MATSUDA Seiko 松田聖子

Musician
Manga news - MATSUDA Seiko
Partager

Biography

Seiko Matsuda a marqué tous les esprits au Japon et influencé de nombreuses artistes. Idole des années 1980, elle a accumulé les titres de No.1 et peut se targuer d'une discographie impressionnante. Un des piliers de la Jpop avec Akina Nakamori et qu'on se doit de connaître.


Une habituée des Charts


Seiko Matsuda (de son vrai nom Noriko Kamachi) est née le 10 mars 1962 à Fukuoka. Elle porte vite un fort intérêt pour la musique, domaine dans lequel elle veut faire son métier, ce qui n'est pas du goût de tout le monde, notamment son père. En 1979, elle gagne un concours de jeunes talents organisé par CNS Sony, face à 4500 concurrentes. C'est seule que Seiko montera sur Tokyo à l'agence de talents Sun Music. Sony mise gros sur Seiko pour une campagne de publicité atteignant 70 millions de yens (environ 490000€). Le premier single Hadashi no Kisetsu ne déçoit pas les espérances de Sony, car Seiko Matsuda commence à se faire connaître et dès le troisième single Kaze wa Aki Iro, elle réussit à décrocher la première place des Charts en vendant plus de 250000 exemplaires. A partir de là, le tapis rouge se déroule devant la jolie chanteuse qui réussit à placer 24 fois ses singles au sommet de l'Oricon. Un record qui n'est dépassé qu'en mars 2006 par la célèbre Ayumi Hamasaki. Seiko Matsuda doit sa plus belle vente au single Glass no Ringo en août 1983 qui s'écoule à plus de 700000 exemplaires. En plus de ses succès de ventes, elle est également très productive, car pas moins de deux albums sortent par année. Autre résultat sensationnel : 16 albums deviennent No.1 et ce résultat permet de conforter Seiko dans sa place d'idole, devant sa concurrente de l'époque Akina Nakamori. HMV Japan a même classé la chanteuse dans les 10 premières artistes japonaises de tous les temps. C'est une véritable icône pour les jeunes filles. Seiko Matsuda séduit pour son charmant minois, sa naïveté et son innocence apparente.


Une chanteuse scandaleuse


Mais si la chanteuse est extrêmement célèbre, c'est aussi pour sa vie amoureuse sulfureuse. Derrière cet ange se cache une femme qui multiplie les aventures et les conquêtes. Elle s'affiche tout d'abord avec une idole masculine Hiromi Go. Ce couple idéal fait rêver tout le Japon, mais coup de théâtre, la demoiselle rompt (Hiromi Go lui aurait demandé de mettre un terme à sa carrière après leur mariage) et en 1985, c'est avec l'acteur Masaki Kanda que la chanteuse se marie. Le mariage à l'hôtel New Otani est d'ailleurs retransmis à la télévision pour la "bagatelle" de 200 millions de yens. En octobre 1986, Seiko Matsuda met au monde une fille Sayaka (qui suivra également une carrière musicale). Mais Seiko n'a pas l'air du genre fidèle, multipliant les aventures. Akina Nakamori aurait même fait une tentative de suicide, suite à la découverte de la tromperie de son petit ami Masahiko Kondo, autre idole du moment. Seiko n'est pas du genre à se gêner des scandales qu'elle génère, allant jusqu'à quitter sa maison de management et prendre les rênes de sa carrière. Elle décide de se lancer sur le marché américain avec l'album Seiko qui n'obtient pas le succès escompté. Cependant, même grâce à un duo avec Donnie Wahlberg, le single The Right Combination atteint la 54e place du Billboard en juillet 1990, résultat tout à fait honorable, l'album solo ne se vend que moyennement. La descente est déjà amorcée pour Seiko Matsuda. En 1996, elle signe chez la maison de disques Mercury Records. Elle essaie une nouvelle fois de percer sur le marché américain, en collaborant avec des producteurs comme Robbie Neville, Phil Ramone, David Foster ou Richard Carpenter, mais n'essuie que des échecs. En 1997, le divorce entre Seiko Matsuda et Masaki Kanda est prononcé. La chanteuse sur le déclin continue à flirter et provoquer les scandales, mais a déjà perdu depuis longtemps sa place de reine de la Jpop. En plus de la musique, elle fait des apparitions à la télévision et des publicités, mais aussi dans des films comme Armageddon (certes ce n'est pas un grand rôle puisqu'elle n'y campe qu'une touriste asiatique), Belles à mourir ou Fatal Blade. Mais on ne peut être qu'impressionné par les 29 millions d'exemplaires que Seiko a vendus. L'ancienne idole a accumulé les records et la longue discographie suffit à nous couper le souffle. Tout simplement impressionnant. Grâce à sa fille Sayaka Matsuda qui s'est lancée dans le monde musical (mais en pause actuellement), Seiko renoue un peu avec son succès passé et collabore avec sa jeune chanteuse de fille.


Seiko Matsuda reste définitivement une légende de la musique japonaise des années 80. Cette chanteuse à la vie sulfureuse et mouvementée malgré des apparences de fille innocente et sage a fait de véritables ravages dans les Charts et si elle a disparu de la scène musicale depuis une vingtaine d'années, elle ne se fera pas oublier de sitôt.


MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News