FUJIWARA Kamui - Actualité manga

FUJIWARA Kamui 藤原カムイ

Interview de l'auteur

Publiée le Jeudi, 11 September 2014

Alors que la série Dragon Quest - Emblem of Roto est sortie il y a peu en France, les éditions Ki-oon nous ont fait l'honneur d'inviter son auteur durant la Japan Expo, à savoir Kamui Fujiwara. Nous avons eu droit à une interview, pour en savoir davantage sur son travail.

IMG 1

Bonjour Monsieur Fujiwara et merci de nous accorder cette interview. Pouvez-vous nous dire comment vous en êtes venu à travailler sur une série autour de l'univers de Dragon Quest ?
Kamui Fujiwara : Bonjour ! En fait j'étais très fan du jeu quand j'étais plus jeune, au point que j'en suis venu à dessiner des petits fanzines moi-même justement sur l'univers de la franchise. Du coup quand il y a eu une réunion chez Shônen GanGan pour faire le manga de Dragon Quest j'ai soumis quelques crayonnés afin d'influencer le choix du dessinateur mais malheureusement celui-ci était déjà choisi. Sur le coup j'ai abandonné mais ma passion a du se faire ressentir puisque quelques jours après on m'a appelé pour que finalement ça soit moi le dessinateur de la série.

Quel était votre degré de liberté par rapport à la saga ? Vous a-t-on imposé certains éléments ?
A l'époque j'étais vraiment assez libre, je n'avais pas de règles particulières, ce qui rendait mon travail plutôt plaisant.

IMG 2

A partir du 3eme volume on sent que la série prend une tournure un peu plus sombre avec notamment la mort d'un personnage important par exemple. N'aviez-vous pas peur de vous couper d'une certaine partie du public sachant que la série était destinée aux plus jeunes au départ ?
Non, je pense que dans un sens c'était respecter l'esprit du jeu car justement dans le jeu, lorsqu'on meurt c'est la fin, game over. Donc même si c'était un manga pour enfants je trouvais important ce sentiment d'avoir la possibilité de perdre, et ce malgré le fait que l'on pourrait à chaque fois soigner les personnages mais je ne souhaitais pas tomber dans la facilité.

A la même époque il y avait également une publication d'une autre adaptation de Dragon Quest à savoir La Quête de Dai. Aviez vous des contacts avec les auteurs de cette série là ? Y avait-il des échanges d'idées ou d'autres influences mutuelles ?
Non, il n'y a pas eu d'échange de façon formelle et officielle entre nous, par contre moi je lisais cette série justement pour éviter de faire la même chose même sans le faire exprès. J'avais conscience de ce qui se faisait à côté et j'essayais de me démarquer même si sur certains endroits ça se ressemble forcément un petit peu, notamment avec tout ce qui est magie, etc...

Couvertures de quelques tomes de Dragon Quest - La quête de Daï


Pouvez-vous nous parler de votre collaboration avec Ki-oon ?
Pour tout ce qui est modifications internes au manga comme les améliorations de certaines cases, cela a été fait pour la version Perfect d'Emblem of Roto au Japon. Ce que j'ai fait pour l'édition française c'est la modification des présentations internes, notamment le petit commentaire du début de volume. Le découpage de la version Perfect a légèrement changé par rapport à la première édition au Japon, et nous avons convenu avec Ki-oon qu'ils utiliseraient celui-ci pour leur édition en France.

IMG 3

Actuellement au Japon vous êtes en train de travailler sur la suite d'Emblem of Roto. Pouvez vous nous dire ce qui vous a motivé à réaliser cette suite et nous dire quelques mots dessus ?
Il faut savoir qu'au Japon les auteurs ont bien sûr envie de dessiner des choses mais cela ne veut pas dire forcément que les lecteurs vont suivre, du coup il faut aussi qu'il y ait un désir de l'éditeur pour voir naître une suite ou ce genre de chose. Les discussions à ce sujet ont commencé justement quand la publication de la Perfect Edition au Japon est venue et je pense qu'on en est venu à faire la suite car il y avait le retour de l'histoire originale dans une nouvelle édition.

Vous avez également réalisé une autre série de l'univers Dragon Quest à savoir Eden no Senshitachi qui cette fois adapte directement l'un des jeux de la saga. Quelles différences cela a impliqué sur la réalisation de ce manga ?
C'est assez étrange, car pour ce qui est d'Emblem of Roto et sa suite c'est un peu un jeu de ping-pong entre moi et la personne qui s'occupe du scénario, alors que pour Eden no Senshitachi, même s'il y avait déjà un scénario par rapport au jeu, c'est un peu moi qui me suis occupé de tout. Finalement l'originalité pour moi était plus dans Eden no Senshitachi où j'étais en charge de plus de choses alors que dans Emblem of Roto je ne suis pas tout seul pour avancer dans mon travail.

Vous avez également travaillé en tant que chara-designer pour des jeux vidéos tels Terranigma et Grandia Xtreme. Qu'est-ce que vous retenez de cette expérience ?
Pour ce qui est du chara design, c'est vrai que pour un jeu vidéo il faut savoir dessiner plusieurs facettes d'un personnage, mais contrairement au manga il n'y a pas ce genre de stress à se demander combien de fois va-t-il falloir le refaire jusqu'à satisfaction. A ce niveau là c'est peut être plus facile que le métier de mangaka.



La série semble avoir connu un changement de scénariste, Mr Kawamata ayant laissé sa place à Mr Koyanagi. Pouvez vous nous dire les raisons de ce changement, et quelles conséquences cela a eu sur votre travail ?
Depuis que je travaille avec Mr Koyanagi mon travail est quand même un peu plus facile car la collaboration se passe mieux. Je pense qu'il faut aussi remercier l'éditeur car lorsque le scénario arrive jusqu'à moi il est dans une forme quasiment complète et terminée, il y a déjà eu un travail en amont de modifications jusqu'à l'édition. A l'époque où je travaillais avec Mr Kawamata c'était un peu différent, il y avait quelques lacunes dans le background, parfois on aurait dit que le développement n'était pas pensé jusqu'au bout et c'est donc devenu beaucoup plus facile avec le changement.

Etes-vous un joueur vous-même de la saga Dragon Quest ? Et si oui, quel est votre opus préféré ?
Pour ce qui est de la série principale je les ai tous faits et concernant mon opus principal c'est le troisième. La musique à l'instant où on arrive dans le monde souterrain d'Alefgard me rend nostalgique, ce volet a vraiment été un coup de coeur pour moi en réalité !

IMG 5

Remerciements à l'auteur, à Ki-oon et au personnel de la SEFA.
  
Mise en ligne en septembre 2014.

MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News