Fûka Vol.1 - Actualité manga

Fûka Vol.1


Suivre les commentaires DONNER VOTRE AVIS
18/20

!! A LIRE !! Ceci est l'avis de quelqu'un ayant terminé la série (200 chapitres environ/20 tomes déjà tous sortis en scan anglais).Cette critique prend 2min à lire et vous ne le regretterez pas! Ma note est personelle et correspond à la lecture entière de l'oeuvre! (ma note est aussi influencée par les émotions que l'oeuvre ma transmises)

 

Tout d'abord ne regardez surtout pas l'animé qui est une purge à côté de la merveille d'émotions qu'est le manga Fuka! Alors pour faire simple, c'est du grand Koji Seo, le type est connu pour avoir écrit de très bonne série dans le style shonen romance drame telles que A Town where you live ou encore Suzuka (qui reviendra dans l'analyse). En effet Fuka raconte l'histoire d'une héroïne liée au manga Suzuka (je vous rassure il n'est pas nécessaire d'avoir lu Suzuka pour comprendre Fuka mais lorsqu'on là fait, certains passages dans Fuka n'en sont que plus poignants car on connaît leurs origines).

 

Rentrons dans le vif du sujet, Fuka est un shonen romance drame, avec un peu de Ecchi, un peu de comique mais surtout beaucoup d'émotions, le tout centré autour du thème de la musique (et oui on peut penser que les OST de l'animé rendrait le manga pâle à côté mais je vous assure que non, le manga est à des années lumières de l'animé). 

 

Je ne vais pas vous raconter l'histoire, je vous laisse le BONHEUR de le découvrir vous même mais sachez que même si tout peut vous paraître nié au premier abord, il va vous chamboulez et vous faire passez par toute les émotions possibles, ne m'en voulez pas si vous n'êtes plus la même personne après votre lecture!

 

Si vous avez vraiment du mal avec le début, prenez l'effort de lire jusqu'au chapitre 36/37 (tome 4) et vous comprendrez pourquoi l'auteur à lui même déclaré qu'il été un des plus difficiles à écrire de sa carrière (et pourtant le type en a vécu !)

 

Je ne peux que vous recommandez cette oeuvre qui est une montagne russe d'émotions et qui fait paraître bien des mangas fade à côté (le dernier à m'avoir fait vivre ça étant Rainbow donc c'est dire le niveau !).

Pour conclure, lisez cette oeuvre incroyable, n'hésitez pas et revenez me voir pour en débattre (sur Twitter même pseudo) si vous n'avez vraiment pas aimé, en espérant vous avoir fait découvrir cette merveille d'émotions, BONNE LECTURE !❤

Wyzerx

De Wyzerx, le 25 November 2018 à 13h01

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

16/20

J'avais adoré Suzuka. Cela reste pour moi une de mes oeuvres préférées.

Malgré quelques répétitions et plusieurs longueurs, j'aime aussi beaucoup A town where you live.

J'attendais donc cette suite avec impatience.

 

Quel plaisir de savoir que l'on suit les aventures de la fille de nos deux précédents héros.
Les personnages présentés changent des oeuvres précédentes de l'honneur et c'est déjà un énorme point.
De plus, l'histoire change de registre. Plus de sports (juste des illusions), mais cette fois-ci la musique.

La narration est vraiment fluide et on accroche bien aux nouveaux personnages.

Les dessins sont toujours aussi jolis mais semblent avoir baissés en netteté.

Étrangement, il n'y pas trop de fan service. Seo semble s'être quelque peu calmé.

Enfin, les clins d'oeil et la petite histoire à la fin vont extrêmement plaisir pour les lecteurs de Suzuka !

 

Cubisan

De Cubisan [71], le 20 September 2017 à 13h57

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

13/20

J'ai essayé ce premier tome, relativement sympa mais ça reste une histoire très classique.

saorikido53

De saorikido53 [1508], le 25 March 2017 à 16h34

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

17/20

Malgré le léger fan-service présent, les thèmes abordés et le caractère des personnages promettent beaucoup pour cette série ! Pour une fois qu'un personnage principal de l'univers de Kouji Seo (ici Yû) n'est pas agaçant !! (+ un bon dessin)

mangas33

De mangas33 [137], le 19 March 2017 à 23h20

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

12/20

Suzuka a toujours été un manga que j'adore (même si en l'ayant relu juste avant la sortie de Fuuka, j'y décèle pas mal de maladresses). Merci le scantrad de m'avoir éviter cette tare qu'est Kimi no Iru Machi (dès les tomes 8/9 j'étais gavé). Mais je garde confiance en Fuuka. L'intérêt d'un auteur aussi irrégulier que Seo c'est justement de pouvoir briller même après avoir fait de la merde. Et globalement les héroïnes de Seo peuvent être bien au dessus du lot donc c'est tout ce que je souhaite à Fuuka.

Après, c'est le tome 1, on va pas se le cacher, Yamato N°2 (Seo est naze pour les persos masculins mais c'est pas une nouveauté) est déjà transparent, et moi, c'est de voir Fuuka s'épanouir qui m'intéresse donc là, c'est de l'intro bien basique sans la moindre surprise. J'espère néanmoins que la suite saura se montrer sympa, pas trop clichée. Déjà l'univers de la musique me parle beaucoup plus que celui de l'athlétisme. Reste à voir si on va évoluer vers de la J-pop ou du rock. J'espère le second choix qui a l'air de bien mieux sied a Fuuka...

D'un point de vue graphique quand on passe de Suzuka a Fuuka sans passer par Kimi no Iru Machi ou Princesse Lucia, on se demande si c'est le même auteur... Autant certaines faute de design très très moches de Suzuka sont complètement absentes, autant certains passage manquent de relief et semblent dénués d'âme. Heureusement que c'est pas la majorité des cases. Mais ce très gros contraste avec les noirs étonne au début.

Nobrain

De Nobrain, le 17 March 2017 à 18h26

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

J'avais bien aimé Suzuka, mais A Town Where You Live m'a complètement dégoûté de l'auteur... Du coup, je ne me risquerai pas à investir dans cette nouvelle série.

Blood

De Blood [2374], le 16 March 2017 à 19h09

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

14/20

Ce premier tome m'a plus particulièrement intéressé pour le portrait des jeunes qui apparaît, en creux : place des réseaux sociaux, besoin d'être connecté symbolisé par le téléphone portable... mais finalement l'intensité relationnelle n'est que façade. Pas toujours vu que c'est par Twitter que Yû retrouve son amie d'enfance mais quand même, ce qui se passe avec Fûka est quand même plus vivifiant que ce qu'il faisait avant.

Le tome connaît quelques facilités dans l'enchaînement des événements, il nous montre peut-être un peu trop les sous-vêtements féminins mais le tout m'a donné envie de connaître la suite, voir ce que Fûka souhaite faire...

Anvil

De Anvil [660], le 16 March 2017 à 17h07

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

VOTRE AVIS



Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News