Sun-Ken Rock - Edition Deluxe Vol.7 - Actualité manga

Sun-Ken Rock - Edition Deluxe Vol.7

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 11 January 2021

Après avoir expérimenté le monde sans pitié du show-business, Ken a fait son retour dans le gang, désormais le plus puissant du pays. Seulement, voilà qu'une nouvelle menace lui fait face : Plusieurs hommes de la bande, dont Yong-Bae, sont attaqué par un marginal à la force colossale, ce dernier appartenant à un mystérieux groupe de l'ombre obéissant à un "guide". Rapidement, Park Tae-Soo se rend compte sur la supercherie : Ce groupe serait de mèche avec les politiques qu'appuie pourtant le gang, rendant la situation particulièrement complexe. Malgré son air détaché vis à vis de la situation et tandis que d'autres de ses hommes subissent les coups de l'ennemi, le chef va bien devoir prendre en main cette menace, tout en découvrant la vérité sur ses origines.

Si l'arc du show-business s'est montré, dans une grande partie, particulièrement grossier et peu inspiré, Boichi a su rebondir sur sa toute fin pour ramener un Ken en tant que chef de gang, en bonne et due forme. La série a retrouvé son charismatique leader dont le groupe fait face à un ennemi cette fois très mystérieux, une aura énigmatique qui créé d'entrée de jeu un climat inhabituel au sein de l’œuvre. Car jusqu'à présent, les menaces plantées par l'auteur s'identifiaient aisément, ce qui n'est pas le cas ici. De l'identité du chef de la nouvelle bande ennemie jusqu'à ses véritables origines et intentions, toute une intrigue se démêle peu à peu dans cet épais volume. Voilà un moment qu'un scénario de Sun-Ken Rock ne s'était pas montré aussi efficace, ce qui fait clairement plaisir à lire.

Alors dans ce pavé qui correspond aux volumes 13 et 14 de l'édition tankôbon classique, différents affrontements et plusieurs échanges lourds de sens font peu à peu la lumière sur les nouveaux enjeux. L'auteur établit clairement un rythme efficace, jouant aussi bien sur les séquences d'action nerveuses et explosives que sur quelques interactions précises entre personnages. Il y a d'une part les combats totalement démesurés (et plaisants en ce sens), mais aussi un discours sur la société et l'Histoire de la Corée sous l’œil d'un Boichi très solennel. Avec ce type de volume, Sun-Ken Rock s'illustre comme sa série la plus personnelle tant il est difficile de ne pas voir la pensée de l'auteur sur le patrimoine de son pays natal, et sur l'évolution de celui-ci. Une double lecture pour un tome qui montre des aspects malins donc, ce même si le discours pacifique peut paraître simpliste.

Enfin, difficile d'ignorer un point clé du tome : Sa capacité à relier plusieurs grands axes du scénario. Jusqu'à présent, les arcs s'enchainaient et avaient pour but de narrer la montée du gang de Ken, tout en jouant sur sa relation ambiguë avec Yumin. Sans entrer dans le spoil, on apprécie que des pistes intégrées précédemment trouvent une place plus juste dans cette suite, rendant l'arc actuel encore plus imposant qu'il n'y paraissait dans les premières pages. Boichi semble préparer son scénario le plus ambitieux pour sa série, jusqu'à maintenant, ce qui rendra l'attente de la suite frétillante.

Seule ombre au tableau au final : Le chapitre bonus autour de Yumin, d'un extrême mauvais goût. On « apprécie » néanmoins que l'auteur sache prendre des distances par rapport à ce type d'intention et les présente en tant qu'épisodes annexes, et non dans l'histoire principale.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

16 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News