Bungô Stray Dogs Vol.9

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 11 Février 2019

Chronique 2
  
La course contre la montre est enclenchée pour essayer de mettre fin au plan complètement fou de Fitzgerald visant à détruire la ville de Yokohama ! Pour empêcher Moby Dick de chuter sur la cité, Atsushi n'a plus qu'un seul but: vaincre le chef de la Guilde. Mais cela s'annonce plus facile à dire qu'à faire, car en plus de devoir se confronter à un ennemi qui dévoile toute la puissance de son pouvoir, notre héros doit bientôt composer aussi avec l'irruption d'Akutagawa, qui reste bien décidé à l'affronter pour prendre sa revanche ! Alors que le chaos n'est pas loin, sur quelles aides Atsushi pourra-t-il compter ? Peut-être bien sur certaines qui sont plutôt inattendues...

Avec ce volume, l'heure est venue pour l'arc sur la Guilde de s'achever, et le tout s'effectue dans une grande efficacité. Bien sûr, une place importante est laissée à l'action pure, et pour cela le trait de Harukawa 35 reste léché, fluide, prenant, en mettant en valeur les personnages avec dynamisme. Mais il est impossible de ne pas retenir ici, avant tout, une excellente utilisation de plusieurs visages, à commencer par le trio se battant directement sur Moby Disk: Atsushi, Akutagawa, et Fitzgerald. Si l'on regrettera un petit peu que les motivations profondes du chef de la Guilde soient trop vite abordées, elles ont quand même le mérite de nuancer un tout petit peu cet adversaire pour qui la famille compte plus que tout. Mais Fitzgerald continue d'apparaître avant toute chose, et plus que jamais, comme un homme égocentrique, d'autant plus que la nature de son pouvoir fait qu'il est persuadé de pouvoir tout obtenir avec sa fortune. Face à lui, comme on pouvait le deviner un peu, on découvre un duo on ne peut plus intéressant entre Akutagawa et Atsushi. Clairement, après cet arc le première pourrait voir son rôle changer dans la suite de la série. Quant au deuxième, il reste toujours dans le doute quant à ses capacités, à son rôle, et même à sa place dans ce monde. Pourquoi se bat-il, dans le fond ? En opposant la manière de voir les choses de ces deux-là, qui ne parviennent pas à se comprendre, les auteurs amènent certaines réflexions intéressantes, en plus d'enfin dévoiler au grand jour certains des troubles et tourments d'Akutagawa. Dans le feu de l'action, c'est très bien géré ! Et en cerise sur le gâteau, deux autres personnages sont particulièrement importants dans ce volume. Tout d'abord, Kyôka, restée prisonnière dans Moby Dick, et toujours persuadée qu'elle n'a pas le droit d'espérer quoi que ce soit à cause des 35 meurtres qu'elle a commis. Est-il impossible de se racheter ? Dazai, en contact avec elle, saura-t-il lui faire changer sa vision des choses pour, peut-être, signer définitivement son intégration dans l'Agence des détectives ? Enfin, il y a Dazai lui-même, qui ne cesse d'intriguer et de captiver dans sa manière d'aborder les problèmes... Et si, depuis le début, il avait tout anticipé ? Là aussi, les deux mangakas font du bon boulot, en montrant qu'ils ont pensé à beaucoup de choses depuis le début de cette partie.

En plus d'offrir un très bon divertissement où l'action est léchée et propose son lot de rebondissements, la fin de cet arc amène donc des évolutions très intéressantes pour plusieurs personnages. La lutte contre les plans de Fitzgerald, la place d'Atsushi, le rôle futur d'Akutagawa, ou la rédemption et intégration de Kyôka, sont autant de choses qui avancent ou se concrétisent de façon intéressante. Avec déjà, en toile de fond pour la suite, de nouveaux enjeux autour de la dualité entre l'Agence et la Mafia portuaire, ainsi que l'installation intrigante d'un nouvel ennemi...
  
  
Chronique 1
  
Fitzgerald, le chef de la Guilde, projette de faire s'écraser Moby Dick sur Yokohama. Grâce à son courage, Atsushi s'infiltre à bord de la forteresse, mais fait face à Akutagawa, bien décidé à s'opposer à lui. Seulement, vaincre Fitzgerald est la priorité et face à son pouvoir démesure, Atsushi et Akutagawa devront sans doute mettre leur querelle de côté...

Avec ce neuvième tome de Bungô Stray Dogs, l'arc de l'affrontement contre la Guilde arrive à son dénouement. Globalement, cette partie de l'histoire se sera montrée largement satisfaisante, proposant des pouvoirs assez inventifs et captivant par ses enjeux toujours plus grandissants.

Et justement, l'enjeu de ce volume a de quoi tenir en haleine, puisque Atsushi doit lutter pour empêcher la destruction pure et simple de Yokohama. Mine de rien, jamais un tome de la série se sera montré si sombre, on sent alors qu'un cap est franchi au sein de l’œuvre puisque les affrontements ne sont plus à échelle minime, entre plusieurs clans, mais concernant bien le monde d'une manière générale. Et c'est ce qui manquait à l’œuvre de Kafka Asagiri et Harukawa35 pour véritablement captiver.

Ce neuvième tome marque ainsi l'affrontement contre Fitzgerald, le chef de la Guide qui fait office d'antagoniste depuis quelques volumes. Pourtant, ce n'est pas tant de combat qui forme l'intérêt du tome, mais plutôt la dualité entre Atsushi et Akutagawa qui prend toute sa teneur au cours de cet opus. L'opposition entre les deux personnages se révèle maîtrisée, notamment parce qu'Akutagawa se dévoile enfin au grand jour, ses troubles commes ses ambitions. L'adversaire aussi imperturbable qu'un tueur sanguinaire nous apparaît alors plus humain et plus touchant, sans compter que cette dualité/complémentarité s'avère très bien traitée jusqu'à la fin du tome, servant alors de justification à la conclusion de la bataille.

Reste que l'affrontement contre Fitzgerald s'avère lui aussi très prenant, notamment grâce à la force démesurée du personnage. La série se veut alors plus bourrine que jamais tant il est question de force pure, un grand spectacle qui fait plaisir à voir et qui se marie parfaitement aux enjeux de cette fin d'arc.

A l'épilogue de ce tome, on peut légitimement se questionnement sur le devenir de la série. Quelle direction prendra la dualité entre l'Agence des détectives armés et la Mafia portuaire ? Qu'en sera-t-il du rôle d'Akutagawa maintenant qu'un déclic a eu lieu chez lui ? Les dernières pages apportent un semblant de réponse sur la suite des événements, aussi il y a de quoi attendre le dixième opus de Bungô Stray Dogs avec une certaine hâte.
  

Critique 2 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

16 20
Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

16.5 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News