Aromantic (Love) Story Vol.3 - Actualité manga

Aromantic (Love) Story Vol.3

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 11 January 2019

Alerte rouge ! L'un des pires événements possibles pour notre mangaka aromantique préférée vient de se produire: sans crier gare, porté par l'instant du moment, Kitamura lui a volé un baiser ! Comment réagira la jeune femme ? Et que se passerait-il si Asakura en arrivait à apprendre ce qui s'est passé ? En prenant en plus en compte la possible rivalité entre les deux hommes, c'est un voyage à Kyoto qui s'annonce particulièrement épuisant en vue de la production de la saison 2 de l'anime At Love...

On se répète un peu d'une chronique à l'autre, mais Haruka Ono sait vraiment tirer de bonnes choses de certains rebondissements typiques d'une tranche de shôjo romantiques, afin de véhiculer des messages intelligents. Ici, c'est à nouveau le cas dès le début du tome, avec ce qu'impliquent des gestes comme un baiser volé où le plaquage d'une fille contre un mur (débilité à la mode au Japon, paraît-il): ça reste de l'agression. Et plus loin dans le tome, même topo concernant Asakura qui décide de ne pas se laisser distancer lors du voyage à Kyoto, avec une réaction en forme de coup d'éclat de la part de notre chère Futaba. Mais au-delà de ça, le plus intéressant reste la réaction de chacun des trois principaux concernés, entre excuses qui apparaissent sincères, explications, discussions de vive voix et non par moyens interposés... Et, au bout du compte un désir de chacun d'avancer et/ou de comprendre. Kitamura semble réellement perdu quant à ce qu'il ressent exactement et qu'il ignore, Asakura continue de "grandir" et on a même l'occasion d'en apprendre un tout petit peu plus sur sa situation familiale et son enfance, les deux hommes se confrontent et s'expliquent même d'une manière qui pourrait apporter des choses bénéfiques en s'écartant du simple cliché de rivaux... Et c'est à leur contact que Futaba continue ses "recherches" sur ce que pourrait être le sentiment amoureux, cette chose qu'elle n'a jamais ressentie, l'autrice évoquant notamment la corrélation avec l'amitié cette fois-ci.

Les autres marques de fabrique de la série restent également présente: diverses petits informations sur la création d'un manga ou la production d'un anime, et une grosse dose d'humour exploitant bien le caractère des personnages, que ce soit Futaba elle-même, Asakura et sa tête de tueur, ou certains personnages secondaires comme le responsable éditorial Iwaki ou le producteur "Flatteurman" qui n'ont pas toujours conscience de ce qui se passe.

Aromantic (love) story reste donc une bonne lecture, où la mangaka ne perd pas de vue ce qui fait l'intérêt de son oeuvre, tout en conservant une ambiance qui rend l'ensemble rythmé et attachant.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

15 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News