Battle Game in 5 Seconds Vol.8 - Actualité manga

Battle Game in 5 Seconds Vol.8

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 16 October 2019

Victorieux du troisième programme, Akira avait le choix, comme ses compagnons, entre rester dans celui-ci, ou passer au quatrième programme, et il a fait ce dernier choix... tout comme Yûri, qu'il ne tarde pas à retrouver.. dans une ville de Tôkyô telle qu'ils l'avaient laissée ! Voici donc, a priori, nos héros revenus chez eux, mais loin d'être sortis d'affaire puisque c'est au coeur même de la capitale que va se dérouler la nouvelle épreuve: une bataille royale...

On ne va pas se le cacher: au premier abord, cette idée de "battle royale" ne vend pas forcément du rêve, tant ce concept a été surexploité ces derniers années. Il va donc falloir que les auteurs y immiscent quelques idées plus intéressantes, et fort heureusement c'est globalement ce qui arrive dès que l'on prend connaissance, en même temps que nos héros, de certaines des règles: la présence de 6 équipes de 11 joueurs auxquels s'ajoutent 6 observateurs participant eux aussi, le fait que seuls les 6 derniers survivants pourront passer au dernier programme, le système de points et de pénalités selon que l'on tue des membres d'équipes adverses ou de sa propre équipe, la présence d'un "désastre" dont tout le monde devra se méfier et dont on attend de voir le rôle... Rien de forcément très original, mais il y a suffisamment de choses pour entretenir le suspense et enrichir le simple concept de battle royale. En particulier, il est intéressant de noter qu'il est tout à fait autorisé de tuer des membres de sa propre équipe (même si ça vaut une pénalité) et que vu qu'il n'y aura que 6 survivants à la fin certaines têtes que l'on connaît bien seront sûrement vouées à tomber. Car des têtes connues, il y a en a évidemment plusieurs ici, Akira et Yûri retrouvant certains amis des précédents programmes mais aussi certains visages familiers toujours aussi mystérieux ou inquiétants, en tête desquels Omoto, pour qui Mion semble avoir certaines ambitions.

A côté de la découverte de ces règles, les auteurs font également un peu dans la légèreté, via des brefs passages habituels autour de Yûri et de ses légers quiproquos amoureux, entre autres, un aspect qui ne va pas forcément s'arranger puisque la demoiselle va désormais vivre avec Akira. Mais Miyako et Harawata ont surtout la bonne idée de ne pas faire durer plus que de raisons cette phase d'installation, et en relançant très vite l'action, dès lors que notre héros part accomplir l'ultime requête que Shirasagi lui a faite. L'intérêt est multiple: on a droit à un travail un peu plus approfondi sur celui qui fut le leader des bleus dans le troisième programme et qui y est resté, et cela amène plus d'enjeux dès lors qu'un redoutable ennemi apparaît déjà, en n'étant pas seul ! En prime, le sort de la jeune Lilia, blessée gravement dès le début du combat, apporte une urgence supplémentaire.

Pour accomplir le requête de Shirasagi, il faudra forcément ce frotter d'emblée au cruel Reiji et à son allié Shô, deux personnages classiques mais bien campés, entre un tueur sans morale et un jeune garçon qui n'a tout simplement pas conscience de ce qui est bien ou mal, au point d'avoir déjà fait des choses tragiques par le passé sans vraiment en avoir conscience. Le récit suit ici un schéma qui n'est pas sans rappeler certaines parties de JoJo's Bizarre Adventure, dans la mesure où pour pouvoir vaincre leurs deux ennemis, nos héros vont devoir dans un premier temps comprendre la nature de leur pouvoir, dénicher l'ennemi, et trouver des parades quitte à aller assez loin dans la stratégie et la prise de risques. A ce titre, le petit duel entre Akira et Reiji est peut-être l'un des meilleurs depuis le début de la série, dans la mesure où chacun d'eux rivalise d'ingéniosité pour prendre à revers l'autre et le manipuler. L'action en elle-même, elle, reste à nouveau un brin confuse parfois, mais le trait et le rythme imposés par Kashiwa Miyako ont le mérite de toujours conserver la même intensité.

Il s'agit donc d'un bon début de nouvelle partie, où les auteurs démarrent vite et bien leur battle royale tokyoïte, en sachant tirer suffisamment parti des pouvoirs, des personnages, de leur approfondissement afin d'avoir quelque chose de facilement prenant. Dans cette battle royale qui pourrait durer longtemps au vu du nombre de personnages, on espère que Miyako et Harawata sauront éviter la lassitude, mais dans l'immédiat tout ce qui se présente là est efficace, et cela pourrait bien durer au vu de la fin du tome.
   

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

15 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News