The Monster Exposed Vol.2 - Actualité manga

The Monster Exposed Vol.2

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 22 September 2021

La relation entre les deux collègues Shûna et Hayashida a démarré comme une simple relation de sexfriends, mais il est désormais évident que les sentiments s'y sont mêlés. Certes, Hayashida est toujours hanté par la violence qu'il a pu faire subir à son ancien petit ami Yumi, mais petit à petit il semble repartir de l'avant aux côtés de Shûna, ce dernier ayant décidé de poursuivre sa relation avec lui même en ayant pris connaissance, dans les grandes lignes, de son passé violent. Une nouvelle épreuve a toutefois fait son apparition entre eux deux, dès lors que Shûna a été muté à Osaka, contraignant les deux hommes à entretenir une relation à distance. Mais ce n'est que le début quand, en sortant boire un verre, Shûna reconnaît, en le patron du bar, le fameux Yumi, ce garçon dont il a vu la photo accrochée en permanence dans la chambre de Hayashida...

Après un bon premier volume, les choses prennent donc irrémédiablement une nouvelle tournure dans ce deuxième et dernier volume de The monster exposed, dès lors que Shûna rencontre Yumi. Ayant le sentilent de cerner les choses dans les grandes lignes, Shûna pose alors une question simple à Hayashida: pourquoi ne va-t-il pas voir Yumi pour avoir une conversation franche avec lui, pour enfin faire une croix sur le passé ? Mais hélas, cette proposition risque de faire plus de mal que de bien à Hayashida... à moins qu'il ne parvienne, auprès de Shûna, à faire la part des choses.

Bien que ponctuée de quelques moments de sexe quasiment pas censurés et très intenses, la lecture reste globalement assez posée, car la mangaka a avant tout pour objectif d'aborder avec suffisamment de profondeur les douleurs, regrets et incertitudes de chacun de ses principaux personnages.

On retrouve ainsi un Shûna bien triste que Hayashida pense que son histoire ne le regarde pas, et désemparé en comprenant que son partenaire a raison en lui disant qu'il ne comprendrait pas sa relation passée s'il la lui déballait en détails.

Hayashida, lui, reste rongé par ses démons. Il se sent toujours coupable de ce qu'il a pu faire à Yumi, estime n'avoir aucunement droit à un vrai bonheur partagé et que tout ce qu'il mérite est de tout perdre. D'autant plus qu'il est effrayé à l'idée d'avoir peut-être, un jour, l'envie de frapper aussi Shûna.

Et Yumi n'est pas oublié: en plus de nous faire plaisir en nous faisant retrouver de près le personnage principal de Love whispers even in the rusted night et de nous montrer ce qu'il est devenu, Ogeretsu Tanaka prend soin d'évoquer ses propres doutes concernant le cas de Kan, ses regrets de n'avoir pas su l'aider à redevenir le gentil garçon qu'il était autrefois.

Chacun se confronte ainsi à lui-même... mais pour quel résultat ? La réponse qui se dessine est vraiment bien abordée par l'autrice, qui s'applique comme il faut à évoquer la rédemption, le pardon, le besoin d'avancer à nouveau malgré des regrets qui seront toujours présents. Et en cela, la relation qui s'est construite entre nos héros n'en apparaît que plus forte.

Sublimé d'un bout à l'autre par le dessin précis et la narration fine d'Ogeretsu Tanaka, The monster exposed s'offre alors un très bon final, qui semble bien conclure avec soin l'histoire de ces personnages.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

16 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News