Uchikomi - l'Esprit du Judo Vol.4

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 23 November 2020

Face au lycée privé d'élite de Tachikawa, l'inconnu lycée public de quartier de Musashibara était censé se faire écraser. Et pourtant, sur les bons conseils de Madame Yaotomé qui semble avoir eu du pif en choisissant l'ordre de passage, Haruki et Hyûma ont réussi à arracher les deux premières victoires en faisant parler leur force et leur vélocité. Il reste donc trois match, et une seule victoire suffirait à nos héros pour l'emporter. Mais évidemment, rien ne sera facile, et c'est sur deux déceptions que démarre le tome...

Deux déceptions pour les deux combattants suivants de Musashibara, car il était sûr et certains qu'ils perdraient pour rééquilibrer les choses et permettre à notre héros Ren d'effectuer son match contre l'ogre Sôgo Kurebayashi, médaille d'argent aux nationaux. Mais surtout deux déceptions pour le lecteur car, franchement, même si les résultats étaient courus d'avances, Yu Muraoka aurait pu faire un minimum d'efforts pour croquer les deux duels, développer ses personnages, plutôt que d'expédier les deux affrontements dans les 30 premières pages. A la limite ça passe encore pour Sadao, qui désir faire honneur à son rôle de capitaine malgré sa faible marge de progression, chose qu'il réaffirmera en toute fin de volume de manière plaisante. En revanche, le cas de Jyôji est complètement expédié en une page et se limite à un gag un peu navrant, le personnage ne servant toujours à rien après 4 volumes, quand bien même il se rattrape un peu ensuite via ses encouragements (mais c'est un rôle que n'importe quel autre personnage aurait pu avoir). Mais quitte à évoquer les défauts de la lecture, autant parler tout de suite aussi des trois personnages féminins de l'oeuvre, qui restent plutôt des clichés. Entre la belle et caractérielle Nozomi et la petite et mignonne Jun, on a deux adolescentes qui, au bout de 4 volumes, ne semblent toujours devoir briller que par quelques encouragements et par leur manière d'exciter certains garçons par leur simple présence. Jun a quand même un petit rôle côté encouragements (du même genre que Jyôji quoi), mais globalement on attend toujours un peu plus des deux miss. Quant à Yaotomé, les considérations autour de son graaand changement physique sont un peu de mauvais goût parfois, mais au moins elle est vouée à avoir un rôle normalement bien plus important à partir du prochain tome.

Tout cela dit, le nerf de la guerre dans ce tome reste donc, bien sûr, le "duel au sommet" annoncé entre Sôgo et Ren, entre l'ogre individualiste médaillé et notre héros, qui a débuté le judo à peine un mois auparavant. Le duel sera-t-il aussi déséquilibré que prévu ? Ou alors Ren saura-t-il montrer à son adversaire sa valeur ainsi que la valeur d'une équipe ? Dans l'ensemble, même si pour le coup il étire certains moments et qu'il y a forcément une pointe de surenchère dans ce duel de "David contre Goliath", Yu Muraoka a à coeur d'offrir un match intense et suffisamment technique, ce qui se ressent bien dans la densité qu'il met lors des mouvements importants, dans pas mal d'angles et de découpages adoptés, et dans un certain réalisme lors des différentes techniques propres au judo. Surtout, on voit bien que Ren, même face à l'adversité et à ce qu'il ne maîtrise pas encore, a une admiration toujours plus grandissante pour le judo, et peut compter sur les conseils de son entourage.

Il y a donc une grosse pointe de frustration en début de tome, certaines limites et certains personnages franchement sous-exploités, mais également un (peut-être un poil trop) long duel facilement prenant et bien gratté. De quoi facilement donner envie de suivre Uchikomi! jusqu'au bout, à l'heure où l'on vient tout juste de dépasser la moitié de la série.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

13.5 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News