Bungô Stray Dogs Vol.11 - Actualité manga

Bungô Stray Dogs Vol.11

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 15 May 2019

Chronique 2
  
La grande guerre contre Fitzgerald et la Guilde est désormais du passé, et chacun reprend ses occupations. A commencer par Kyôka qui fait désormais partie intégrante de l'Agence des Détectives armés et qui, en compagnie d'Atsushi, s'apprête à effectuer sa toute première mission, qui lui est spécialement dédiée par une personne précise... Mais pendant ce temps-là, Alcott, l'ancienne stratège talentueuse de la Guilde, continue de parcourir les rues de Yokohama avec un rêve en tête, celui de retrouver son ancien boss qui ne serait alors pas mort. Et la situation se complique quand un mystérieux homme volant et masqué se met à attaquer les porteurs de pouvoir, à commencer par le chef des Détectives armés ! Serait-ce là un coup de l'inquiétant Dostoïevski ?

Petit à petit, Kafka Asagiri et Harukawa 35 continuent de reposer des bases pour relancer leur série, en en construisant même certaines sur les reste de la Guilde, avec beaucoup d'intérêt. Ainsi, ce qui se passe du côté d'Alcott est peut-être ce qui occupe le plus l'attention dans ce onzième opus. L'ancienne stratège de la Guilde prend sur elle pour affronter sa timidité, et on prend plaisir à cerner un peu plus cette femme qui n'a jamais utilisé son pouvoir pour elle-même, et dont le pouvoir en question réserve encore quelques surprises. Mais atteindra-t-elle son rêve fou concernant Fitzgerald ? Il est difficile d'en dire réellement plus sans spoiler, donc signalons juste que les auteurs jouent bien leur coup, en promettant de reconstruire vraiment quelque chose sur les restes de la Guilde. mais qu'on se le dise, les alliés d'hier pourraient bien devenir parfois les ennemis de demain, et ce n'est pas Steinbeck qui dira le contraire... La curiosité est piquée !

Avant cela, la première partie du volume se centre surtout sur la première mission de Kyôka. Une mission qui reste surtout légère et rapide, mais qui n'en reste pas moins intéressante, pour consolider la place de la jeune fille parmi les Détectives armés bien sûr, mais aussi pour le nouveau rôle que prend un autre personnage, à savoir Montgomery.

Enfin, le problème lié au mystérieux agresseur des porteurs de pouvoir amène lui aussi, peu à peu, des choses intéressantes, en exploitant bien certains personnages habituels bien sûr (comme Dazai), mais surtout en installant encore un peu plus Dostoïevski comme un nouvel antagoniste ambigu, qui ne se découvre que petit à petit. Entre autres, on cerne un peu plus son très intéressant pouvoir, et on entrevoit dans ses objectifs quelque chose de tout aussi prometteur. Une chose est sûre, les Détectives armés et la Mafia portuaire sont en danger !

En résulte un volume qui est particulièrement intéressant pour ses différents axes au fil desquels les auteurs avancent tranquillement leurs pions et redonnent avec talent un rôle parfois nouveau à chaque camp. Que ce soit les Détectives armés, la mafia portuaire, ce qu'il reste de la Guilde ou Dostoïevski, les deux mangakas redistribuent certaines cartes, offrent des camps ambigus où les personnages ne sont pas figés, et piquent la curiosité de plus belle.
  
  
Chronique 1
  
Après la grande guerre contre la Guilde, l'Agence des Détective Armés retrouve un quotidien ordinaire. Kyôka a cette fois légitimement intégré le groupe, et c'est sa première mission qui l'attend ! Celle-ci pourrait d'ailleurs lui permettre d'en apprendre plus sur la disparition de ses parents, qu'elle a toujours pensé avoir tué avec ses propres pouvoirs...
En parallèle, les débris de la Guilde semblent se reconstituer, doucement mais sûrement, pendant qu'un nouvel ennemi se met en marche.

A l'heure actuelle, Bungô Stray Dogs se trouve toujours dans une étape de transition. Il faut dire que l'arc contre la Guilde fut riche en action, en rebondissements et en enjeux, il faut donc du temps, aux deux auteurs, pour préparer une suite encore plus intense.

On retrouve alors ce côté épisodique de la série, avec la présentation de différentes histoires autour des personnages de la série, à l'exception que l'intrigue ne s'intéresse plus exclusivement aux membres de l'Agence des Détectives Armées. Kyôka a alors droit à une histoire prenante et assez touchante la concernant, de quoi redorer l'image du personnage qui restait assez sombre pour une combattante de l'équipe phare du titre. Néanmoins, ce récit, comme les suivants, demeurent sans enjeux colossaux. Car même lorsqu'il s'agit de s'intéresser à la Guilde, ou du moins aux membres encore en vie, le ton se veut assez frais et léger. Kafka Asagiri, le scénariste, établit justement un très bon équilibre dans les chapitres qui façonnent ce onzième tome. Ainsi, si plusieurs histoires constituent une simple transition vers la suite du manga, impossible de dire qu'il ne se passe rien, puisque les pions semblent être mis progressivement en place vers le prochain échiquier que sera l'arc suivant de la série.

La prouesse du titre, désormais, c'est d'avoir plusieurs camps distincts, finalement assez ambigus. La Mafia Portuaire comme la Guilde ont leurs lots de personnages humains, ce qui aboutit à une excellente dynamique, quand bien même le récit ne narrerait pas une guerre entre les différents camps. Bungô Stray Dogs confirme que les personnages, hauts en couleur, font partie intégrante de la recette du titre, chose qu'on apprécie de plus en plus.

Reste que le ton du tome ne demeure pas totalement léger, puisque les dernières pages renouent un peu plus avec l'intensité des tomes précédents. Déjà présenté précédemment, celui qui semble être le nouveau grand ennemi entre en action. Tout est mis en place pour aboutir à une suite bien plus intense et riche en action, aussi l'attente du 12e opus est grande après lecture de ce tome.

Passionnant pour ses petites histoires qui continuent de garnir les personnages tout en préparant le terrain pour la suite, ce onzième volume de Bungô Stray Dogs séduit largement par ses intentions, et sa manière d'utiliser la palette de personnages de la série. Mais soyons honnêtes : la suite devrait être d'un tout autre intérêt, à condition que les auteurs mettent rapidement en œuvre les enjeux présentés.
  


Critique 2 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

15 20
Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

15 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News