Arata Vol.4 - Actualité manga

Arata Vol.4

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 19 January 2011

Après la légère déception du dernier tome, Watase se rattrape quelque peu. Si elle fait encore une grosse erreur au sujet de Kannagi, le faux-méchant du début qui se révèle en fait être un type plutôt sympa, bien qu’impulsif et extrêmement têtu. En effet, l’auteur persiste à le rendre passionné mais animé de bonnes intentions, avec des valeurs suffisamment fortes et bonnes pour le faire rejoindre le petit groupe de trois adolescents. Tout ça dans l’idée, très vague, de voler Tsukuyo à Arata. Pour rallier tous les Hayagamis et ainsi se venger de celui qui lui a tout pris. Et là-dessus, il faudra que la mangaka offre à ce qui semble son nouveau protégé, une histoire un peu dramatique et sur laquelle on pourra soupirer de complaisance. Mais, car il a un mais, Watase se rattrape par la suite ! Elle revient enfin un peu plus en profondeur sur le Arata du monde réel, rendant au jeune homme un ami qui n’aurait jamais dû le quitter mais qui lui est rendu simplement à cause du changement de leurs personnalités. On se délecte de voir cet Arata là, rempli d’un caractère intéressant et spontané, changer peu à peu les choses, pas toujours en bien, dans la vie de son homonyme.

On le quitte d’ailleurs trop tôt, pour retrouver un peu de fan service amoureux avec Kohota, des valeurs d’amitié et un hymne au courage avec notre apprenti héros et son nouvel allié quelque peu inattendu. Heureusement, la seconde partie de leur aventure sur ce tome quatre améliore les choses assez rapidement. En effet, leur escale dans un petit monde en miniature aura de quoi les faire s’arrêter un peu (encore !) mais pour de sympathiques raisons, beaucoup de douceur dans un shonen où le tome précédent n’était qu’action, et une histoire gentillette sur deux orphelins créant un monde à leur image et suivant leurs besoins, afin de continuer à vivre heureux. Même seul. Ainsi, le récit reste dynamique sans trop en faire au niveau des combats et de l’action shonenesque comme Watase le maitrise moins bien. On lui préfère la jolie nuance entre deux genres, qui se côtoient parfaitement bien dans ce volume-là. Reste que la série a encore de nombreuses choses à prouver, notamment sur l'intrigue principale qui ... stagne. Et vivement, vivement que l'on retrouve Arata du monde réel !


NiDNiM


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
NiDNiM

15 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News