit, elle s'avère ici redoutablement efficace, Inoue ayant bien joué son coup en ne la laissant pas forcément deviner longtemps à l'avance, et le mangaka l'exploitant doublement bien dans la mesure où elle confronte notre chère Raizô à certaines limites morales de sa collaboration avec la petite fille de 11 ans.

La suite du tome nous entraîne alors sur un déroulement largement imprévu pour nos héros, et il est difficile d'en dire vraiment plus sans spoiler. Entre une Miharu se retrouvant obligée de participer à une mission bien loin du Japon et un Raizô dont la famille se retrouve en danger, le suspense est bien entretenu, tout comme le rythme (car, par-ci par-là, ça continue de pétarader et de mourir dans une mise en scène rapide et prenante), et c'est d'autant plus intéressant qu'en filigranes l'auteur continue de distiller ce qu'il faut de mystère autour, ici, du passé nébuleux de sa jeune héroïne. un passé dont elle-même ne se souvient pas vraiment, mais qui semble bel et bien la rattraper dans une toute fin de volume prometteuse.

Le meilleur semble donc encore à venir au bout de ce troisième volume facilement prenant, avec son rythme assez soutenu et surtout ses rebondissements imprévus. L'essentiel est bien assuré, et Candy & Cigarettes reste alors un bon petit divertissement aux accents pulp.
   

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

15.5 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News