Black Butler Vol.1 - Actualité manga

Black Butler Vol.1

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 12 November 2009


Ciel Phantomhive est à première vue un garçon comme beaucoup d'autres, exception faite qu'il fasse partie de la haute aristocratie anglaise et est l'héritier de la célèbre compagnie de jouets de ses parents: Phantom. Mais la particularité de ce jeune homme en plus d'assumer ces fonctions est d'avoir un majordome assez spéciale. Sebastian Michaelis est en effet un homme à tout faire portant bien son statut, allant juste à savoir autant faire la cuisine que le jardinage ou encore maîtriser des arts martiaux d'experts. Mais Sebastian est surtout un majordome "démoniaque" avec lequel Ciel a passé un pacte...

Black Butler, aussi nommé "Kuroshitsuji", son nom original par les fans de la première heure, est un peu un ovni dans le monde du shônen actuel. Nous plongeons dans l'époque victorienne en Angleterre, bien que nous soyons dans une sorte de monde alternatif sachant que la Mafia et les téléphones portables semblaient déjà exister. Toutefois, ce contexte assez sombre n'empêche pas la franche rigolade. Car oui, bien que Black Butler soit catégorisé chez Kana, certains codes du pur shônen sont bel et bien présents: Des personnages loufoques, de l'action, et de l'humour très présents. C'est ce mélange qui nous permet de passer du sérieux au fou rire, et on remerciera la bande de domestiques maladroits de Ciel pour cela.
Ce premier volume met en place l'univers et ses personnages. Il nous présente un majordome au charisme certain, mais qui devient réellement effrayant sur la fin, des indices nous permettant de croire qu'il est un démon avec qui Ciel aurait conclu un pacte. C'est sur ces quelques révélations que s'achève donc ce premier tome qui promet que du bon pour la suite !

Côté dessin, on doit dire que Yana Toboso sait d'emblée maîtriser son trait, mais aussi le dessin des styles vestimentaires et des décors victoriens. L'adaptation de Kana est plutôt de bonne facture et va même jusqu'à nous présenter la page de "pub" pour le tome suivant qui nous met vraiment l'eau à la bouche. En attendant de l'avoir entre les mains, on peut se délecter et savourer encore et encore ce premier tome d'une série originale et intrigante.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

16 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News