Life Vol.15

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 10 November 2010


Dans l'enfer des maltraitances en tous genres, les choses semblent enfin tourner au désavantage de l'horrible Manami. Alors, que, sous la menace de cette dernière, Mademoiselle Toda avait mis en place un plan visant à faire expulser Hatori, personne, dans la classe, ne croit en la culpabilité de la meilleure amie d'Ayumu. Mieux encore, tous sont à présent persuadés qu'Ayumu est la maltraitée et Manami la coupable.

Ainsi, la situation est à présent complètement renversée, ce que l'on attendait de voir arrive donc enfin, pile au bon moment pour éviter à l'histoire de définitivement trop s'étirer sur les mêmes choses. A force de courage et de sincérité, Ayumu a enfin réussi à faire changer la situation, et notre héroïne offre ainsi un beau message d'espoir pour les personnes figurant dans le même cas qu'elle.
Mais Manami, de son côté, ne semble pas décidée à s'arrêter là, bien qu'elle soit à présent la cible des moqueries de toute la classe. Et pour continuer ses plans, elle s'en prend plus que jamais à Toda. Mais la professeure, jusque là complètement irresponsable, ouvre enfin les yeux, elle aussi, et choisit une solution qui semble enfoncer définitivement Manami, mais pour en être sûrs, il faudra attendre le volume suivant.

Dans tous les cas, ce quinzième tome concrétise enfin la rupture que l'on attendait depuis déjà plusieurs volumes, et qui, il faut bien l'avouer, commençait sérieusement à se faire attendre. Malgré tout, quelques éléments peinent un peu à convaincre dans ce tome, à commencer par ce revirement très soudain de Toda, et qui apparaît d'autant plus soudain si l'on prend en compte le fait que, jusqu'à présent, Keiko Suenobu avait tendance à tout étirer en longueur. De même, la surenchère dont use et abuse la mangaka, même si elle est à nouveau un très bon élément de dynamisme et d'expressivité, est toujours trop caricaturale et finit par lasser. L'amitié entre Ayumu et Hatori brille toujours de mille feux, et Manami reste une garce excessivement antipathique.

Alors même que le style de la mangaka montre de plus en plus ses limites, ce quinzième tome marque enfin de manière concrète un renouveau optimiste pour Ayumu. A présent, on attend surtout de voir ce que nous réserve la suite et fin du manga, qui en a encore pour 5 tomes.


koiwai


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

15 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News