Are You Alice? Vol.1 - Actualité manga

Are You Alice? Vol.1

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 16 March 2016

On ne compte plus les adaptations du roman de Lewis Caroll « Alice au pays des merveilles » ! Que ce soit au cinéma, en animé, ou en ce qui nous concerne, en mangas, elles sont légion et ne sont pas toutes de la même qualité. Il faut dire que l’œuvre originale, totalement déjantée, se prête à bien des interprétations.
Récemment on a pu lire les aventures d'Alice dans la trilogie « Alice au royaume de... », mais cette fois le ton semble encore différent, point de romance un peu mièvre, ici le ton se veut plus sombre…
Adaptés d'une série de nouvelles audios, « Are you Alice ? » qui se termine en 12 tomes, nous est proposé par Kaze qui nous permet de voyager une nouvelle fois dans ce monde étrange et inquiétant !

Au pays des merveilles, tout le monde attend l'arrivée d'Alice qui semble devoir effectuer une mission. La Reine envoie son émissaire, le Chapelier, à sa rencontre…
Dans une forêt, un jeune homme se perd et franchit un seuil qui va l’entraîner dans un monde bien étrange. Il va donc pénétrer dans le Pays des Merveilles sans même s'en rendre compte. Il y sera accueilli par un homme avec des oreilles pointues prétendant être un chat. Ce dernier le nomme Alice, et le jeune garçon incapable de se rappeler son nom, accepte de se faire appeler ainsi…
Il rencontrera ensuite le chapelier qui le conduira devant la reine ; cette dernière lui donne une étrange mission : il va devoir tuer le lapin blanc, ce que les 88 Alice précédentes n'ont pas réussi à faire ! Quelque peu perturbé et déboussolé, le jeune homme va accepter, sentant qu'il s'agit d'une mission qui lui incombe, d'autant que dans ce monde étrange chaque individu doit obéir à des règles strictes et possède des capacités uniques. La sienne est d'être le seul à pouvoir tuer le lapin blanc ! Une étrange chasse va alors commencer !

Étrange c'est clairement le mot qui ressort de la lecture de ce premier tome qui nous plonge dans un univers totalement barré et déjanté, mais qui est également très inquiétant !
Bien loin du ton léger et coquin de « Alice au royaume de... », cette adaptation se veut pourtant plus fidèle à l’œuvre originale, dans le sens où elle respecte davantage de détails appartenant au roman de Lewis Caroll. Simples clins d’œil ou éléments importants pour la suite, pour le moment il est trop tôt pour le dire !
Mais là où la série se montre vraiment intéressante, c'est surtout dans les différences avec le « Alice... » qu'on connaît déjà si bien.
Premièrement, ici Alice est un homme, ce qui peut laisser perplexe...mais dans l'univers de la série, Alice, plus que le nom d'un personnage, est une sorte de statut, de rôle attribué à quelqu'un qui se voit confier une mission ! Et cette mission c'est de tuer le lapin blanc ! Là encore c'est plutôt original ! Alice serait donc un meurtrier (ou pour le moment un chasseur) et la lapine serait un simple gibier (sans jeu de mots). Mais rapidement on comprend que c'est bien plus compliqué que ça : ce serait le lapin lui-même qui aurait instauré ce « jeu » et c'est lui qui va chercher les prétendantes au titre d'Alice (comme c'est le cas dans l’œuvre originale et dans la plupart des autres adaptations). Mais ce ne fut pas le cas pour cette Alice-ci, ce qui fait que nombre de personnages doutent qu'il s'agisse bien d'Alice : d'où la forme interrogative du titre !
Le titre se présente alors sous une forme de jeu macabre...

Le mystère plane totalement, d'autant que le jeune homme lui-même ne sait plus qui il est et accepte ce nom pour la promesse d'une nouvelle vie, d'un semblant de raison de vivre lui qui apparaît désabusé dans les premières pages.
Bien entendu de nombreuses questions se posent en ce qui concerne ce personnage principal qui ne semble pas plus choqué que ça d'être confronté à des personnages aussi ambigus et étranges (exception faite de sa rencontre hilarante avec un poisson parlant en smoking).

Mais s'il n'y avait que ça, le titre ne se montrerait pas aussi prometteur. Les auteurs nous proposent un monde inquiétant, presque malsain, ou se retourner fait qu'on peut être attaqué littéralement par ses regrets, mais un univers complexe régie par des règles strictes et très intéressantes ! En effet chaque personnage possède une capacité propre qui lui est attribuée pour cette chasse, sous forme de jeux de rôles meurtriers. Par exemple on apprend qu'Alice ne peut tuer personne à part le lapin blanc, mais que seule Alice peut le tuer. La reine de cœur peut tuer qui elle veut à condition que la victime lui ait désobéi, dans le cas contraire elle ne peut rien lui faire. La chapelière lui de son côté peut tuer quiconque menace Alice, mais uniquement à cette condition… Ainsi de suite, chacun dévoilant peu à peu ses capacités et les contraintes allant avec.

Ainsi il se dégage de ce titre une ambiance qui pourrait nous rapprocher des RPG ou chacun des personnages aurait ses propres capacités, telle une classe de personnage (le paladin, le voleur le barbare...), avec des fonctions et caractéristiques propres… C'est original et vraiment intrigant.

Graphiquement le dessin est vraiment joli, il apparaît simple et épuré, les traits sont fins et soignés. Les arrières plans sont souvent assez vides, faisant penser à un style shojo (il s'agit d'une dessinatrice), mais les jeux de noirs et blancs, de clairs-obscurs viennent renforcer cette ambiance inquiétante.
L'adaptation de Kaze est très bonne et sans défaut apparent, comme souvent !

Un premier tome qui titille notre curiosité, qui nous laisse sur une impression étrange, mais loin d'être désagréable. Une invitation à une aventure originale !


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Erkael

15 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News