Fruits Basket - Another Vol.2

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 24 September 2018

Critique 2


Le quotidien de Sawa Mitoma a totalement changé depuis sa rencontre avec Mutsuki et Hajime Soma. De la jeune fille solitaire qui ne cessait de baisser les yeux pour ne pas affronter les autres élèves, la voilà métamorphosée en une camarade appréciée et très entourée. Même ses rapports conflictuels avec sa mère semblent prendre un nouveau tournant :


« D’habitude, j’ai toujours la boule au ventre quand je vois maman… Mais cette fois, j’avais tellement de choses en tête que ça s’est bien passé… »


Cette relation familiale compliquée, voire malsaine, est le sujet le plus intéressant de cette histoire, pourtant la mangaka ne va pas s’attarder longtemps dessus. De nombreuses questions restent en suspens et il faut espérer qu’elles trouvent leurs réponses dans le troisième et dernier volume de cette courte série sinon l’intrigue perdrait tout son attrait. Sauf peut-être pour les fans de Natsuki Takaya qui se lanceraient dans cette aventure par nostalgie pour sa précédente série « Fruits Basket ». Et encore. La profusion de personnages en seulement deux volumes ne permet pas de s’attacher particulièrement à l’un d’eux, même s’ils s’avèrent être les descendants des héros dont on a adoré suivre les péripéties. 


La nouvelle génération de Soma se compose d’enfants qui sont le portrait craché de leurs parents tant physique que psychique comme Hibika, la fille d’Ayamé, tandis que d’autres sont beaucoup plus contrastés. Et finalement, ce sont eux qui se révèlent les plus intéressants. Parmi les nombreux nouveaux personnages qui apparaissent dans ce tome, on découvre Shiki, un jeune collégien au tempérament très introverti. Sa rencontre avec Sawa crée une ambiance pesante. La jeune fille est gênée en sa présence. Intimidée, elle panique et raconte tout ce qui lui passe par la tête. L’aura de Shiki est sombre. Cette discordance avec les autres membres de sa famille plein de gaieté et d’énergie le rendent encore plus mystérieux pour Sawa surtout lorsqu’il lui annonce qu’elle ressemble à quelqu’un… Qui cela peut-il bien être ?


« J’ai encore cette sensation de douceur et de chaleur… et en même temps... je ressens comme un poids au fond de mon cœur… Un sentiment indescriptible. »


Sawa s’est ouverte aux autres, elle a créé des liens d’amitié, pourtant son bonheur n’est toujours pas total. On ne peut pas faire table rase du passé en seulement quelques semaines. Changer demande du temps et du soutien. Mais heureusement, elle n’en manque pas ! La gentillesse et les encouragements des Soma arrivent à lui redonner le sourire et peut-être pourront-ils aussi l’aider à alléger définitivement son cœur. 


Sawa et Tohru, l’héroïne de « Fruits Basket », ont de nombreux points communs. Leur timidité, leur peur de déranger, mais aussi leur volonté à toute épreuve. Tandis que Tohru apaisait les angoisses des membres de la famille Soma, Sawa a besoin d’eux pour avancer. Natsuki Takaya semble avoir réutilisé la même trame pour son spin-off en inversant juste les rôles. Une enfance difficile et sans amour pour son héroïne, des enfances plutôt douces pour les membres de la famille Soma. Cette absence d’originalité sera-t-elle compensée par un ou plusieurs rebondissements dans le tome suivant ?


Ce deuxième volume manque cruellement de rythme. On subit quelques longueurs, le récit stagne et le défilé de nouveaux protagonistes n’apporte aucune valeur ajoutée. Au contraire, il peut devenir lassant pour les lecteurs qui n’auraient pas lu la précédente série. En effet, de nombreuses réflexions s’avèrent inintéressantes, voire totalement incongrues, pour les « non-initiés ». Pour les fans de la première heure, le constat se révèle plus rude. Après la tendre euphorie nostalgique, la frustration prend le relais. Où est le suspens ? La tension narrative ? L’émotion ?


Le comportement mystérieux Shiki et l’étrange relation de Sawa et sa mère sont les deux uniques éléments qui sauvent la monotonie de l’intrigue.


Critique 1


Depuis qu'elle a intégré le conseil, qu'elle a été prise sous l'aile de MUtsuki et Hajime, et qu'elle a commencé à rencontrer les membres de la famille Sôma, Sawa Mitoma a commencé à changer, à s'ouvrir aux autres, à arrêter de baisser la tête pour les regarder en face. Et bien des événements se profilent encore au sein du lycée pour le conseil, la jeune fille va donc devoir redoubler d'efforts et faire de son mieux ! Mais au-delà de ça, bien d'autres choses continuent de bousculer son quotidien: la recherche d'un travail, les rencontres avec d'autres membres du clan Sôma, et sa relation compliquée avec sa mère...


Après un premier tome sympathique, bien porté par la bienveillance de Natsuki Takaya, mais également peu mouvementé tant, il se passait peu de choses, on attendait un peu plus de Fruits Basket Another avec ce deuxième volume, mais malheureusement le miracle n'arrive pas. Pas que la lecture soit désagréable: la mangaka conserve son style si charmant et doux avec une certaine application sur son héroïne. Mais à part ça, ça fait plutôt du surplace.


Tout d'abord, on peut regretter que le récit passe si vite en revue la question de la recherche d'un job et qu'il mette complètement en retrait la vie du conseil, pour plutôt s'orienter sur une succession de nouvelles apparitions de membres du clan Sôma qui, pour la plupart, sont peu intéressants, car peu développées (et vu qu'il ne reste qu'un tome après celui-ci, ils ne le seront sûrement pas plus). Seul le dénommé Shiki tire vraiment son épingle du jeu, de par son côté mystérieux et l'identité de ses parents que l'on devine. Pour le reste, même si on se plaît assez à voir Sawa continue de s'ouvrir au contact de tous ces gens, c'est très lisse, et tenter de deviner quels sont les rapports des personnages avec ceux de Fruits Basket devient peu stimulant, Takaya ne faisant pas forcément beaucoup d'efforts sur ce point.


Reste alors la question de la relation de Sawa avec sa mère, qui apparaît mieux dans ce volume, et qui tend à expliquer encore un peu plus pourquoi la jeune fille était (et est toujours) dans un tel mal-être. On appréciera aussi le rôle de Hajime aux côtés de notre héroïne.


Bien qu'assez agréable à lire, Fruits Basket Another, après deux tomes, peine à vraiment décoller, reste en surface et se contente de pas mal de facilités. C'est gentillet, mais on pouvait attendre plus du spin-off d'un shôjo qui a tant marqué.


En revanche, on appréciera beaucoup que l'éditeur Delcourt/Tonkam poursuive ses jolis efforts sur l'édition, en proposant à nouveau une jaquette réversible !


Critique 2 : L'avis du chroniqueur
Gathea

12 20
Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

12 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News