Sentai School - Olydri Vol.3 - Actualité manga

Sentai School - Olydri Vol.3

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 25 March 2016

C’est la fête, la Sentai School propose sa journée portes-ouvertes ! Alors que la bonne humeur bat son plein, les festivités sont écourtées par l’arrivée des autorités américaines mettant Matt Ban aux arrêts pour crime grave, en vue d’un procès qui pourrait lui être fatal. La Sentai School et ses élèves turbulents sont des témoins capitaux pour l’innocence de Matt, l’établissement se met alors en route vers l’Amérique, pays des héros et des vilains…

Les auteurs de Sentai School refusent de s’enfoncer dans la routine, c’est pourquoi ce troisième volume traite intégralement d’un arc narratif autour du procès de Matt Ban, une virée à travers l’Amérique qui annonce du n’importe quoi en perspective et des péripéties abracadabrantes pour nos six élèves pas tout à fait modèle… L’idée est ainsi excellente puisque cet enjeu apporté à l’intrigue et ce changement d’environnement permet à la série d’explorer de nouveaux horizons et d’apporter des gags novateurs. On aurait même pu penser que l’accent serait mis sur les super-héros américains mais finalement, seul un chapitre se penche sur le sujet tandis que les autres explorent de différentes façons l’image de l’Amérique telle qu’elle est présentée dans les œuvres de fiction.

Il est aussi agréable de voir que les auteurs jouent toujours aussi bien avec leurs personnages hauts en couleurs et en intègrent même de nouveau dans cet opus. En particulier, certaines relations entre individus évoluent au cours de cet opus, c’est notamment l’histoire d’amour entre Hongo et Bibi qui prend une ampleur étonnante au point de former une véritable love-story typique des feuilletons américains. Alors évidemment, tous ces développements de personnages sont à prendre au second degré car tout est toujours propice à l’humour dans Sentai School mais jamais personne n’est laissé sur le banc de touche et c’est cet arc de jongler avec les figures qui permet au tout de bien se renouveler, et à chaque running gag de ne pas s’avérer lassant.

Mais à ce stade de la série où l’effet de surprise est largement passé, peut-on dire qu’on commence à se lasser de l’œuvre de Florence Torta et Philippe Cardona ? Justement, non. Outre le fait déjà évoqué que cet arc permet un certain renouveau au sein du cadre de la série, il est toujours aussi intéressant de voir que la structure épisodique subsiste et fonctionne à merveille. Sentai School n’est peut-être pas ce genre de titres à lire d’une traite mais plutôt à savourer en plusieurs temps, permettant d’éviter une certaine redondance. Et bien-sûr, l’âme de la série joue toujours beaucoup, on s’est désormais bien attaché aux personnages, au trait « chibi » de l’œuvre, au ton constamment décalé, à ce comique de répétition efficace et à cette avalanche de référence qu’on prend un malin plaisir à découvrir, quitte à jouer à « Où est Charlie » de nombreuses minutes sur une simple page. Sachant que les auteurs ont de la suite dans les idées pour toujours apporter une petite nouveauté à leur série tout en restant sur ses grands acquis, il paraît difficile de s’ennuyer véritablement à la lecture.

Avec cette épopée en Américaine complètement délirante, ce tome trois de Sentai School confirme tout le bien que l’on pensait déjà de la série et constitue alors une lecture aussi rafraîchissante que reposante et désopilante. Notons que par ses quelques suppléments dont des pages couleurs et une liste exhaustive de l’ensemble des références de l’œuvre, la nouvelle édition constitue un moyen idéal pour se replonger dans l’un des meilleurs global manga de l’hexagone.

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

16 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News