Black lagoon Vol.4 - Actualité manga

Black lagoon Vol.4

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 10 Mai 2010

Retour aux sources pour Rock, qui revient au Japon ! Accompagné par Revy qui joue les gardes du corps, notre héros se retrouve à jouer l'interprète pour la redoutable Balalaïka lors de ses négociations avec un groupe de yakuzas. En profitera-t-il pour retrouver sa famille une dernière fois ?


Intitulée "Fujyama Gangsta Paradise", cette nouvelle aventure se révèle un peu moins mouvementée que les dernières élucubrations explosives de l'équipage du Black Lagoon. L'auteur ne semble pus avoir d'yeux que pour Revy et Rock, et il est toujours aussi intéressant de les voir se complémenter, et leurs caractères se rapprocher. Le temps est en effet plus à la réflexion qu'à l'action car la plupart des dialogues tournent autour des pourparlers entre Balalaïka et le clan Washimine, qui cherche à se libérer de la tutelle d'un autre groupe. Rei Hiroe nous fait alors plonger au cœur de ce monde mafieux, des rapports familiaux qui sont entretenus, mais également des combines et de l'adaptabilité pour survivre.


En parallèle, nous suivons l'histoire d'une jeune fille, Yukio, apparemment sans histoires, et de Ginji, un homme à l'allure imposante qui joue pour elle les gardes du corps. On se doute très vite du rôle-clé de la demoiselle. Les rencontres multiples entre les deux paires de protagonistes permettent de mettre en évidence le caractère de chacun. Si Ginji et Revy manifestent une animosité réciproque, ils sont rapidement atténués par l'esprit plus calme et pacifiste de Rock et Yukio. Mais on devine rapidement l'imminence d'un destin fatal pour certains d'entre eux..


Au lieu de jouer la carte des fusillades à tout rompre, Rei Hiroe prend cette fois le temps de délayer son histoire et de placer ses pions, mettant en scène un certain chassé-croisé entre tous ses personnages. Et l'effet est saisissant. S'il faut parfois rester attentif pour saisir tous les liens, les choses se mettent en place petit à petit, jusqu'à ce que la machine ne puisse plus faire retour arrière. Et c'est bien évidemment à ce moment là que le lecteur restera en suspens ! Une belle réussite, dont on attend avec impatience le dénouement.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Tianjun

17 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News