Black Butler Vol.22 - Actualité manga

Black Butler Vol.22

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 31 October 2016

Ciel, Sebastian et Sarivan, alias la Sorcière Verte, s’échappent de la vallée des loups-garous pour trouver refuge chez Dietrich qui leur est venu en aide. La mission du « chien de garde de la Reine » est désormais achevée, mais Ciel doit intégrer sa nouvelle invitée et son majordome à l’aristocratie anglaise, en vue d’une rencontre prochaine avec la Reine…

L’arc de la Sorcière Verte touche à sa fin avec ce volume qui sert surtout de transition afin de donner une importance à cette partie de la série. Ainsi, Sarivan et son majordome, Wolfram, intègrent l’entourage de Ciel, un renouveau appréciable tant la dynamique du manoir Phantomhive se voit accrue et apporte des éléments nouveaux.  Le tout paraît assez classique et démontre une nouvelle fois l’aisance de Yana Toboso dans les séquences légères entre deux arcs, mais on appréciera le petit développement autour de la jeune Sarivan, son amour pour son protecteur et sa manière de découvrir les nouvelles mœurs qui l’entourent.

Néanmoins, on pourrait presque regretter que cette conclusion d’arc s’attarde un peu trop. Pourtant, le tout est loin d’être dénué d’intérêt tant la mangaka réitère dans un de ses plaisirs, celui de piquer la curiosité du lecteur à travers des éléments scénaristiques beaucoup plus sérieux. Par l’évocation d’Undertaker, de nouveaux indices sur la grande intrigue globale sont glissés, ce qui nous permet de nous interroger et tenter de relier tous les points de l’histoire ensemble… une manière de conserver l’intérêt du lecteur pour la série alors que finalement, l’intrigue n’avance que peu. Et aussi surprenant que cela puisse paraître, la technique fonctionne ! Elle se montre même efficace puisqu’en parallèle, l’histoire développe l’univers de la série, notamment le concept des Shinigami et leurs origines, un détail que nous n’attendions pas forcément. Le tout laisse croire que l’autrice a de la suite dans les idées et connaît très bien son univers, il est alors dommage qu’elle ne le décortique que très lentement…

Le dernier chapitre de ce tome vingt-deux est aussi spécial qu’original, Yana Toboso nous offrant une histoire parallèle à partir du résultat du concours de popularité des personnages. Décalé et improbable, le récit se savoure volontiers pour ce qu’il est et apporte son lot de fan-service dans sa manière de mettre en scène des personnages appréciés de la série. Toutefois, étant donné la tension scénaristique générée par la fin du tome, on regrette que ce ne soit pas un chapitre ordinaire qui nous soit proposé pour conclure les festivités.

Volume de transition classique, ce tome de Black Butler parvient à capter notre intérêt en apportant des indices nouveaux sur l’histoire, mais aussi des éléments de l’univers qui ne font qu’approfondir sa complexité. Reste qu’on en attend toujours plus de Black Butler au vu de cette trame de fond on ne peut plus sérieuse, on espère alors que le prochain arc scénaristique nous apportera enfin des éléments concrets… sur fond de délire de l’autrice comme celle-ci sait si bien les dépeindre.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

15 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News