SiM - Actualité manga

SiM シム

Interview de l'auteur

Publiée le Samedi, 19 Febuary 2022

Le 10 janvier dernier, la diffusion de la saison finale de L'Attaque des Titans a repris, abordant l'ultime segment de l'histoire crée par Hajime Isayama. C'est tout logiquement qu'un nouveau générique d'ouverture a été créé, donnant l'occasion au groupe de musique SiM d'interpréter la chanson servant à l'opening, The Rumbling. Nous avons eu le plaisir de questionner le quatuor, que certains connaissent peut-être déjà puisque ce n'est pas la première fois qu'il performe pour une œuvre d'animation.

Fondé en 2002, le groupe par MAH ah chant, SHOW-HATE à la guitare, SIN à la basse et GODRi à la batterie. En 2014, ils interprètent la chanson EXiSTENCE pour la série animée Rage of Bahamut : Genesis, avant de chanter LET iT END en 2017 pour la suite directe de la série, Rage of Bahamut : Virgin Soul.


Bonjour SiM, et merci à vous de nous accorder cette interview. Votre groupe s'est formé au début des années 2000. Pouvez-vous nous parler de votre rencontre et de l'évolution du quatuor jusqu'à maintenant ?

MAH : J’ai fondé ce groupe en 2004, quand j’étais au lycée, parce que j’avais envie de créer un groupe qui mélangerait du reggae et du punk.
SHOW-HATE (guitare) m’a rejoint durant la seconde année d’existence du groupe et SIN (basse) et GODRi (batterie) durant la cinquième année, ce qui fait que nous sommes aujourd’hui quatre membres.
Depuis cette époque, chacun de nous a adopté les éléments “lourds” du Nu Metal du début des années 2000, comme Korn, Rage Against the Machine, Limp Bizkit etc. que nous aimions tous, pour devenir le groupe SiM tel que vous le connaissez aujourd’hui.
En 2011, nous avons sorti KiLLiNG ME, qui nous a enfin ouvert les portes de la renommée.


SiM est l’anagramme de « Silence iz Mine », ce qui peut sembler ironique de prime abord puisque votre musique dégage une forte énergie. Est-ce une intention volontaire, ou le nom du groupe a-t-il une autre connotation, un autre sens ?

MAH : A la base, nous étions surtout concentrés sur le reggae. Or, dans la musique reggae, les silences, qu’on appelle les « pauses » en termes musicaux, sont très importants. Le nom « Silence iz Mine » exprimait l’idée d’un groupe capable de manipuler les pauses librement.
En même temps, à l'origine, en dehors du reggae, j'aimais les morceaux accentuant à la fois le calme et le mouvement, comme ceux de NIRVANA, ou encore ceux de Rage Against the Machine, qui commencent avec une intro tranquille à la guitare et tout d'un coup, « boum ! », partent dans une sorte d'explosion.Ce que je veux dire, c'est que nous ne nous contentons pas de jouer une musique agressive avec des envolées : nous nous amusons aussi avec les silences entre les deux. Si vous écoutez nos différents morceaux, vous comprendrez ce que je veux dire.
Ce que je veux dire, c’est que nous ne nous contentons pas de jouer une musique agressive avec des envolées : nous nous amusons aussi avec les silences entre les deux. Si vous écoutez nos différents morceaux, vous comprendrez ce que je veux dire.

Beaucoup vous découvrent avec The Rumbling, la chanson qui sert d'opening à la deuxième partie de la saison finale de L'Attaque des Titans. On y entend un Métal à la fois violent et mélancolique, mais votre répertoire musicale est finalement très varié, avec des inspirations provenant de nombreux sous-genre du rock. Pouvez-vous nous parler de vos influences ?

MAH : Life Won't Wait de RANCID.

SHOW-HATE : AIOWA de SLIPKNOT.

SIN : Rage Against the Machine et Jamiroquai.

GODRi : Take Off Your Pants & Jacket de Blink 182. 

Parlons maintenant plus en détails de The Rumbling, une chanson en parfaite cohérence avec la saison actuelle de L'Attaque des Titans. Comment s'est déroulée la composition de ce morceau, tant dans sa conception musicale que dans l'écriture des paroles ?

MAH : D’abord, SHOW-HATE, qui est fan d’anime, et moi-même, qui suis fan de manga, avons préparé une démo avec quatre morceaux. La production de l’anime l’a écoutée et nous a transmis des avis du type « J’aimerais que ce soit plus dévastateur » ou « J’aimerais qu’on garde cette partie ». Nous les avons en compte et sommes arrivés à ce morceau, The Rumbling.
Par ailleurs, j'ai écrit les paroles en me basant sur les impressions que le manga m'avait données. J'ai aussi consulté le réalisateur et d'autres membres de la production. Je leur demandais par exemple si je pouvais utiliser tel ou tel mot.

TheRumbling_CoverImages.jpg
L'idée du segment actuel de l'histoire de l'anime étant celui du Grand Terrassement, avez-vous reçu des indications particulières dans la création de la chanson, ou avez-vous totale carte blanche ?

MAH : Nous étions libres, mais j’ai quand même demandé à la production « que voulez-vous ressentir à travers ce morceau ? » et comme dit précédemment, nous avons beaucoup échangé durant tout le processus de création.

