no flash plugins detected

Scary Town Vol.2

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 13 Octobre 2017

Dans la galerie marchande souterraine de Kuro, le père de Kouichi a soudainement disparu, non sans conseiller à son fils de retourner chez sa mère. Mais le jeune garçon décide plutôt d'essayer de le retrouver, et pour ça il va aussi falloir tenter de comprendre ce qui se passe dans cette ville où les événements étranges et angoissants s'accumulent. Dans sa quête, Kouichi sera aidé par sa camarade de classe Kobayakawa, présidente du club sur les démons, et fan du père de notre héros à ses heures perdues...


Après un premier tome possiblement redondant, mais qui finissait par laisser entrevoir une intrigue un peu plus consistante à partir de la disparition du père de Kouichi, ce deuxième tome confirme cela dans une première partie où notre héros et Kobayakawa tentent de retrouver la trace du papa, tout en cherchant les raisons qui font que les événements étranges ne se déroulent qu'à Kuromachi. En faisant des recherches à la bibliothèque et en enquêtant sur le terrain, ils pourraient bien finir par mettre un doigt sur la cause de tout ceci... Au programme des débuts de révélation, rien d'original, mais Nokuto Koike parvient à intéresser en ponctuant toujours les avancées de son duo de nouvelles apparitions étranges. De plus, le self-control quasi permanent de Kobayakawa face à la déferlante de choses angoissantes et bizarres entretient encore mieux l'aspect assez décalé. Mais surtout, l'issue de l'incursion du duo dans les souterrains pour découvrir la vérité et pour retrouver le père de Kouichi aboutit sur une nouvelle donne dont il est difficile de trop parler sans spoiler. Soulignons simplement l'aspect parodique de la création d'une entreprise chassant les monstres, avec des premiers employés plutôt perchés.


C'est avec cette nouvelle donne que le récit reprend ensuite son schéma fait de petites mésaventures : le maire de la ville manipulé par son fils parce qu'il n'est pas trop en bon état, notre héros qui raccompagne chez elle une étrange fillette... On constate que Koike fait parfois un peu moins dans l'humour décalé et alterne avec des éléments réellement plus inquiétants/fantastiques. Le cocktail, sans jouer sur des idées novatrices, trouve un bon petit équilibre.


Dans tout ça, l'auteur parvient à séduire dans ses planches où il alterne des designs tantôt inquiétants tantôt grotesques pour les créatures. Soulignons aussi le soin qu'il accorde aux décors, que ce soit les intérieurs oppressants et sombres des souterrains, ou le cadre d'une ville de Kuromachi qui est un peu comme un personnage à part entière de la série avec ses différents lieux déjà visités.


Dans l'ensemble, on est sur une petite lecture pas forcément aussi originale qu'on aurait pu l'espérer, mais qui se lit bien dès lors qu'on a adhéré au trip de l'auteur. On attend avec curiosité le troisième tome, qui sera déjà le dernier.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

14 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News