no flash plugins detected

Kylee

Musicien

Interview de l'auteur

Publiée le Mercredi, 10 Juillet 2013

Découverte à seulement 14 ans par les fans d'animes du monde entier avec son interprétation de l'Ending de Xam'd, Kylee était l'une des invités j-music de Japan Expo 2013. La jeune femme, âgée aujourd'hui de 19 ans, a également pu rencontrer son public le vendredi avec un concert plutôt suivi au JE Live House, ainsi qu'une séance de dédicaces sur le stand de Wakanim. Nous l'avons rencontrée ce jour-là, juste avant ses débuts européens en showcase live et voici notre interview.

    Bonjour Kylee, est-ce que vous pouvez vous présenter pour ceux qui ne vous connaissent pas encore ?

Enchanté de faire votre connaissance, je m’appelle Kylee. Je suis chanteuse au Japon, mais aussi aux États-Unis.

    Vous chantez depuis que vous êtes toute petite mais qu’est-ce qui a été le déclic pour vraiment vous lancer dans la chanson ?

Lorsque j’avais onze ans, j’ai interprété l’hymne national lors d’un match de la NBA en Oregon. C’était la première fois que je chantais devant un large public, avec micro et tout. J’y ai pris tellement de plaisir, j’ai vraiment apprécié d’y chanter. Je n’avais pas peur, j’étais sur le moment, en phase avec la musique. C'était vraiment étonnant et émouvant et, après avoir chanté, j’ai su que je voulais continuer plus loin.


    À vos débuts en indie, votre musique était surtout rock et, lorsque vous êtes passée en major, votre style a évolué vers la musique pop. Pourquoi ce choix ? Comptez-vous plus renouer avec le rock dans vos futures chansons ?

KyleeAu début, c’était vraiment plus rock et ça a évolué vers la pop. Je pense que c’était parce qu’à l’époque, j’étais très jeune et que je ne savais pas vraiment ce que je voulais faire. Vous savez, j’aime énormément les deux, le rock et la pop, et ce que je veux faire en ce moment c’est un peu un mix des deux. Je ne veux pas spécialement me diriger vers l’un ou l’autre en particulier, mais je souhaite définitivement continuer à m’imprégner des deux styles.

    Pourquoi avoir choisi le Japon pour débuter votre carrière plutôt que les États-Unis ?

Quand j’étais plus jeune, j’ai surtout grandi aux États-Unis. J’avais plus d’expérience avec la langue anglaise, je vivais à l’américaine, mais je n’avais pas vraiment d’opportunité d’apprendre sur mes origines… Je suis métisse, moitié japonaise, moitié américaine, et je me demandais d’où venait mon autre partie. Je voulais en apprendre plus sur ma culture nippone, sur mon côté japonais.

C'est ma mère, le rôle qu'elle a joué dans ma vie, qui a fait que j'aime autant le Japon. Elle cuisine japonais, nous regardons des films ensemble dans la langue et notre vie à la maison est une synthèse des deux cultures. Je voulais vraiment en savoir plus, j'adorais aussi chanter en Japonais. Et à ce moment-là, je cherchais une maison de disque avec elle, mais nous ne savions pas à qui envoyer mes vidéos d'audition. Nous sommes alors tombées sur une compagnie japonaise sur Internet, et nous nous sommes dit que l'on allait essayer, voir ce qu’il en adviendrait. Ils ont fini par nous recontacter mais, au début, nous n'étions plus sûres. Après tout, nous vivions en Amérique, alors pourquoi ne pas le faire en Amérique ?
Kylee
Puis, nous nous sommes dit "pourquoi pas" ? C'était le Japon, nous allions bien voir s'ils allaient répondre ! Je n’aurais jamais imaginé que ça puisse arriver. On y a réfléchit de plus en plus et j'ai trouvé que c'était plutôt cool puisque ça me permettait de voir ma famille, mes grands et arrière grands-parents maternels, mes cousins… J'adorais déjà voyager au Japon, donc je me suis dit que ce serait pas mal d’y chanter également.

    Votre premier single, VACANCY, est sorti alors que vous n’aviez que 14 ans. À cet âge-là, comment arrive-t-on à gérer à la fois sa vie d’adolescente, l’école et sa carrière musicale ?

