One Piece - Film 7 - Le mecha géant du château Karakuri - Actualité anime

Espace Membre

inscription identifiants oubliés ?

Dvd - Volume

One Piece - Film 7 - Le mecha géant du château Karakuri

Age conseillé
12+
Note de la rédaction
Note des lecteurs
Price
19.95 €
Le plus fabuleux des trésors serait la Couronne d’Or destinée au roi des mers. Si ce trésor existe vraiment, qui sera digne de la porter ?

Alors que l’équipage au chapeau de paille vogue tranquillement vers de nouvelles aventures, sa route croise celle d’une épave recelant un mystérieux coffre. Excités par cette trouvaille, Luffy et ses amis s’empressent de l’ouvrir. Mais en guise de trésor, le coffre renferme une vieille dame. De peur de se faire jeter par-dessus bord, cette dernière promet à Luffy de lui révéler l’emplacement du plus incroyable des trésors si l’équipage se montre généreux et la ramène chez elle, sur l’île Mecha. Attirés par cette belle promesse, Luffy et ses amis se dirigent sans plus attendre vers cette mystérieuse île et vers la Couronne d’Or, le joyau qu’elle recèle. Mais ils vont bientôt découvrir que ce petit coin de paradis est en réalité une forteresse impénétrable, dirigée par Ratchet, un inventeur de génie…

Enfin un film de One Piece de grande qualité qui tout en reprenant la recette de la série se permet quelques incartades qui renouvellent un peu l’ensemble.

Portant le titre tapageur « Le Mecha géant du château Karakuri », le film s’avère être beaucoup plus subtil que ce qu’on aurait pu croire.
Tout commence par une chasse aux trésors qui a mal tourné, nos héros sont sur une chaloupe en train de s’éloigner du Vogue Merry… après quelques frayeurs ils se retrouvent à bord sain et sauf avec un seul coffre comme butin… Et quand ils l’ouvrent ils tombent sur une petite mamie qui leur parle de son île où trouver un fabuleux trésor…malgré les doutes des autres membres d’équipage, Luffy décide de partir en route pour cette île ! C’est ainsi que commence une grande aventure riche en rebondissements.



Toujours pas de nouveau membre dans l’équipage du chapeau de paille dans ce septième film, c’est donc à sept que nos héros débarquent sur l’île Karukari après un accueil des plus agressifs. On retrouve les grands classiques de la série, comme par exemple l’inévitable séparation des membres de l ‘équipage qui se dispersent aux quatre coins de l’île, les habituelles engueulades entre Zoro et Sanji, l’incurable naïveté (voir crétinerie) de Usopp, Chopper et Luffy, l’incroyable avidité de Nami et la remarquable passivité de Robin… de quoi satisfaire et rassurer les fans de la série. Mais la recette ne sera pas tout à fait la même, en effet, nos héros vont rencontrer assez peu de personnages secondaires mis à part leurs ennemis, qui ne seront pas réellement identifiés en tant qu’ennemis immédiatement (encore que), après un « léger malentendu », ils vont coopérer pour trouver le trésor grâce à une comptine locale avant de s’opposer pour de bon.



Mais surtout on sort des classiques affrontements des membres de l’équipage face aux différents lieutenants du boss en tant qu’adversaires tout désignés : ici pas de sabreur, pas de combattants, juste des personnages loufoques utilisant des robots. Seulement deux lieutenants à vaincre et un leader ennemi bien plus ridicule que redoutable, bien plus amusant qu’effrayant. Et à coté de ça un scénario travaillé nous réservant de belles surprises plutôt inattendues.



Car en effet ce qui fait réellement la force de ce film ce sont ces surprises, ces retournements de situations qui vont nous tenir en haleine tout du long. Ici les personnages secondaires sont bien utilisés, ils sont soit touchants soit amusants, voire les deux, et surtout on sort de cette linéarité qu’on trouve dans les autres films de One Piece !



A ce stade, c’est tout simplement le meilleur film de One Piece, pour de nombreuses raisons, alors il n’y a en aucune pour bouder son plaisir ! 


 


Erkael

Kotoba dake ja tsutawaranai tsutaekirenai
Kokoro ga karada oikoshite
Ima sugu kimi ni aitai yo
Chotto datte matterannai
Mayonaka no hodou toiki o koorasete

Ready to, steady go hashiridashita
Omoi wa furusupiido de
tsuyoku hayaku takanaru kodou
setsuna sa aa tomaranai
Lovin' you, lovin' me kasoku tsuite
Kontorouru dekinai yo
Umareta te no kono itoshisa o
Todoketai nagaruboshi

Hajimete da ne kazoku ja naku tomodachi ja naku
Konna ni chikaku ni kanjiteru
Itsudemo kimi ni aitai yo
Motto ippai gyutto daite
Hoshizora no benchi kuuki ga furueteta

Ready to, steady go afuredashita
Omoi ga hitotsu ni natte
Kobore ochiru sono shunkan ni
Negai o aa kanaete
Lovin' you, lovin' me mune ni himeta
Hikari wa honmono dakara
Zutto zutto kagayakihanatsu
Eien no nagareboshi

Kotoba dake ja tsutawaranai tsutaekirenai
Kokoro ga karada oikoshite
Ima sugu kimi ni aitai yo
Datte zettai matterannai
Osaekireru hodo hanba ja irarenai

Ready to, steady go hashiridashita
Omoi wa furusupiido de
tsuyoku hayaku takanaru kodou
setsuna sa aa tomaranai
Lovin' you, lovin' me kasoku tsuite
Kontorouru dekinai yo
Umareta te no kono itoshisa o
Todoketai nagaruboshi


Suivre les commentaires du dvd

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation

Enigma

D'où vient cette réplique ?
"Le seul moyen pour toi d'enlever les vers de ton corps est de tuer mille scélérats"
[ Voir la réponse ]

MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News