Übel Blatt Vol.23

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 14 October 2019

Les forces de l'empire menées par Elsaria sont malmenées, les troupes de Glenn, renforcées par le pouvoir des démons se montrent implacables!
De son coté Koinzell est également en bien mauvaise posture face à un Glenn imperturbable, aidé par des monstres toujours plus puissants. C'est alors que Rosen, fidèle serviteur de Glenn depuis toujours, tourne son épée contre son maître pour se battre aux cotés de Koinzell.
Elsaria elle, ne perd pas espoir, et tente un dernier assaut...

On l'aura attendu presque un an ce 23e tome qui s'avère également être le dernier! Après plus de douze ans de publication, avec des hauts et des bas, des déceptions mais aussi tellement de grands moments, nous nous apprêtons à dire au revoir à une série qui nous aura marqué quoi qu'on en dise!

Les adieux seront d'autant plus court que ce tome, plus encore que les précédents, se lit extrêmement rapidement! Il est très visuel, l'auteur nous abreuvant de doubles pages épiques pour coller avec l'intensité des derniers affrontements, peu de textes, mais énormément de moments forts, n'ayant pas besoin de mots!

On reprend donc les affrontements là où on les avait laissés, c'est à dire en défaveur de nos héros, mais bien évidemment, on sait que cela ne peut pas se conclure ainsi, on attend les retournements de situations, les seconds souffles, les interventions d'alliés inopinés...on sait que cela aura lieu, ce qui ne gâche en rien les moments où effectivement cela arrive!
Ce tome (et la victoire de nos héros) repose principalement sur les épaules de Rosen, personnage qui aura eu une grande importance tout au long de la série, celui qui aura été spectateur et témoin de la déchéance de Glenn, sur les épaules de Elsaria, qui représente la personnification de la rébellion et du désir de liberté, du renouveau (d'ailleurs la fin va venir appuyer sur ce point) et bien entendu sur les épaules de Koinzell...il ne pouvait en être autrement!
Il va se retrouver face à celui qui est à l'origine de tout, le traître qui a causé sa disgrâce et celle de ses camarades, celui qui a renversé l'empereur et pactisé avec les démons: Glenn!
Dans un premier temps on va croire que l'affrontement ultime va nous être volé, mais il va bien avoir lieu; Glenn arborant alors une apparence grandiose, certes démoniaque mais avec un design remarquable! Malheureusement cet affrontement va se terminer bien rapidement, ce qui nous laissera un léger goût de frustration...

Mais le temps de conclure cette grande saga arrive enfin! Et à ce moment là on oublie tous les moments pénibles, les longueurs, le fan service injustifié, les personnages mal exploités, on ne retient que le souffle épique qui a porté la série depuis ses débuts, cette sauvagerie et cette histoire, à défaut d'être original, qui s'est montrée passionnante!
Une magnifique double page (en couleurs) vient clore cette histoire, ici la vengeance est derrière, et tous ses compagnons, les félons comme les fidèles, veillent sur Koinzell avec bienveillance!

C'est une page qui se tourne et qu'on le veuille ou non cela laissera un vide! Est ce qu'on attend la nouvelle série de Etorouji Shiono avec impatience? Pas forcément, on se souvient de la catastrophe que fut Zelphy...mais tels les anciens camarades de Koinzell, on peut le surveiller avec bienveillance!

A noter une version collector avec des croquis vraiment superbes de l'auteur...je conseille fortement!
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Erkael

16 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News