Looking up to Magical Girls Vol.2 - Actualité manga

Looking up to Magical Girls Vol.2

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 23 June 2021

Les 3 magical girls veillant sur la ville n'ont pas forcément le sentiment que leur nouvelle ennemie embauchée par ENormita se batte pour les anéantir... et pour cause: en s'étant retrouvé bien malgré elle dans le camp du mal, la jeune fans de magical girls Utena Hiiragi, dans ses batailles contre ses trois idoles, a surtout découvert une tout autre sorte de plaisir, laissant toujours plus parler ses pulsions parfois proches du SM ! Et tout en restant collée par sa nouvelle partenaire Kiwi qui est complètement dingue d'elle, notre héroïne va pouvoir continuer ici ses petites expériences fantasmatiques, au gré de novueaux conflits et de nouvelles rencontres...

Après un premier volume pas déplaisant mais au bout duquel l'auteur Akihiro Ononaka se devait de consolider un peu plus son univers, ce deuxième tome de Looking up to Magical Girls reste en majorité dans la même veine, mais en parvenant tout de même à offrir quelques petits éléments en plus.

Ainsi, la toile de fond reste toujours dans la même optique: amener des situations conflictuelles entre les deux camps, avec à la clé des découvertes de nouveaux fantasmes et de nouveaux plaisirs sadiques pour Utena, le tout dans un rendu visuel très gentiment coquin (ça reste très soft, jamais trop chaud dans les dessins), où l'humour un brin borderline offre un cocktail assez efficace en étant couplé aux designs plutôt mignons du mangaka. Et même si les situations restent toujours basiques en manquant de développant, et même si le rendu de l'action n'est pas toujours des plus limpides, c'est plutôt sympathique dans l'ensemble.

Cette part de réussite, on la doit en bonne partie à la mise en avant un petit peu plus poussée de certains personnages en particulier. On pense ici à Sayo/Azur et à son côté plutôt maso, et à Kaoruko/Sulfure dont le caractère bien différent de ses deux compagnes apporte un sel supplémentaire. Sans oublier la nouvelle venue de ce tome: Korisu Morino/Néro Alice, la nouvelle (très) jeune recrue de Venalita (embauchée avec la même négligence que pour les autres), plutôt prometteuse.

Résultat: une lecture assez sympathique dans l'ensemble, à condition de ne pas en attendre trop. Akihiro Ononaka reste vraiment en surface dans son univers, ses personnages et ses développements, mais pour le moment on a malgré tout une comédie légèrement borderline qui a son petit charme. A voir si cela durera sur la longueur...
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

12 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News