Love Rookies - Manga

Love Rookies

Rédaction

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 27 Septembre 2017

Iida et Torigoe sont camarades de classe. Ils sont nommés tous les deux, membres du comité chargé de l’organisation de la fête de la culture de leur lycée. Or, Iida a du mal avec le caractère de Torigoe. Il trouve qu’il fait un peu trop poseur et toujours sûr de lui. Mais à le côtoyer régulièrement pour l’organisation de la fête, il découvre plein de facettes qu’il trouve adorables et s’entiche complètement de lui. Mais arrivera-t-il à faire sa déclaration ?


Les éditions Taifu nous offrent l’un des titres de Papiko Yamada, une auteure encore inconnue chez nous. Au Japon, elle a à son actif une dizaine de titres. Dans « Love Rookies », nous retrouvons l’univers du lycée avec notamment la préparation de la fête de la culture de leur établissement. Iida et Torigoe même s’ils sont camarades de classe, ne se côtoient pas spécialement. C’est en étant nommé tous les deux dans le comité d’organisation de la fête de leur lycée qu’ils vont en apprendre plus l’un sur l’autre. L’histoire est globalement très classique et dès le premier chapitre nous sommes surpris par l’enchainement des cases. L’auteur passe d’une situation à une autre sans prendre le temps d’amener les circonstances. De ce fait, nous avons du mal à suivre, à la lecture, l’intrigue sentimentale. D’ailleurs sur ce point-là, Papiko Yamada avance très vite en besogne. Dans les cinq premières pages de ce titre, Iida ne supporte pas Torigoe puis les cinq suivantes l’apprécie puis dans les dix suivantes lui déclare sa flamme… Puis vient là toute première fois, qu’ils feront dans une sorte de vieux débarras dans l’école. Sans évoquer les besoins techniques pour bien préparer son partenaire pour la première fois, le romantisme a dû être complètement oublié. Il y avait mieux que de perdre sa virginité entre des cartons et sur un sol froid...  La seule indulgence qu’on pourrait accorder à l’auteur est qu’il s’agirait d’un ancien scénario qu’elle a repris pour en faire un volume.  La petite histoire bonus de fin sur un des personnages secondaires est correcte et sans prétention malgré sa brièveté.


Concernant les graphismes, l’auteur manque un peu de maitrise et a du mal à différencier les visages selon les émotions. En effet, elle utilise la même méthode de rayures sous les yeux que ce soit pour de la colère, de la joie extrême, de la gêne ou de l’excitation…. Malgré tout le visuel reste harmonieux en utilisant les trames et les décors. Quant à l’édition, elle est de bonne qualité.


Ce premier titre de Papiko Yamada n’est pas très convaincant, car nous avons été assez hermétiques aux intrigues sentimentales proposées. L’auteur manque de maitrise dans son scénario et doit encore progresser pour réussir à nous émouvoir. 


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Einah
10 20
Note de la rédaction