VM5 - Actualité manga

VM5

Interview de l'auteur

Publiée le Samedi, 18 January 2020

Japan Expo est souvent l'occasion de rencontrer des artistes musicaux qui ne sont pas forcément parmi les plus connus, mais qui ont pour eux le talent, la sympathie et l'accessibilité. VM5 fait sans doute partie de ces groupes. Aujourd'hui, on vous propose le compte-rendu de notre interview du quatuor ayant remporté l’édition 2019 de JAPAN EXPO ROCKs !


Pour commencer, pouvez-vous chacun vous présenter brièvement et dire quel instrument vous pratiquez ?

VM5 : Bonjour ! Kimura est à la batterie et au chant. Shak s'occupe lui aussi du chant, et de la guitare. Asako est à la basse ainsi qu'au chant. Enfin, Makojet fait de la guitare et du chant !

De gauche à droite: Kimura, Shak, Asako, et Makojet.

Comment vous êtes-vous rencontrés et avez-vous fondé le groupe ?

On se connaissait déjà auparavant, depuis environ 10 ans, car on avait déjà tous une petite carrière de musiciens, et à l'époque on était un peu rivaux. On faisait beaucoup de tournées ensemble, chacun avec des artistes différents, jusqu'à il y a 3 ans où nous avons décidé de nous réunir après avoir jaugé le talent de chacun.


D'où vient votre nom de scène ?

VM fait référence à Venus & Mars, et 5 est notre chiffre chance !


Votre musique mêle le punk rock et le rock'n roll avec un côté plus axé dance, comment vous est venue l'idée de mélanger ces genres ? Et qu'est-ce qui vous plaît dans le fait de les mêler ?

On adore tous les 4 le rock, on en écoute tout le temps, que ce soit du rock ancien ou plus récent. On a souhaité récupérer l'essence du rock, et si on y réfléchit bien, ce qu'il y a de plus « esprit rock » aujourd'hui, c'est peut-être de mélanger plusieurs choses pour aboutir à quelque chose de différent, quitte à risquer de se casser la figure.


L'une des particularités de votre groupe est que vous chantez à tour de rôle, ainsi chacun d'entre vous apporte son style. Comment vous est venue cette idée ?

A la base, on adore des groupes comme les Beatles, où justement chacun des 4 membres est une vraie star capable de chanter. On voulait composer le groupe comme ça depuis toujours, et justement chacun de nous a eu l'occasion d'être vocaliste par le passé en plus d'être musicien.


Dans votre présentation sur le site de Japan Expo, on peut lire qu'on dit de vous que vous venez d'un autre monde identique au nôtre suite à un phénomène de l'espace-temps. Pourquoi ?

Ah ! (rires) Dans notre approche de la musique, on veut avoir une notion de « monde parallèle plus libre », en quelque sorte. Le but, c'est que chacun puisse s'exprimer comme il veut et puisse faire ce qu'il veut. C'est le monde dont on rêve mais qui n'est pas tout à fait accessible. Si notre monde est le côté pile, c'est autre monde et le côté face. Avec la musique, on veut emmener les gens vers cet autre côté où on peut être plus libre.

  

Vous avez joué pour la première fois lors de la soirée Sense of Wonder Land à Shibuya à Tokyo, avec d’autres groupes de rock mais aussi des comiques et des DJ. Qu'avez-vous ressenti en cette soirée si particulière ?

Normalement, quand on est musiciens, il n'y a que des musiciens sur scène. Mais pendant cet événement, on voyait plein d'artistes différents, et on a ressenti une sorte d'explosion hyper positive. Ca a vraiment constitué un bon départ pour notre groupe, et on s'est dit qu'on n'était pas dans le tort et qu'on avait raison de vouloir se lancer ensemble dans notre propre groupe.


Cette soirée vous a ensuite inspirés pour organiser votre propre événement deux ans plus tard avec différents types d’artistes. Qu'est-ce qui vous a inspiré exactement ? Comment s'est déroulé cet événement, et quels types d'artistes y avait-il ?

Il y avait des drag queens, du breakdance, du live painting, des DJs... On voulait réunir des artistes de différents univers car dans notre carrière de musiciens on a déjà tous les 4 une carrière un peu longue et qu'au fil de celle-ci il y a eu des rencontres avec des artistes de différents styles. On souhaitait réunir toutes ces connaissances dans le cadre d'un événement à la fois éclectique et complémentaire. Ca ne veut pas forcément dire qu'on connaît beaucoup de monde dans ces différents univers, mais notre carrière nous a amenés à en rencontrer certains. Puis sur un plan plus personnel, Asako souhaitait créer une journée qui soit amusante pour tout le monde, un peu comme Japan Expo finalement : qu'il n'y ait pas que de la musique, mais plein de choses différentes.


En 2016 vous avez partagé la scène avec le DJ rock Kensho Onuki lors de la Nuggets Party, et le concert a été en partie retransmis à la radio sur InterFM 897 dans l’émission Kenrocks Nite Ver. 2. Qu'a représenté cet événement pour vous ?

Cet événement s'est fait dans le but de donner la pêche dans le monde du rock, qui n'est pas très en forme, comprendre par-là que ce n'est pas le style le plus à la mode. Il y avait l'objectif de faire un bel événement pour le rock avec des DJs, des musiciens, et on a fait partie d'eux.


Comment est né l'album « Live Explosion From Mars », issu d'une tournée en Asie ? Pourquoi ce nom ?

Notre première tournée a été directement une tournée asiatique, et on adore fumer, boire... on est des mauvais(e)s garçons/fille ! (rires) On préfère tout ça au fait de devoir s'enfermer dans un studio où on n'est pas forcément très à l'aise. Si on veut vraiment montrer notre charme, ça doit se passer en live.


Entre le nom de cet album ou les références à Venus et Mars dans votre nom de groupe, vous avez l'air de pas mal apprécier ce qui se rapporte aux planètes. Y a-t-il une raison ?

On aime l'espace de manière générale. Au quotidien on est souvent pris par des petits soucis futiles, alors dès qu'on pense à l'immensité de l'espace tout ça peut s'envoler.

  

Le clip de la chanson « Rock Me All Night » a été tourné par plusieurs artistes. Comment est né ce projet de clip ?

On a plusieurs créateurs d'images et on a décidé de tous les rassembler pour ce clip.


Est-ce que vous pensez que ces créateurs d'images ont pu apporter chacun un style un peu différent pouvant faire l'unicité du clip ?

En fait, ce sont des créateurs qui étaient encore débutants, qui poursuivaient leurs études. On voulait leur donner leur chance dans le monde professionnel, c'est aussi l'une de nos motivations.


Vous avez chacun un look travaillé, avec un masque spécifique, etc... Comment avez-vous imaginé ce look spécifique ?

On a beauuuucouuuup discuté entre nous (rires) ! Tout au début, le concept était que chacun trouve soi-même des lunettes extravagantes et un costume sobre. C'était vraiment l'idée de départ : une tête un peu excentrique, mais le reste un peu plus élégant. Et puis, on adore les Blues Brothers, qui sont un peu comme ça.


Vous avez remporté l'édition 2019 de JAPAN EXPO ROCKs. Qu'avez-vous ressenti ?

On n'avait jamais pensé qu'on serait élus et qu'on serait dans le top de cette compétition, mais peut-être qu'on avait vraiment l'envie de gagner. Tous les autres concurrents musiciens étaient talentueux, si bien que face à cette pression on préférait rire sur scène.


Interview réalisée par Koiwai. Remerciements à VM5, à leur interprète, et à Japan Expo.
  

MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News