Space Brothers Vol.12 - Actualité manga

Space Brothers Vol.12

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 17 November 2016

Sur le sol lunaire, Hibito renfile ses bottes et présente ses salutations de départ à Azuma... il va bientôt rejoindre ses proches. Pendant ce temps, sur Terre, Mutta et son équipe d’astronautes en herbe poursuivent la confection du cansat dans le cadre de la compétition d’ingénierie.

Le grand jour approche. Mutta avait trouvé une astuce surprenante, laquelle lui avait valu la reconnaissance de son entourage, afin d’optimiser ledit cansat. Mais, malheureusement, il plut abondamment la veille... les terres habituellement fortes arides en cette période de l’année seront gorgées d’eau... les zones environnantes sont boueuses à souhait... Ces nouvelles conditions anéantissent rétroactivement le petit coup de génie de Mutta... il va falloir redoubler de réflexion avant le coup d’envoi de la compétition... et il ne reste que quelques heures... va-t-il parvenir à trouver une solution ? Mutta travaillait lui-même autrefois comme ingénieur dans le monde de l’automobile et cette expérience, combinée à ses petits eclairs d’intelligence, fait parfois des prouesses.

Du resultat de la compétition dépend le classement de Mutta parmi les autres astronautes et, de facto, ses probabilités, a moyen terme, de se rendre dans l’espace comme il en rêve tant depuis sa tendre jeunesse. Aussi, comme à l’habitude, Chuya Koyama gère assez impeccablement le suspense, et le dénouement se voudra plutôt très bon avec tous ces personnages habilement exploités les uns après les autres et, surtout, un parmi tous ceux-là : l’incroyable Picot ! Il est espéré le revoir très prochainement tant il fut excellent, notamment a raison du duo improbable qu’il pouvait former avec Bold l’impétueux.

Alors que la compétition arrive à son terme et que Hibito vient de réussir son atterrissage sur Terre, une amie commune aux deux frères vient passer quelques jours aux Etats-Unis d’Amérique pour une conférence : une rencontre scientifique à laquelle elle participe afin de défendre un projet de télescope lunaire : Madame la Professeur Sharon ! Bien évidemment, elle ne pouvait que faire un détour à Houston pour rendre visite à ses deux poulains nippons préférés. Dans la foulée, l’auteur ne manquera point de lancer une intrigue dont le germe avait été planté il y a de cela quelques tomes : la vision de l’Indienne Amanti.

Un ouvrage finement cousu lors duquel l’auteur clôture l’arc, tout à la fois étrange et savoureux, du cansat, pour relancer, sans perdre une seconde, son récit, a l’aide de ce qu’il avait pu précédemment et soigneusement semer : car, pour celui qui ne l’avait point encore constaté, dans Space Brothers, peu de choses semblent avoir été laissées au hasard. Excellent ! Le prochain ouvrage s’annonce néanmoins un brin douloureux…






Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Alphonse

17 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News