Montage Vol.19 - Actualité manga

Montage Vol.19

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 21 Avril 2017

La quête de vérité de Yamato sur le vol des 300 millions touche à sa fin, et il ne lui reste désormais plus qu'une chose à faire : retrouver la trace de celui qui est à l'origine du vol : Yûdai Kawasaki, son propre père. Ayant appris par Sawada que celui-ci se trouve à Gunkanjima, l'adolescent se rend sur l'île seul, prêt à apprendre enfin toute la vérité, et à disparaître s'il le faut. L'heure des ultimes explications entre père et fils sont arrivées...

Ces explications, Jun Watanabe prend bien le temps de les étaler sur une grosse partie du volume. En effet, tous les dangers étant désormais derrière, il ne reste plus, pour Yamato, qu'à tout apprendre de la bouche de son père : les origines de la décision d'effectuer le vol, le rôle de Sawada, de Tamotsu et des autres, la manière dont les choses ont dégénéré... mais aussi les secrets de la naissance de Miku et de sa propre venue au monde. Le mangaka s'applique à bien tout dévoiler, n'oublie rien et fait preuve d'une grande cohérence pour relier tous les fils manquants. Le seul problème, c'est que tout cet amas d'explication est narré de façon très linéaire, académique, sans véritables envolées. On suit donc ces dernières révélation avec intérêt, mais sans passion, le mangaka ne cherchant pas vraiment à apporter la tension nécessaire autour de tout le drame de ce vol et des derniers élans de la relation père/fils entre Yûdai et Yamato.

Toutefois, la pointe de déception vient surtout de la dernière ligne droite après les révélations, on ne peut plus prévisible et classique du genre. Quelques grosses coïncidences, la confrontation à la mort des deux personnages qui est plutôt expéditive... sans compter la toute fin, typiquement le genre de cliché qui agacera un brin les habitués du genre. En filigranes, pourtant, on ressent bien la volonté de Jun Watanabe de conclure son oeuvre sans laisser la moindre frustration, puisqu'il prend aussi quelques pages pour nous permettre de découvrir ce que deviennent la majeure partie des personnages croisés au fil de l'aventure.

Au final, la conclusion de Montage est à l'image d'une bonne partie de la série (si l'on excepte les plus mauvais moments où l'auteur errait trop et s'enfonçait dans les clichés et surenchères les plus ridicules) : pas déplaisante à suivre, claire, évitant toute frustration, mais extrêmement convenue dans son déroulement. Sans être un grand thriller, la série, malgré certains tomes en trop, reste un divertissement honnête.

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

12 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News