Détective Pikachu - Film Live - Actualité anime

Détective Pikachu - Film Live

Review du film : Détective Pikachu - Film Live

Publiée le Mardi, 07 May 2019

La licence Pokémon perdure depuis maintenant près de 20 ans en occident, continuant de satisfaire les vieux de la vieille tout en conquérant les nouvelles générations. Alors, il paraissait étonnant qu'aucune tentative de film d'animation n'ait encore vu le jour. Il faut reconnaître que l'idée laissait aussi rêveur que sceptique, les adaptations live de licences vidéoludiques étant généralement maudites, citons les exemples de Super Mario Bros ou Resident Evil. Détentrice des droits de Pokémon, Warner Bros s'associe pourtant, en 2016, avec le studio Legendary Pictures pour mettre en chantier le premier film live estampillé Pokémon. Pour cette tentative inédite, le choix s'est porté sur l'adaptation d'un des spin-offs des jeux de la licence : Détective Pikachu. Cela pouvait sonner comme un gag pour ceux qui ne suivaient que de loin la série ces derniers temps, aussi l'idée a été poussée jusqu'à ce que la souris électrique soit incarnée par Ryan Reynolds, connu pour être l'incarnation de l'anti super-héros Deadpool ces dernières années. Un peu moqué au départ, le projet a pourtant rendu de plus en plus de monde curieux, ce grâce à une campagne promotionnelle qui a su mettre l'eau à la bouche... Un avant-goût très fidèle du résultat final puisque, oui, Détective Pikachu réussit l'exploit d'être un film honorant la célèbre licence de Geam Freak et Nintendo.


Jeune adulte, Tim Goodman se destine à travailler dans les assurances. Dans un monde où chaque humain a un partenaire Pokémon, lui préfère rester solitaire. Une solitude qui le caractérise depuis son enfance puisque sa mère est décédée et son père vit loin de lui, en tant que détective. Pourtant, une nouvelle va chambouler son quotidien : son père vient de mourir dans un accident de voiture. Tim se rend ainsi à Ryme City, métropole moderne où les humains et les pokémon vivent en harmonie, sans aucun dresseur, et sans combats de créatures. Devant initialement récupérer les biens de son défunt père, il fait une rencontre étonnante : celle d'un Pikachu doué de parole. Ou plutôt, un Pikachu que Tim est le seul à comprendre. Ce dernier, amnésique, pense pourtant être le partenaire Pokémon du père de Tim, et est persuadé que celui-ci n'est pas mort. Le binôme décide ainsi de mener l'enquête, et vont découvrir qu'un sinistre complot se trame derrière la disparition de l'inspecteur Goodman.


Un gage de respect envers l'univers Pokémon

L'idée d'adapter Pokémon en film live était casse gueule. La licence reste considérée comme destinée aux très petits, bien qu'un large noyau de nostalgique continue de suivre sa progression, empêchant d'abord toute idée de projet en prise de vue réelle d'être pris au sérieux. Puis, la moindre modélisation ratée du bestiaire pouvait signer la mort commerciale du film, et le reléguer au rang de nanar, comme bien d'autres adaptations (de jeu-vidéo comme de manga ou série d'animation, d'ailleurs). Et pourtant... Force est de constater que Détective Pikachu est une petite réussite dans son genre. Entendons-nous bien : Le film n'est pas un chef d’œuvre et reste assez classique dans son déroulant et dans ses schémas de personnages. Le spectateur devinera alors quelques rebondissements à l'avance, bien que quelques surprises puissent le prendre à contrepied, à certains moments précis. Mais ce n'est pas pour voir un film d'auteur qu'on va voir Détective Pikachu, mais bien pour apprécier la manière dont l'univers Pokémon a été transposé au cinéma. Et c'est de ce côté que le long-métrage est une véritable prouesse, puisqu'on sent que Warner Bros et Legendary Pictures n'ont pas considéré le projet par dessus la jambe, et ont fait en sorte que celui-ci s'intègre totalement dans l'univers Pokémon. Sans rentrer dans le spoil, le monde dépeint par le film est totalement crédible et ne se contente pas de clin d’œils à la saga pour confirmer sa légitimité. Détective Pikachu peut totalement être considéré comme une nouvelle histoire de l'univers Pokémon, et une histoire apportant une nouvelle vision du monde des célèbres monstres de poche.