VACANCY, le premier single de KyleeJ’étais dans une école qui proposait ses cours toute l’année et, par chance, j’avais des pauses de deux semaines tous les deux mois. J’avais des interruptions au Printemps, Automne, Hiver et Été, et c’est à ces moments-là que l’on a planifié mes chants, mon travail. Je partais ensuite au Japon, je chantais et j’enregistrais tout, y compris les clips vidéo, tout était prévu à l’avance. J’essayais de faire tout ce que je pouvais pendant ces intervalles, puis je revenais en cours pour continuer mes études, avant de repartir deux mois plus tard. J’allais et venais selon mes classes, ce qui était vraiment bien, puisque tout s’ajustait comme il fallait. Je n’ai pas eu à trop rater l’école, ni manquer d’occasions de chanter, c’était parfait.


    Vous avez récemment donné votre premier concert aux USA. Avec le recul, comment avez-vous ressenti cette expérience ?

C’était une expérience vraiment cool, et une nouveauté pour moi de pouvoir avoir mon propre show aux États-Unis. Je pense que j’en ai beaucoup appris, c’était vraiment différent du Japon. J’ai pu voir quelles étaient les différences entre les publics, et je pense que c’était mes vrais premiers pas dans la chanson en Amérique, mais aussi à l’international. C’était quelque chose de vraiment mémorable.

    L’année passée, vous avez pu participer à l’album tribute de YUI, dans lequel vous avez repris le morceau My Generation. Comment avez-vous eu cette opportunité ?

SHE LOVES YOU, l'album tribute de YUIJe crois qu’ils m’ont juste demandé si je serais intéressée. Est-ce que j’aimais YUI ? Est-ce que je serais intéressée pour participer à ce projet d’album hommage ? Ma réponse était bien sûr que j’adorais YUI et que je voulais chanter l’une de ses chansons ! On a choisi My Generation, et c’est un morceau très enjoué que j’ai eu beaucoup de plaisir à interpréter. Il correspondait bien à mon style, j’ai été très heureuse de le travailler.

    Récemment, vous avez travaillé avec Sam Tsui sur la cover de Just Give Me A Reason de Pink. Qu’est-ce que cela vous a apporté et pensez-vous continuer à collaborer avec d’autres artistes dans le futur ?

Kylee(Pensive) C’était vraiment par hasard et, dans le même temps, c’était ma première fois sur YouTube aux États-Unis. C'était aussi une première pour moi de franchir les deux millions de visionnages ! C’était vraiment cool et très excitant. Jusque là, j'avais surtout chanté au Japon, et je voulais vraiment faire quelque chose aux États-Unis. On a donc commencé à travailler avec Kurt Hugo Schneider, le producteur, qui a fait la reprise et retravaillé un peu la chanson, puis on a enregistré en studio et filmé le clip. C’est quelque chose qui est arrivé de façon très rapide, mais c’était vraiment fun. Je me demande si je ferais une autre reprise, avec Sam ou une autre personne, mais, dans tous les cas, j’adore collaborer avec d’autres artistes.


    Justement, sur votre album 17, vous avez réalisé un morceau avec la chanteuse guitariste Orianthi. Comment vous êtes-vous rencontrées et comment avez-vous décidé de faire cette chanson ?

KyleeOn ne se connaissait pas avant, c’est comme si c’est arrivé tout seul. Je crois qu’à ce moment-là, elle travaillait au Japon sur la tournée hommage à Michael Jackson, This Is It, avec tous les danseurs. Nous nous sommes rencontrées et nous avons décidé d’enregistrer une chanson ensemble. C’était vraiment cool de travailler avec une guitariste aussi extraordinaire. D’habitude, on pourrait penser qu’une collaboration veut forcément dire deux chanteuses, mais là nous avons eu une chanteuse et une guitariste, c’était super. Elle a aussi ce côté rock chargé à bloc, tout en étant à tomber en même temps. En tant que femme qui joue de la guitare, elle a ce mix de féminin et de nervosité que j’adore, c’est un peu ce que je veux faire passer dans mes chansons. C’était très frais de travailler avec elle.


    Le clip de la chanson, Brand New Wave, était lui aussi plutôt recherché, avec son utilisation des différents angles de caméra…

Oui ! C’était amusant.

    Kylee meets Bounen no ZamnedParmi de tous vos disques, avez-vous une affection toute particulière pour l’un d’eux ?

Kylee meets Bounen no Zamned fait partie de mes préférés.

    Merci à vous !

MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News