Blitz Vol.2 - Actualité manga

Blitz Vol.2

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 27 October 2020

Suite à son accident, Tom a gagné un réel talent pour les échecs, don qu'il a exploité durant son hospitalisation en se confrontant à différents adversaires via internet. Après avoir avoué à Harmony qu'il avait perdu son cavalier fétiche, le garçon gagne son droit d'entrée au club du lycée. C'est alors que Garry Kasparov annonce la tenue d'un tournoi mondial de jeunes talents, visant à mettre en lumière la nouvelle génération des échecs. Tom, Hormony et l'ensemble du club est motivé à y participer, mais il y aura beaucoup d'inscrits et peu d'élus. Des éliminatoires au sein du club commencent, car seuls 5 membres parmi les 7 pourront se hisser aux sélections régionales...

Après un premier volume convainquant, on en attendait forcément beaucoup de Blitz, le manga sportif ciblant la pratique très cérébrale des échecs, une œuvre scénarisée par Cédric Biscay et dessinée par Daitaro Nishihara. Et rien que sur le couverture, quelque chose étonne déjà : Le nom de Harumo Sanazaki a disparu, remplacé par celui de Tsukasa Mori. Les raisons de ce remplacement sont obscures, mais n'oublions pas qu'un autre projet d'origine française auquel participait la mangaka a capoté lui aussi rapidement, à savoir la première mouture d'Egregor. Sans trop nous s'avancer, il convient de penser que tout n'est pas simple lorsqu'on collabore avec l'artiste...

Mais parlons du récit en lui-même, celui-ci étant dans la droite lignée des chamboulements proposés en fin de tome premier. L'annonce retentissante de Garry Kasparov dévoilait un tournoi d'envergure mondiale, il est donc logique de trouver un second tome aux élans forts de shônen sportif, et un scénario centré sur la compétition. Dans la forme, pas de grand surprise donc, puisque les ficelles du genre se retrouvent dans la suite de Blitz. Des qualifications précèderont ainsi le véritable tournoi, tandis que de nouvelles écoles sont présentées, incluant leur lot de challengers qui feront l'objet de certaines rivalités avec Tom. Et forcément, quelques personnes vus précédemment ne pouvaient qu'être de solides joueurs d'échecs, là aussi une tournure scénaristique très classique. Mais qu'importe : Les influences de Cédric Biscay se ressentent, et on apprécie toujours le côté très exagéré de l'intrigue qui rappelle des titres phares comme Captain Tsubasa, le ballon rond étant alors troqué contre l'échiquier et ses pièces. Évidemment, le discours sur l'amitié se retrouve ici, ce qui va de pair avec le développement de certains personnages proposé.

Car à côté de ce classicisme, on apprécie la portée humaine générée davantage par ce second opus, notamment dans le développement des camarades de club du héros. Certains figurants du premier opus gagnent davantage d'identité, notamment la touchante Anne, tandis que les rivalités qui se plantent s'avèrent particulièrement dynamiques bien qu'elles restent encore à creuser. Le scénario n'oublie pas quelques mystères, notamment en ce qui concerne le vendeur de bibelots ayant confié le Caïssa à Tom, qui se montre toujours plus énigmatique.

Enfin, il convient de noter le choix opéré pour représenter les intenses parties d'échec. Ici, chaque match est présenté au sens figuré, via les deux opposants se livrant des batailles chevaleresques. Un choix qui confirment l'optique de l’œuvre qui est autant un récit sur les échecs qu'un manga sur la confrontation et la rivalité. Néanmoins, peut-être qu'on pourra regretter que l'aspect tactique ne soit pas totalement mis en avant, chose que la suite pourra tout à fait corriger dans les prochains opus. Il faut dire qu'une telle représentation des duels psychologiques liés aux échecs n'est pas chose aisée à mettre en image, aussi cela représente probablement le plus grand challenge des auteurs.

Ainsi, Blitz s'offre un second tome dans la lignée du premier : Dynamique et convaincant, il affirme les jolies petites qualités du titre. Et si on pourra toujours trouver quelques points à nuancer, le manga a de beaux jours devant lui en tant que titre sportif, classique dans la forme, mais réunissant tous les ingrédients forts du genre avec une certaine efficacité.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

15 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News