Scarlet Soul Vol.1

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 05 November 2018

Annoncé depuis la Japan expo, H2T, la petite maison d'édition en développement s'aventure à la poursuite du fantasy en proposant Scarlet Soul. Placée dans la catégorie « Shojo addict », cette histoire risque de toucher plus particulièrement la gente féminine amatrice d'un thème basé sur la magie.


« Elle est l'ultime rempart entre son monde et celui des démons. » Deux sœurs, Lys et Rin, issues d'une grande famille d'exorcistes qui maintiennent l'équilibre entre les deux mondes grâce à l'épée des 100 âmes. Enfin, c'est plutôt le rôle de Lys la divine gouvernante du royaume de Nohmur, car sa cadette ne partage en aucun cas le tampon collé son nom de famille. Rin ne cherche pas du tout à suivre leur pas et, en plus de ça, sort avec un démon ; Aghyr. Lui étant le seul Sherathan (démon) à pouvoir être accepté dans le monde des humains va s'opposer à ses propres origines pour consacrer pleinement sa vie pour être auprès de Rin.


Selon dit, qui dit deux mondes consentants à aucune relation d'entente dit évidement bataille. La prêtresse Lys va soudainement disparaître en pleine nuit laissant derrière elle un mot destiné à sa sœur et l'épée sacrée qui réagira étrangement à un phénomène mystérieux. 


Rin fuit ses obligations et ne trouve donc aucunement l'envie de faire partie des grands exorcistes qui prônent l'honneur de son écusson. Elle préfère nettement plus passer ses journées à faire le mur et s'évader à la recherche d'une future aspiration. Chanteuse, artiste, dessinatrice ? Elle ne sait pas ce qu'elle aime, mais surtout se questionne sur un domaine où elle pourrait être douée... Mais à part Aghyr et Lys personne ne la soutient vraiment ou plutôt toute la cour la hue ! Normal quand on a fait un pacte avec un Sherathan. Ainsi elle porte les mêmes marques que lui, ils sont liés et surtout en danger.


Lancés dans la forêt, ils découvriront un massacre et que quelque chose de malveillant sonnera bientôt sur le village... Rin sera au cœur de l'attention en tant que nouvelle prêtresse du royaume. Elle qui ne sait rien sur l'exorcisme ni sur l'histoire du monde dans lequel elle vit devra, avec l'aide de son compagnon, rétablir l'ordre et éviter que les dégâts ne prennent plus d'ampleur. Risques, réflexions et détermination seront au rendez-vous !


Toujours est-il que l'auteur complique l'histoire avec des tas des péripéties pour une adolescente de 17 ans qui ne sait même pas dessiner un soleil... Et c'est exactement là où Kira Yukishiro vise juste : faire découvrir le monde à une fillette qui oublie parfois qu'elle hérite des plus grandes responsabilités du royaume et qu'elle doit dès à présent, le gouverner. Mêlés à ce scénario une dose d'émotion et le tour est joué ! Sans oublier que H2T choisit à la perfection ses auteurs, mais aussi les couvertures, l'édition propose donc une couverture dans les tons rosés qui a le don d'apaiser au premier regard. Kira Yukishiro prend le temps pour son chara-design et ça paye. Il y a de belles premières pages en couleur. La qualité graphique de ce manga rappelle celle d'un josei car est beaucoup plus mature est travaillée que les shojo classiques. Lié à ça, des personnages qui prennent des apparences chibi à certains passages drôles du manga.


C'est donc un premier tome très réussi qui est une introduction directe dans le vif de l'histoire. Il est essentiel de poser des bases solides avec un début d'action prenant. Tache que remplit à 100% la scénariste. D'où sa mise en avant par l'éditeur ainsi que son entrée dans la catégorie Shojo Addict venue tout droit de Pika en mars dernier. A la lecture de cet opus, on comprend de suite où veut nous emmener l’œuvre et demande qu'à en voir la suite !


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koalam

18 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News