A Town where you live Vol.2 - Actualité manga

A Town where you live Vol.2

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 09 Mai 2011

Rien ne va vraiment comme il le voudrait pour Haruto: tandis qu'il s'interroge sur les raisons du baiser soudain de Yuzuki, voici qu'un malentendu pousse Nanami à croire qu'il est secrètement amoureux de la jeune tokyoïte !
Mais pas le temps pour nos héros de s'attarder là-dessus pour le moment, car il va leur falloir soutenir Akari, l'amie d'enfance de Haruto, secrètement amoureuse depuis longtemps de Narumi Kanzaki, le grand frère de Nanami...

Dans ce deuxième volume, la valse des sentiments commence réellement, puisque nous voyons tour à tour quasiment tous les principaux protagonistes de la série dévoiler leurs véritables sentiments à celle ou celui qu'ils aiment. Et quand ils ne le font pas, ce sont les personnes aimées qui le devinent. De ce fait, on appréciera grandement de voir que Kouji Seo choisit ici la même recette que dans Suzuka en évitant de tomber dans le piège si classique des amours secrètes pendant des tomes et des tomes. Les choses se décantent assez rapidement de ce côté-là, et on a plutôt hâte de voir comment tout ceci va tourner, car pour le moment, aucun protagoniste ne voit ses sentiments partagés, et l'on devine que le tout va évoluer, que des personnages vont rester sur la touche, ou vont se tourner ailleurs.

Malgré tout, le rythme assez rapide avec lequel Kouji Seo dévoile les sentiments de ses personnages amène, dans certains cas, un petit problème de crédibilité des sentiments. C'est notamment le cas de Narumi, qui décide de jeter subitement son dévolu sur Yuzuki.
Un autre problème est que la plupart des rebondissements du volume se devinent des kilomètres à la ronde, et à part le fait que ses personnages se dévoilent rapidement, Kouji Seo n'arrive à surprendre en aucun cas, car il accumule bel et bien tous les clichés du genre, tel le coup du malentendu idiot, les amours éconduits ou encore la classique déclaration pendant l'excursion scolaire.
Enfin, si le mangaka a à coeur de créer des personnages au caractère tous assez facilement reconnaissable, il faut bien avouer que certains d'entre eux ont une personnalité manquant un peu de crédibilité. C'est notamment le cas de Yuzuki, qui, bien que toujours aussi intrigante et sincère, montre parfois des réactions beaucoup trop étranges pour une fille censée être amoureuse de Haruto.

Finalement, la principale originalité d'A town where you live reste encore, pour le moment, ce cadre campagnard, toutefois mis en avant de manière discrète, à travers le travail aux champs ou une sortie en forêt.

Porté par un cadre intéressant et des personnages qui, pour la plupart, n'ont pas peur d'être francs, ce deuxième volume reste une bonne lecture dans sa catégorie, mais on sent que l'auteur se cherche encore un peu, les sentiments et réactions des personnages manquant encore régulièrement de crédibilité, et les évènements de fond restant classique et assez mal amenés, à l'image de cette excursion scolaire arrivant un peu comme un cheveu sur la soupe. Toutefois, on a un volume riche en déclarations d'amour, qui promettent un récit assez mouvementé de ce côté-là, en espérant simplement que Kouji Seo parviendra à éviter dans les tomes suivants les éternels jeux de "je t'aime moi non plus" qui avaient tendance à plomber sa précédente série par moments.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

13 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News