Ce n'est d'ailleurs pas la première fois que votre musique est utilisée pour une série animée, puisque vous avez chanté pour l'anime Rage of Bahamut Genesis. Existe-t-il un processus type quand on créer de la musique en lien avec une œuvre de fiction ?

MAH : Il y a des fans de l’anime, alors je commence par essayer de comprendre l’œuvre en elle-même. Nous n’arrivons pas en disant “Tenez, voilà un nouveau morceau qui n’a rien à voir avec l’œuvre, vous pouvez l’utiliser en tant que générique ». Au contraire, nous considérons que par respect pour l’œuvre et pour ses fans, nous devons livrer un morceau dont la musique, les paroles et le chant soient issus d’un haut niveau de compréhension de l’œuvre et puissent être apprécié par les fans du monde entier.
C’est un aspect différent de la composition musicale.
Autrement dit, je suis conscient du fait que je dois respecter L’Attaque des Titans, d’autant plus que c’est un titre vraiment génial.

Connaissiez-vous L'Attaque des Titans, ce que soit par le manga de Hajime Isayama ou l'anime, avant d'être désignés pour chanter le nouveau générique ?

MAH : J’avais lu le manga.

SHOW-HATE : J’ai d’abord regardé l’anime. J’ai lu le manga ensuite.

SIN : J’ai regardé l’anime et lu le manga aussi.

GODRi : Bien sûr, je connaissais l’œuvre de nom, mais je n’avais ni lu le manga ni regardé l’anime. Du coup, quand j’ai reçu l’appel au sujet du générique, j’ai commencé à regarder l’anime et là, j’étais scotché en mode « c’est tellement génial… pourquoi je ne l’ai pas regardé plus tôt ? ». J’étais vraiment impressionné. Je me suis aussi mis à lire le manga et je crois bien qu’à ce jour, c’est mon manga préféré de tous les temps.


©HK/AOTF

D’une manière générale, les chansons d'opening de L'Attaque des Titans ont toujours dépeint des ambiances variées. Il y a l'épique de Linked Horizon, suivi de la mélancolie de la chanson Red Swan de Yoshiki et Hyde, et enfin le déstabilisant hymne de guerre teinté de désespoir qu'est Boku no Sensô par Shinsei Kamattechan. Avez-vous, à votre manière et par votre style, cherché à amener une tonalité encore différente au nouveau générique de la série ?

MAH : Nous avons essayé de ne pas casser le style des openings précédents, mais nous avons aussi essayé d’avoir une approche plus « lourde », chose que seul SiM est capable de faire.
SHOW-HATE s’y connaissait mieux que moi en termes d’openings d’animes, alors j’avais plutôt l’impression de surfer sur ce qu’il avait créé.

SHOW-HATE : Nous ne voulions pas gâcher l’ambiance de l’Attaque des Titans en ajoutant des instruments à corde et des chœurs.
MAH a modifié quelques-uns des riffs qu’il avait créés, mais je pense qu’au final nous avons réussi à nous exprimer à notre manière.

MAH : J’ai toujours eu l’impression que les openings passés étaient des musiques venant du côté humain. Autrement dit, ce sont des sons exprimant le point de vue des humains. Alors si c’était à mon tour d’écrire une chanson, je voulais écrire une chanson qui émane des Titans, avec ce son spécifique à leurs pas lourds (NDT : onomatopée « zushîn » en japonais).
Je crois que c’est ça, la principale différence.

Votre musique a inspiré les férus de manga et d'animation avant même que votre participation à L'Attaque des Titans soient dévoilées. Par exemple, certains se sont imaginé votre chanson Devil in Your Heart comme potentiel générique de l'adaptation de Chainsaw Man. Est-ce que cette connexion entre les médiums vous touche ? Peut-être avez-vous, vous-même, découvert des artistes par le biais de chansons pour des anime ?

MAH : Justement, j’ai moi-même découvert Linked Horizon à travers ce projet, l’Attaque des Titans. Quant aux collaborations avec les animes, je pense que la musique est absolument nécessaire pour donner vie aux images de l’anime et que c’est une pièce importante du puzzle.

Merci à vous pour avoir accepté de répondre à nos questions, et pour ce superbe générique qu'est The Rumbling qui résonnera encore longtemps auprès des fans de L'Attaque des Titans. Auriez-vous un dernier mot pour nos lecteurs ?

MAH : Tout d’abord, je suis très honoré et reconnaissant d’être impliqué dans l’Attaque des Titans. L’histoire est sur le point d’atteindre son point culminant [au moment où nous répondons à ces questions], alors kiffons ensemble ! Et une fois que l’anime sera terminé, je serais ravi si vous pouviez écouter The Rumbling et vous remémorer tout ce qui s’y est passé.

SHOW-HATE : Même si vous n’avez pas encore vu L’Attaque des Titans, je pense que le seul fait de regarder le clip de l’opening et d’écouter ce morceau va vous donner envie de le voir. Alors regardez notre clip et écouteznotre morceau !

SIN : J’adorerais qu’on se produise en France, alors invitez-nous pour un concert !

GODRi : Je ne suis jamais allé en France, alors j’aimerais y aller dans le cadre de concerts, et j’en profiterais pour voir les villes et les paysages.

Interview réalisée par Takato. Remerciements au groupe SiM pour cet entretien, ainsi qu'à Sahé Cibot de Shibuya International pour avoir organisé et traduit cette rencontre.

MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News