Scénaristiquement, une copie honnête et sans prétention

L'histoire se veut être entre l'aventure et l'enquête, dans l'orientation d'un film familiale voire jeunesse. Une idée qui ne contredit pas Pokémon puisque la licence elle-même cible les plus jeunes, ce qui n'empêche pas le film d'adresser aux vieux fans quelques références flagrantes mais discrètes. Et ce scénario, il se suffit à lui-même. On n'attend pas forcément un chamboulement narratif à la sortie du visionnage, aussi l'intrigue reste honnête pour ce genre de production. Il faut dire qu'étant donné les enjeux derrière cette première tentative live, il ne fallait pas prendre le risque de trop dérouter le grand public, notamment les parents accompagnant leurs jeunes enfants en salles obscurs. L'aventure s'apprécie donc pour ce qu'elle est et parvient à jongler habilement entre péripéties, scènes d'action, et quelques instants émouvants. Certes, les personnages se limitent souvent à leurs schémas d'archétypes, ce qui ne les rendra pas inoubliables. Pourtant, quelques tentatives du côté de Tim Goodman ont lieu, mais ne sont jamais vraiment portées au-delà. Néanmoins, si succès il y a, peut-être que les scénaristes ont simplement garder une carte de côté au cas où d'autres films soient mis en chantier, peut-être davantage portés vers une aventure classique Pokémon, cette fois.



Nous vivons dans un monde de Pokémon !

Mais au-delà des qualités scénaristiques du film, c'est la représentation des Pokémon qui devait être marquante dans Détective Pikachu. Et de ce côté, le pari est plus qu'honoré ! A l'image des jeux ou de la série animée, l'univers se base sur une harmonie globale entre humains et pokémon. L'enjeu étant de rendre cet aspect crédible et de ne pas simplement montrer une créature par-ci par-là. Et c'est en ça que le respect envers Pokémon est prouvé : la représentation des monstres de poche est parfaitement rendue. Si chaque design sera évidemment de l'appréciation de chacun, on ne peut nier qu'un travail immense à été fait pour établir une balance entre le côté cartoon de chaque créature, et une tentative de la retranscrire dans un univers réel. Oui, des designs peuvent déplaire, mais le travail de Legendary Pictures reste globalement bluffant. Aussi, n'imaginez pas ne voir qu'une petite poignée de monstres. Énormément de Pokémon sont représentés, et de toutes générations, quand bien même certains d'entre eux ne passeraient en arrière-plan que quelques secondes. A sa sortie vidéo, le film méritera des arrêts sur image pour apprécier la densité du bestiaire incorporé dans le film. Et rien qu'en ça, Détective Pikachu mérite un certain respect.
Bien-sûr, même si le scénario trouve un motif pour évincer les combats entre dresseur, des moments d'action sont présents et s'accentuent sur les techniques de pokémon. Là aussi, pari honoré : les pouvoirs des créatures sont réussis visuellement et parfois même spectaculaire. La séquence de fin réalise même un certain rêve de gosse, et notamment de ceux qui ont grandi avec la première génération. On pourrait même résumer le film ainsi : Détective Pikachu est le long-métrage que tout enfant qui a grandi avec Pokémon aurait aimé voir. En ce sens, c'est un excellent moyen de réunir bien des tranches d'âge dans une salle obscure, à l'heure où ceux qui ont connu les versions rouge et bleu dans leur jeunesse ont désormais l'âge d'être parents.



Conclusion (et suite ?)

Si on se concentre sur le scénario ou l'écriture des personnages, Détective Pikachu n'est pas un film exceptionnel. L'intrigue du film, détachée de l'univers Pokémon, pourrait totalement être celle d'un téléfilm jeunesse. Néanmoins, les enjeux derrière cette première adaptation live ne se posent pas là. Sans prendre de risque dans son écriture, Détective Pikachu montre un profond respect et un sincère amour à l'univers créé par Satoshi Tajiri, et réalise un fantasme qui existe depuis désormais 20 ans : celui de voir Pokémon en prise de vue réelle, dans un projet réfléchi techniquement et convaincu visuellement. Alors, le film mérite largement le coup d’œil, et peut éventuellement se vanter d'être une des meilleures adaptations cinémas de jeux-vidéo à ce jour, bien que le fait que Pokémon soit le sujet central amène bien d'autres enjeux. Car si le film fonctionne commercialement, on peut s'attendre à d'autres adaptations live, et peut-être même à une aventure qui se baserait davantage sur le format des jeux ou de la série animée.

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

14.5 20
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News