Battle Royale - Ultimate Edition Vol.6 - Actualité manga

Battle Royale - Ultimate Edition Vol.6

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 07 June 2019

Il ne reste qu'une poignée de survivant au Programme. Sugimura, l'expert en arts-martiaux, finit par retrouver Kotohiki, la fille dont il est secrètement amoureux. Ces retrouvailles lui permment de se remémorer leur rencontre, et ce qu'il trouve si épatant chez elle. La jeune fille, particulièrement pure, accepte Sugimura à ses côtés, tous deux peuvent alors prendre la route pour retrouver Shûya et les siens. Mais c'est sans compter Kiriyama qui remarque leurs signaux de fumée, et se lance immédiatement sur leurs traces.

Battle Royale approche de son climax avec ce sixième épais volume qui va sceller tout l'arc narratif centré sur Sugimura, l'un des charismatiques acolytes de Shûya. Et, encore une fois, c'est toute la minutie qu'a Masayuki Taguchi à développer les personnages, quitte à s'étaler sur plusieurs chapitres, qui fait mouche dans la série. Si on voyait venir à des kilomètres l'affrontement entre Sugimura et Kiriyama, ce qui a énormément de sens sur le plan narratif tant les deux camarades de classes ont des réactions opposées vis à vis du combat, le fait que l'auteur prenne la peine de marquer le couple Sugimura / Kotohiki permet de redouter, plus que jamais, le combat contre le tueur sanguinaire de l'île.

Le cas Sugimura est l'occasion d'offrir un affrontement placé sous le signe des arts martiaux, aussi ce volume se dote d'une dimension nekketsu totalement volontaire. Si jusqu'ici les affrontements se voulaient réalistes, malgré deux-trois cascades improbables pour des collégiens, tout est d'ampleur démesurée dans ce duel. Le mangaka joue d'ailleurs parfaitement avec ce surréalisme dans son imagerie, si bien qu'il parvient à doter le combat, pourtant violent, d'une certaine poésie martiale saisissante. En résulte une séquence magistrale sur la forme, mais aussi prenante sur le fond tant Masayuki Taguchi respecte habilement les codes du nekketsu pour un rendu parfaitement rythmé. Les rebondissements sont légion, et l'auteur joue parfaitement avec son lectorat, si bien qu'on est tenté de croire, à plusieurs reprises, une issue typiquement shônen où le héros se surpasserait après avoir encaissé les coups du pire ennemi possible. Forcément, Battle Royale étant ce qu'il est, on se questionne sans cesse sur la crédibilité d'un tel cheminement, et c'est en ça que le duel opposant Sugimura à Kiriyama se montre remarquable, en plus de la superbe intensité dramatique autour de ses liens avec Kotohiki.

En résulte un volume éprouvant, peut-être plus que les précédents, et donc l'un des tomes qui resteront le plus en tête à la fin de la série. On sent d'ailleurs que le climax commence à être abordé sérieusement, tant la conclusion fait un point plus qu'intéressant sur les derniers personnages en lice en tant qu'humains. Un petit cours de sociologie de la part de Kawada s'impose, de quoi apporter une profondeur supplémentaire au récit avant de passer aux derniers affrontements... On ne le répètera jamais assez : rares sont les mangas de type survival game à se montrer aussi dense et à utiliser les mécaniques du genre pour raconter des histoires complexes, faire ressentir de véritables drames et nous questionner sur notre propre humanité. Bien des années après, Battle Royale continue d'être le must-have du genre, et ce tome en est une fois de plus la preuve.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

17 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News