A Journey beyond Heaven Vol.2 - Actualité manga

A Journey beyond Heaven Vol.2

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 14 January 2021

Sur le ferry, Maru a décidé de faire sa déclaration à Kiruko... pour recevoir une réponse à laquelle il n'était absolument pas prêt: celle-ci lui a dit être en réalité un mec ?! Mais comment est-ce possible, au vu du corps de femme de Kiruko ? Pour expliquer cela, Kiruko décide alors de révéler à Maru tout une phase de son passé, expliquant comment son cerveau, son ego, son esprit, s'est retrouvé dans le corps de celle qui était sa soeur...

Après un premier volume aussi mystérieux que fascinant, ce deuxième tome d'A Journey beyond Heaven commence donc par des informations un peu plus concrètes, à partir du moment où est exposé le passé des deux jeunes orphelins autrefois nommés Kiriko et Haruki (le prénom "Kiruko" étant donc un mix des deux). Un passé nous plongeant 5 années auparavant, en 2034 à Asakusa, à une période où tous deux, grandissant dans un orphelinat, partageaient leur vie entre la lutte contre les dévoreurs, des courses de karts leur permettant de vivoter, et le quotidien avec leur entourage... Si l'aspect "action" est légèrement entretenu par les dévoreurs et les courses de karts dans un style visuellement particulièrement limpide, on retiendra bien plus, évidemment, certaines figures possiblement vouées à devenir importantes plus tard comme Robin et le Doc, ainsi que ce qui est arrivé de dramatique à Kiriko et Haruki. Mais si cette petite plongée dans le passé éclaire bel et bien un secret de Kiruko, ce sont également d'autres interrogations qui apparaissent en entretenant de plus belle la curiosité: comment exactement s'est passé le "changement de corps" de Haruki ? Que sont devenus Robin et le Doc, voire les autres membres de l'orphelinat ?

Bien sûr, le tome ne s'arrête pas à cela, et le mangaka nous invitera ensuite à suivre en parallèle le duo à la recherche du "Paradis" d'un côté, et les enfants du centre de l'autre. Du côté de Maru et Kiruko, on a notamment un jeune garçon restant troublé par ses sentiments et par les révélations de son acolyte, un petit combat un brin stratégique contre un Dévoreur maritime au design une nouvelle fois particulièrement soigné, des recherches qui se poursuivent (notamment sur le symbole du Kiru Beam), l'arrivée dans une nouvelle ville où Maru fait déjà des siennes (l'occasion de voir un peu plus ses étonnantes capacités physiques et son "pouvoir")... Mais peut-être est-ce plus encore du côté du centre que la curiosité est la plus piquée, non seulement pour la nature des 'bébés" que Tokio découvre grâce à Kuku, mais aussi pour diverses petites choses qui continuent d'être vraiment intrigantes: les pouvoirs spécifiques de chaque enfant, la surveillance étroite de ce petit monde, le cas de Tarao... sans oublier, via des petites scènes comme les baisers (inattendus pour les surveillants) ou la très bizarre "déclaration" de Shiro à Mimi, l'impression que nombre de sentiments normalement naturellement humains n'ont pas trop leur place. Alors, qu'est donc ce centre ? Si la question était déjà bien présente dans le tome 1, elle ne fait que s'intensifier ici.

A Journey beyond Heaven reste donc dans une très bonne dynamique après son excellent premier volume. Peut-être de façon un peu moins prégnante mais avec toujours autant d'éléments intrigants, Masakazu Ishiguro mène un récit fluide autant dans la narration que dans les dessins, et n'en finit pas de piquer à vif la curiosité.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

15.5 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News